Elle illustre la perte d'un enfant par des photos bouleversantes

Cette photographe illustre le chagrin de la perte d'un enfant
Cette photographe illustre le chagrin de la perte d'un enfant
Une photographe américaine a publié sur Instagram une série de photos bouleversantes pour exprimer et raconter l'expérience douloureuse et traumatisante de la perte d'un enfant. A travers ses clichés, l'artiste espère soutenir toutes les personnes qui ont traversé cette épreuve.
A lire aussi
Ces parents fêtent la rentrée de leurs enfants avec des photos hilarantes
News essentielles
Ces parents fêtent la rentrée de leurs enfants avec des...

"Mon histoire est si difficile à raconter. Le vide que je ressens est inexplicable. Je savais qu'ill y avait une possibilité que ça arrive. Mais je ne pensais pas que cela allait réellement se produire". Ce témoignage poignant recueilli par la photographe américaine Susana Butterworth sur Instagram illustre l'une des pires épreuves de la vie : le deuil. Et dans ce cas précis, celui de la perte d'un enfant.

En mars dernier, Susana Butterworth a elle-même perdu son bébé alors qu'elle entamait sa 35e semaine de grossesse. Son enfant était atteint d'une maladie génétique rare. Durant sa longue et douloureuse période de deuil, Susana Butterworth n'est pas parvenue à trouver du réconfort parmi ses proches. "Ils évitaient tous le sujet des enfants, de la famille ou de la perte en général. Mais ceux qui ont perdu un enfant ne peuvent pas aller mieux s'ils se sentent seuls ou s'ils n'ont personne à qui parler", confie-t-elle au HuffPost.

Exprimer le "vide"

Pour exprimer sa solitude et son chagrin, Susana Butterworth a choisi la photographie comme catharsis. "En tant que photographe professionnelle et artiste, j'ai naturellement voulu créer une oeuvre forte qui racontait cette expérience déchirante", explique-t-elle au Huff Post. Sur Instagram, elle dévoile son projet "The Empty Photo Project", une série de portraits de femmes qui ont connu vécu la douleur de perdre un enfant.

Les 13 clichés de la série montre des femmes de tous les âges. La détresse et la tristesse se lisent sur leur visage. Un récit de leur expérience complète ces clichés saisissants. Si le décor des photos varie du parc fleuri et coloré à la salle grise et froide d'hôpital, les modèles prennent toutes la même pose. Elles tiennent une peau de tambour au niveau de leur ventre, suggérant une étrange impression de vide.

C'est précisément cette sensation de "vide" ressentie par ces femmes que Susana Butterworth a voulu exprimer. "Quand les médecins ont emmené mon fils, je me suis retrouvée seule dans ma chambre d'hôpital. Je n'ai pas pu fermer l'oeil de la nuit. Tout ce dont je me souviens, c'est à quel point je me sentais vide", témoigne l'une d'entre elles.

"C'est très difficile, mais on peut y faire face"

En publiant ces photos bouleversantes sur Instagram, Susana Butterworth souhaite aider les internautes qui ont perdu un enfant à surmonter cette terrible épreuve. "Je veux que les internautes comprennent que perdre un enfant est quelque chose de difficile, et que c'est effrayant, mais qu'on peut y faire face."

En juillet dernier, la psychologue américaine Jessica Zucker a elle aussi voulu briser le tabou qui subsiste autour de la fausse couche en publiant des photos sur Instagram estampillées du hashtag #IHadMiscarriage. Dans ses posts, cette psy spécialisée en santé maternelle incitait les femmes à confier leur expérience.