#ItWasNeverADress : et si on s'était trompé sur le logo des toilettes pour femmes ?

Le logo transformé par Tania Katan
Le logo transformé par Tania Katan
Une programmeuse américaine a modifié le logo apparaissant sur les panneaux des toilettes des femmes en remplaçant par un subtil jeu de couleurs la traditionnelle robe par... une cape. Un geste politique efficace destiné à donner le pouvoir aux développeuses, encore minoritaires dans les entreprises.
A lire aussi
Hillary Clinton : a-t-on sous-estimé la peur des femmes de pouvoir ?
News essentielles
Hillary Clinton : a-t-on sous-estimé la peur des femmes...

Vous ne verrez plus jamais de la même manière le pictogramme qui orne les toilettes des femmes dans les lieux publics. Tania Katan, une activiste et programmeuse travaillant chez Axosoft, est en effet parvenue à subvertir cette silhouette ultra-connue en ajoutant juste deux touches de couleur. Résultat : au lieu d'une robe, on a l'impression que cette figurine est vêtue d'une cape de super-héroïne.

Un détournement qui a bien entendu une visée politique puisqu'il s'adresse aux développeuses en herbe et a pour but de les encourager à travailler dans des entreprises du domaine des hautes technologies, encore sous-représentées dans la Silicon Valley. "Emancipez-vous et prenez le pouvoir !" est en effet le sous-texte de cette campagne virale.

Modifier la perception des femmes

Sur le site de l'opération, baptisée "It was never a dress"(qui signifie "Cela n'a jamais été une robe", ndr), on peut lire le communiqué suivant : "It was never a dress est une invitation à modifier notre manière de percevoir les femmes et les gestes audacieux, sensibles et puissants qu'elles accomplissent chaque jour. Dans les domaines de la science, de la technologie, des arts, des mathématiques de la politique et de la religion, mais aussi dans la rue ou à la maison, les intuitions des femmes sont souvent laissées de côté, ignorées ou tout simplement négligées."

Le but de cette opération est donc de modifier la perception qu'ont les gens par de petites touches, comme l'explique Tania Katan à Mashable : "Je me suis dit qu'on voyait peut-être cette figure toujours de dos, et que si on la retournait, on se rendrait compte que c'est en fait une super-héroïne depuis le début. Cela a modifié ma perception et à présent, quand je croise des symboles aussi banals que celui-ci, je ne les vois plus comme avant. Quand on perçoit ce changement, tout devient matière à imaginer d'autres symboles."

En attendant son détournement a rencontré un grand succès sur Twitter, où il a été largement diffusé depuis quelques jours.