3 conseils pour éviter les conflits au bureau

Pour limiter le stress au travail et booster sa productivité, il existe une solution miracle : vos chers collègues ! Mais si une bonne ambiance au sein d'une équipe peut faire beaucoup pour votre bien-être mental, l'inverse est également vrai. Voici donc trois petits conseils pour cultiver un climat professionnel positif et désamorcer les conflits au travail.
A lire aussi
15 conseils pour survivre au 24 décembre au bureau
Mag
15 conseils pour survivre au 24 décembre au bureau

Au travail, le bonheur est rentable. D'après une étude menée par l'unité de recherche de l'université de Warwick, être heureux augmenterait notre productivité de 12%. Et c'est logique : un employé qui travaille dans une équipe soudée et un environnement sain aura tendance à être plus motivé et moins stressé. Non seulement le bonheur augmente notre productivité, mais il joue également sur la qualité de notre travail. Quand la bonne entente règne dans un open-space, les salariés sont plus confiants, et cela va les pousser à échanger davantage les uns avec les autres, mais aussi à oser plus, à proposer des idées un peu plus anticonformistes : c'est un véritable moteur d'innovation.

Etre heureux au travail est donc un véritable atout pour mieux réussir. Etant donné qu'on perd la majeure partie de notre temps "actif" à travailler, et qu'on passe davantage de temps avec nos collègues de travail qu'avec nos proches, cultiver un bon environnement professionnel est essentiel pour notre bien-être. Car le monde du travail est déjà stressant par nature : soumis à une pression constante, on doit tenir des délais, remplir ses objectifs, être en permanence jugé sur nos performances...

Mais un environnement toxique rajoute à cela un stress inutile qui peut nous coûter cher, à force de pomper notre énergie, notre temps et notre motivation. Entre les erreurs de communication, les quiproquos, la fatigue et la négativité, de petites tensions ont vite fait de dégénérer et de transformer votre open-space en poudrière où vos collègues se livrent un combat à couteaux tirés. Pour éviter un burn-out général, et pour protéger votre bien-être professionnel, voici 3 petites clés pour éliminer les conflits avant même qu'ils n'éclatent : mieux vaut prévenir que guérir !

1- Videz votre sac régulièrement

"Il va falloir que tu te détendes"
"Il va falloir que tu te détendes"

Lorsqu'on travaille en équipe, il y a forcément des petites contrariétés qui s'accumulent, comme des maladresses, des malentendus. C'est parfaitement normal, mais si vous ne vous en "purgez" pas régulièrement, elles risquent de s'accumuler jusqu'à poser un véritable problème. Cela revient exactement au même que de recouvrir une plaie infectée d'un pansement en disant que "ça passera" : c'est en ignorant la situation qu'elle s'envenime. Dans le cas de la plaie, que vous vous retrouverez avec une septicémie ; dans le cas du travail, avec des tensions ouvertes qui gangrènent la productivité et la motivation.

Pour éviter cela, veillez donc à programmer régulièrement des réunions pour que chacun s'exprime : cela aidera à déstresser tous les employés et à détoxifier l'atmosphère en crevant l'abcès, s'il y en a un. Ces réunions doivent être un moment d'échange et de dialogue, durant lesquelles les membres d"une équipe peuvent aussi bien exprimer leurs griefs que s'encourager ou se féliciter. Si une salle de conférences vous paraît être un cadre trop formel pour cela, n'hésitez pas à vous donner rendez-vous à l'extérieur de votre bureau : c'est encore mieux pour créer un lien fort entre les employés.

2- Restez flexible

N'ayez pas un cadre de travail ou des règles trop stricts...
N'ayez pas un cadre de travail ou des règles trop stricts...

Il est bon d'avoir des règles au travail, mais elles doivent être là pour vous aiguiller et pas pour vous écraser. Un cadre de travail trop strict participe à la création de stress et de tensions qui risquent d'exploser en créant des conflits énergivores.

Veillez toujours bien à rester flexible avec vos collègues, à ne pas leur imposer un schéma de travail trop rigide qui nuirait à leur créativité et à leur productivité : peu importe s'ils ne travaillent pas comme vous, du moment qu'ils font ce qu'ils ont à faire et qu'ils le font bien ! C'est en restant souple et en témoignant de la confiance à vos associés que vous empêcherez votre atmosphère de travail de tourner au vinaigre.

3- Jouez cartes sur table

"Je dis toujours ce que je pense, et je pense tout simplement que tu es laide"
"Je dis toujours ce que je pense, et je pense tout simplement que tu es laide"

Au travail, les conflits sont alimentés par les bruits de couloir, les non-dits et les ragots en tout genre. Cracher sur vos coéquipiers devant la machine à café pour faire passer sa mauvaise humeur revient à se gratter quand on a la varicelle : ça fait du bien sur le coup, mais ça empire la situation générale.

Si vous ne voulez pas déclencher une troisième guerre mondiale dans votre open-space, essayez de rester le plus transparent possible. Ne cachez pas votre mécontentement, bien au contraire : exprimez-le calmement à la personne concernée pour ne pas laisser des rancoeurs tues nuire à votre atmosphère de travail. De la même manière, partagez vos joies, votre admiration ou vos craintes. Plus vous serez ouvert, plus on vous verra comme quelqu'un de fiable et de solide, avec qui on peut gérer sereinement même les discussions les plus difficiles. C'est tout bête, mais en réalité, pour éviter les conflits, il faut les désamorcer. A vous de jouer les démineurs...