#DisabledAndCute : les handicapés embrassent leur différence en photos

#DisabledAndCute : les handicapés embrassent leurs différences en photos
#DisabledAndCute : les handicapés embrassent leurs différences en photos
Lancé le 12 février dernier par l'auteure Keah Brown, le hashtag #DisabledAndCute (handicapée et mignonne) encourage les jeunes handicapés à célébrer leur différence et à faire d'elle une force.
A lire aussi
Photos de naissance : 5 conseils pour réaliser un album de bébé
News essentielles
Photos de naissance : 5 conseils pour réaliser un album...

Être fière de soi et de son corps, qu'importe son handicap : c'est le beau message body positive qui s'est répandu sur Twitter lundi 12 février à l'initiative de Keah Brown.

Cette jeune auteure atteinte de paralysie cérébrale a posté un premier message accompagné de selfie où on la voit ravissante et rayonnante pour demander à "ses frères et soeurs handicapés et non-binaires" de célébrer la différence et l'acceptation de soi en postant eux aussi des clichés et en utilisant le hashtag #DisabledAndCute (handicapé.e et mignon.ne).

Aussitôt, le message publié par Keah Brown a fait des émules auprès de la communauté handicapée de Twitter. Ses membres ont partagé de centaines de tweets où ils posent fièrement pour prouver au monde qu'un handicap n'empêche certainement pas d'être fier de soi et fier de ce que l'on a accompli. En une poignée d'heures, #DiasbledAndCute est devenu un trending topic sur Twitter.

Interrogée par le site UpWorthy.com, Keah Brown raconte avoir été très surprise par l'ampleur qu'a pris le mouvement. "Je voulais simplement faire quelque chose qui me concernerait et concernerait les personnes handicapées."

Surtout, le hashtag #DisabledAndCute dédramatise avec humour et bienveillance le handicap. En partageant des photos d'eux, les gens montrent que le handicap fait partie de la vie et qu'il est malvenu d'en faire une "leçon" pour les personnes qui ne sont pas handicapées. Qu'elles soient handicapées de naissance ou non, que leur handicap soit visible ou pas, les internautes ayant partagé des photos d'eux avec ce hashtag prouvent juste une chose : que le handicap n'empêche certainement pas de vivre, et encore moins d'être "mignon.ne".

"Je voulais faire quelque chose pour célébrer les gens handicapés et prendre le temps de vraiment dire qui nous sommes, alors que nous sommes souvent plaints ou utilisés comme une 'source d'inspiration'", poursuit Keah Brown. "Il m'a fallu un certain temps pour arriver à ce moment où je me sens positive vis-à-vis de mon apparence physique. Alors comme je me sens bien, je me suis dit, hé, je pourrais aussi le célébrer."