4 conseils pour élever ses enfants sans hausser le ton

Photo d'illustration d'une mère et sa fille.
Photo d'illustration d'une mère et sa fille.
Il est parfois difficile de trouver son équilibre en tant que parents. Nombre d'entre eux s'interrogent sur les bonnes méthodes à mettre en place pour élever correctement leurs enfants, puis culpabilisent pour tout et rien. Voici (enfin) 4 très bons conseils pour élever vos enfants en douceur, sans avoir à vous rendre malade.
A lire aussi
10 conseils pour élever un enfant bien dans sa tête
News essentielles
10 conseils pour élever un enfant bien dans sa tête

Quelles sont les méthodes d'éducation les plus efficaces ? Nombre de parents s'interrogent quant au bon comportement à adopter avec leurs enfants, de sorte à leur transmettre correctement ce qu'ils ont à leur apprendre. Mais après une longue journée de travail, rythmée par les tracas du quotidiens et les responsabilités pèle-mêle auxquelles vous êtes confrontée, il est parfois difficile de garder son calme et de communiquer de façon claire. Parfois même, vous culpabilisez une fois couché : "Pourquoi ai-je dit ça ?". "J'aurais dû prendre le temps de lui expliquer". Ne vous torturez plus, il existe quelques astuces de discipline douce pour élever vos enfants sans avoir à hausser le ton. Idéal pour resserrer vos liens avec eux, les aider à prendre confiance en eux et à s'aimer, ou encore, pour communiquer facilement.

1. Réajustez vos attentes

Pour commencer : définissez clairement vos propres attentes en tenant compte du fait que vous avez des enfants en face de vous et non des adultes. Beaucoup de parents n'ont pas d'attentes réalistes quant au comportement qu'ils espèrent de leurs enfants. Ils oublient que ces derniers ne résonnent pas comme des adultes. Par exemple, leur connectivité cérébrale immature signifie qu'ils n'ont pas le pouvoir de se calmer de la même manière que nous. Des enfants dits "vilains", "difficiles", "durs", peuvent en fait cacher un grand chagrin, un sentiment de solitude ou d'abandon. Recadrez donc vos attentes en redescendant la barre que vous avez fixée trop haut. Faites que vos attentes soient cohérentes et justes.

2. Soyez ce que vous attendez de vos enfants

Le vieil adage qui dit "fais ce que je dis, mais pas ce que je fais", est à bannir. Souvenez-vous que vous êtes le premier exemple que suivra votre enfant. Vous êtes son premier modèle, sa principale influence. Si le comportement de vos enfants vous déplaît, demandez-vous d'où ils tiennent ces agissements ou ces habitudes. Il se peut que vous en soyez la source. La meilleure solution est d'être la personne que vous voulez que vos enfants soient. Si vous voulez élever des enfants calmes, aimables et aimants, vous devez vous-même le devenir. Vos enfants sont d'abord votre propre reflet.

3. Prenez le temps

Le manque de connexion avec vos enfants peut engendrer une suite de difficultés. Un enfant qui se sent mal aimé ou délaissé fera tout pour vous faire remarquer sa présence ou à l'inverse, perdra confiance en lui, se renfermera. Vous devez contribuer à augmenter leur confiance en eux, les aider à se sentir bien dans leur peau, à trouver leur place dans la famille. Ils ont besoin de voir qu'ils comptent pour vous, que vous êtes présent pour eux. Rassurez les, parlez leur, prenez le temps. L'affection et les contacts physiques sont aussi très importants pour qu'ils se sentent aimés et en sécurité.

4. Soyez créatif

Lorsque les enfants sont fâchés ou contrariés, laissez-leur le temps de se calmer. Utilisez ensuite des moyens créatifs pour leur expliquer ce que vous leur reprochez. Soyez pédagogue. Vous connaissez vos progénitures mieux que personne, composez avec ce que vous savez d'eux. Inventez une histoire, peignez ou dessinez avec eux, imagez votre explication pour qu'elle les touche. Vous pouvez également aménager un petit coin douillet avec des coussins, des tapis épais, des guirlandes de lumières et des peluches, afin que vos enfants puissent s'y réfugier lorsqu'ils se sentent tristes ou stressés.