"Insatiable", la nouvelle série de Netflix accusée de grossophobie

Insatiable, nouvelle série Netflix
2 photos
Lancer le diaporama
"Insatiable" est l'une des nouvelles séries que Netflix diffusera au mois d'août. La bande-annonce est sortie cette semaine et fait l'objet de nombreuses critiques.
A lire aussi
"Raw water" : cette tendance qui cartonne aux Etats-Unis serait dangereuse
News essentielles
"Raw water" : cette tendance qui cartonne aux Etats-Unis...

Connue pour ses séries avant-gardistes, la plateforme Netflix vient de sortir la bande-annonce de son nouveau projet : Insatiable. Ce nouveau show, qui sera diffusé dès le 10 août sur la plateforme, rassemble l'ancienne actrice de Charmed, Alyssa Milano, mais aussi la jeune Debby Ryan dans le rôle principal et Christopher Gorham de Jack 2.0.

Le pitch d'Insatiable ? Paty Bladell est grosse. Elle mange de la glace devant la télé, tout le lycée se moque d'elle et elle déprime. Un jour, un homme lui donne un coup de poing dans la mâchoire et sa vie change. A la rentrée au lycée, elle est mince. A cause de sa fracture à la mâchoire, elle n'a pas pu ouvrir la bouche de l'été et a donc perdu beaucoup de poids. Elle va se venger sur tous ceux et toutes celles qui lui ont fait du mal.

A peine la bande-annonce de cette comédie était-elle sortie que déjà les critiques pleuvent. Et on les comprend en la visionnant. Ce trailer a clairement des relents grossophobes.

Bande-annonce de Insatiable

La première chose qui est reprochée à cette série, c'est de faire porter à l'actrice principale, Debby Ryan, qui joue l'héroïne Paty Bladell, un "costume de grosse", un faux ventre pour la faire paraître obèse. Sur les premières images, on la voit manger de la glace et s'empiffrer sur son canapé en regardant la télé. La bonne vieille idée reçue en matière de représentation des gros·se·s : ils et elles ne mangent forcément que de la junk food avachis et ne font rien pour s'en sortir. On peut être une personne grosse et ne pas être déprimée terrée au fond de sa maison.

Ensuite, il faut que le personnage maigrisse pour s'accomplir. Un bon vieux scenario éculé des années 1990. Si le but de la série était d'accepter les personnes différentes, la jeune héroïne se serait émancipée en restant celle qu'elle était, et en n'ayant pas besoin de maigrir pour attirer l'attention des autres. Car oui, on peut s'accomplir en tant que personne grosse et plaire, merci bien.

Tel que présenté dans cette bande-annonce, les garçons sont dégoûtés par cette héroïne potelée, alors qu'elle attire tous les regards dès lors qu'elle a perdu du poids. Une manière supplémentaire de faire comprendre aux personnes grosses que la seule manière de plaire, c'est en faisant un régime.

Dès la diffusion de ce teaser, les critiques ne se sont pas fait attendre.

L'actrice Alissa Mylano qui joue dans la série a voulu répondre aux attaques sur Twitter : "Nous ne discriminons pas Patty. Nous pointons du doigts les conséquences du fat-shaming, à travers l'humour."

Lauren Gussis, la scénariste, qui a aussi signé la série Dexter, raconte dans un entretien au magazine Teen Vogue qu'elle a elle-même subi le harcèlement scolaire lorsqu'elle était ado : "J'espère changer ma douleur pour de l'humour, et faire en sorte qu'au moins une personne se sente moins seule [...] J'espère que beaucoup de gens, à travers les rires, se diront : "Je ris parce que je me reconnais. Je ne ris pas contre, je ris avec."

Selon elle, l'objectif d'Insatiable serait de questionner notre rapport à l'image et notre tolérance : "Qu'est-ce que les jeunes femmes et les jeunes hommes ont appris au sujet de l'apparence et de l'importance de l'apparence ? Est-ce acceptable d'avoir l'air différent et d'être différent ?". Encore une fois, si le but était d'accepter la différence, l'héroïne Patty aurait pu rester... grosse.

On attend maintenant de juger sur pièce. Rendez-vous le 10 août pour regarder la saison 1. Peut-être pour une bonne surprise, qui sait ?

À voir
Aussi