3 conseils pour inciter votre enfant à ne pas mentir

3 conseils pour inciter votre enfant à ne pas mentir
3 conseils pour inciter votre enfant à ne pas mentir
Votre enfant ment ? Rassurez-vous, ce n'est pas dramatique. Cela dit, ce n'est pas une raison pour ne rien lui dire. Voici quelques astuces pour que votre petit ne vous serve pas (trop) de bobards.
A lire aussi
10 conseils pour (bien) répondre aux questions gênantes de votre enfant
News essentielles
10 conseils pour (bien) répondre aux questions gênantes...

Il vous a juré que ce n'était pas lui, mais le chat, qui avait cassé le vase ou qu'il n'avait aucune idée de qui a fini ce paquet de bonbons qui traînait sur la table ? Aussi drôles (et parfois adorables) qu'ils puissent paraître, les mensonges de votre enfant n'en restent pas moins des mensonges. Vous souhaitez apprendre à votre enfant que mentir, c'est mal ? On vous donne quelques conseils.

1- Encouragez-le quand il dit la vérité

L'une des meilleures options pour dissuader un enfant de fabuler est de le féliciter chaque fois qu'il dit la vérité. Demandez-lui par exemple de vous raconter quelque chose qui lui est arrivé quand vous n'étiez pas là. Si votre enfant vous dit la vérité, félicitez-le avec enthousiasme, en lui faisant un câlin par exemple. Dites-lui quelque chose comme : "Je suis fière de toi, tout ce que tu m'as raconté était vrai". Cela lui montrera qu'il agit bien en se comportant ainsi. De surcroît, la perspective de recevoir un geste de tendresse en échange le motivera davantage à dire la vérité. Bon bien sûr, vous ne pourrez appliquer ce conseil que lorsque vous pourrez vérifier les faits. N'hésitez donc pas à mettre les proches (comme son père ou sa nounou) dans le coup.

Une autre astuce consiste à jouer à un jeu pendant vos dîners en famille. Chaque personne raconte à tour de rôle une chose vraie à propos d'elle. Par exemple, vous pouvez ouvrir le bal en racontant que vous avez essayé de ne pas manger de frites au déjeuner, mais que vous vous êtes finalement laissée tenter. Demandez à votre enfant, d' "avouer" une vérité similaire (facilement vérifiable). Là encore, félicitez-le s'il joue le jeu.

2- Montrez-lui le bon exemple

On ne va pas se mentir : il nous arrive à tous de déformer la vérité pour servir nos intérêts. Prétexter une panne de transports quand on arrive en retard à un rendez-vous ou au boulot, annuler notre soirée entre amis au dernier moment en prétextant une bonne crève simplement parce que l'on rêve d'une super soirée cooconing en famille à la place... Si ces mensonges ne sont pas très "graves", avouez que ça ne va pas aider votre enfant à arrêter de mentir, sachant que vous êtes son modèle absolue. Essayez donc au moins de ne pas le faire devant lui. Un brin hypocrite, on vous l'accorde. Mais si cela vous pose de réels problèmes de conscience, la solution reste bien évidemment de ne pas mentir du tout !

3 conseils pour inciter votre enfant à ne pas mentir
3 conseils pour inciter votre enfant à ne pas mentir

3- Ne le punissez pas

À quoi bon punir votre enfant parce qu'il a menti ? En fait, c'est peut-être même le meilleur moyen pour qu'il recommence. D'ailleurs, quand votre enfant commence à mentir, ce n'est pas nécessairement mauvais signe. Selon Kang Lee, psychologue à l'Université de Toronto et spécialiste du mensonge chez les enfants, le bobard chez un bambin traduit un développement cognitif "normal" car cela fait appel à sa mémoire, lui permet de contrôler ses inhibitions et sollicite sa créativité. Bien sûr, cela ne signifie pas que vous devez laisser passer un mensonge sans rien dire. Mais gardez en tête qu'une simple explication du type : "Ce que tu as dit n'est pas vrai, et ça pourrait te causer des ennuis en dehors de la maison" pourra parfois suffire pour que votre enfant comprenne qu'il n'adopte pas le bon comportement en mentant.