"Nous avons tant à nous dire" : une épopée bouleversante sur l'apprentissage de la parole

Morgane Doche signe un premier documentaire bouleversant sur le combat pour apprendre à communiquer
Morgane Doche signe un premier documentaire bouleversant sur le combat pour apprendre à communiquer
Comment s'ouvrir au monde et aux autres lorsque l'on est privé de parole ? La réalisatrice Morgane Doche s'est penchée sur cette question dans "Nous avons tant à nous dire", un beau documentaire qui suit Hedi et Issa, deux petits garçons autistes, dans leur combat pour apprendre à parler.
A lire aussi
Ces photos bouleversantes vont parler à toutes les mamans en dépression post-partum
News essentielles
Ces photos bouleversantes vont parler à toutes les mamans...

Donner la parole à ceux qui en sont privés. C'est le pari que s'est lancé Morgane Doche. À 29 ans, cette jeune réalisatrice originaire de Bordeaux a réussi un exploit : celui d'offrir à Hedi et Issa, deux petits garçons autistes et jusqu'ici privés de parole, un écrin à leur ouverture sur le monde.


Cet écrin, c'est Nous avons tant à nous dire, un premier documentaire diffusé mardi 11 avril sur France 2 à 22h55. Caméra au poing, Morgane Doche s'est immergée pendant un an dans le quotidien de cette famille pas comme les autres et suivi les progrès des deux jumeaux jusqu'à leur entrée, enfin, à l'école maternelle. Sans pathos ni sentimentaliste, la documentariste s'est attelée à relater fidèlement les difficultés rencontrées par leurs parents pour les faire sortir de leur mutisme. Hedi et Issa, qui ne communiquaient que par cris et onomatopées au début du tournage parviennent, grâce aux efforts de leurs parents et à la bienveillance des professionnels, à formuler leurs premiers mots puis leurs premières phrases.

"Le point de départ de Nous avons tant à nous dire est un constat simple. J'en avais marre que tout le monde me dévisage lorsqu'on me parle ou lorsque je sors mon téléphone portable pour répondre. Je me suis alors mise dans la peau des êtres qu'on dit plus enfermés que moi. En visionnant des documentaires sur l'autisme, l'expression 'ils sont dans leurs bulles' m'étais devenue insupportable. Pour moi, ils ont leur monde comme chaque être humain ! À nous de faire des efforts pour les comprendre et de ne pas les laisser dans 'des bulles'."

Nous avons tant à nous dire
Nous avons tant à nous dire

Soif de communiquer

Car ce combat pour apprendre à communiquer, Morgane Doche le connaît bien pour l'avoir elle-même mené lorsqu'elle était enfant. Devenue muette suite à une opération du coeur ratée lorsqu'elle avait trois ans, la jeune femme a dû, elle aussi, apprendre à recouvrer l'usage de son corps partiellement paralysé. Si elle n'a jamais réussi à reparler, Morgane n'a pour autant jamais perdu sa soif de communiquer avec les autres. Aidée par ses proches, elle a entrepris des études de cinéma et s'est spécialisée dans le montage, avant de passer derrière la caméra. Cette envie féroce de vivre, ce besoin vital de communiquer, Morgane Doche l'a raconté dans un premier documentaire, À coeur ouvert, récompensé lors du concours Infracourts de France 2 en 2014. "L'histoire de Nous avons tant à nous dire a vraiment commencé à la soirée de remise des prix du concours. Christophe Nick, mon producteur, était dans le public et m'a repéré. Quelques mois plus tard, il m'a prise sous son aile pour m'accompagner et me guider", nous explique la jeune femme qui précise avoir eu "carte blanche" pour réaliser son documenaire.

Hedi et Issa
Hedi et Issa

Faire tomber les barrières

Morgane Doche a mis beaucoup d'elle-même dans Nous avons tant à nous dire. Des images d'archives, piochées dans les films familiaux, égrènent le documentaire comme pour rappeler que chacune et chacun peut se retrouver dans le combat mené par Hedi, Issa et leurs parents. "Mon histoire fait écho à celle des jumeaux car on nous a mis dans des cases préconçues, estime-t-elle. On doit faire tomber ces barrières pour nous faire accepter tels que nous sommes."

"Je me suis beaucoup reconnue dans Issa, poursuit Morgane. Petite je pleurais tous le temps quand ma mère n'était pas avec moi. Lui c'était pareil. Puis petit à petit il est devenu un vrai petit garçon, avec son frère Hedi. Plus les mois ont passé et il est devenu indépendant, tout comme son frère et moi."

Parce que Nous avons tant à nous dire est aussi un hommage au combat de ces parents qui sacrifient un morceau de leur vie pour leurs enfants, elle réalise aussi une interview poignante de sa propre mère, dans laquelle elle revient sur son parcours pour recouvrer l'usage de son corps. "J'ai choisi d'évoquer ces souvenirs parce que mes parents, notamment ma mère, ont tout laissé tomber pour moi. Il était important pour moi de livrer le plus beau des cadeaux qu'une fille puisse faire à sa mère : lui rendre hommage."

Bande-annonce du documentaire "Nous avons tant à nous dire"

Nous avons tant à nous dire de Morgane Doche, mardi à 22h55 dans l'émission "Infrarouge" sur France 2 et disponible en avant-première sur Terrafemina.