5 conseils avisés pour éviter le coup de barre de l'après-midi

5 conseils avisés pour éviter le coup de barre de l'après-midi
5 conseils avisés pour éviter le coup de barre de l'après-midi
Chaque jour à 13 heures 30, vous le sentez venir : ce petit coup de mou qui vous faire piquer du nez en réunion et rend chacune de vos tâches plus difficile à accomplir. 5 conseils pour en venir à bout une bonne fois pour toutes.
A lire aussi
6 conseils pour ne plus jamais se faire couper la parole en réunion
News essentielles
6 conseils pour ne plus jamais se faire couper la parole...

Rassurez-vous, vous n'êtes pas la seule. Après déjeuner, on a déjà toutes eu cette terrible envie de se pelotonner sous son bureau pour piquer un roupillon.

Pour le contrer, il existe pourtant plusieurs solutions. Avant de vous ruer sur votre 5e café de la journée ou de vous gaver de Guronsan, on vous conseille plutôt de tester l'une de ces astuces, bien moins néfastes pour votre santé.

Choisissez bien votre petit-déjeuner

Malgré les tartines de confiture que vous avalez chaque matin, vous êtes régulièrement sujette à un coup de fatigue vers 11 heures et avez une faim de loup passé midi ? C'est certainement que votre petit-déjeuner n'est pas équilibré. Plutôt que de grignoter un croissant ultra-calorique ou au contraire de vous contenter d'un yaourt 0%, préférez plutôt un petit-déjeunant faisant la part belle aux protéines. Pas la peine de vous aventurer du côté de la charcuterie pour faire le plein d'énergie : un oeuf à la coque, une omelette ou même du fromage blanc saupoudré de flocons d'avoine avec une banane feront très bien l'affaire. L'objectif ? Vous rassasier jusqu'au déjeuner et vous éviter de somnoler dans le creux de dix heures et demi.

Faites régulièrement des pauses

Croyez-le ou non, faire régulièrement des pauses au boulot est le meilleur moyen de rester concentrée et donc productive tout au long de la journée. Selon une étude menée par la société Draugiem Group et publiée sur le site du magazine mensuel Fast Company, les salariés les plus concentrés et productifs sont ceux qui prennent des pauses toutes les 52 minutes. Si évidemment, votre boss risque de ne pas être très heureux de vous voir vous lever de votre siège toutes les heures, on vous conseille tout de même de vous aérer régulièrement l'esprit. Non seulement ce n'est pas du temps de perdu, mais en plus il vous permettra d'être vraiment efficace quand vous revenez vous asseoir derrière votre écran.

Attention au grignotage

Si vraiment, vous ne pouvez vous passer d'une collation dans l'après-midi, choisissez plutôt des aliments qui boostent, ni trop gras, ni trop sucrés : des fruits (banane, pomme, compote), carré de chocolat noir (bourré de magnésium) ou une poignée de fruits à coques (amandes, noisettes, noix) au fort pouvoir rassasiant.

Modérez votre consommation de café

Si les vertus de la pause-café en entreprise ne sont plus à démontrés, il faut se montrer plus circonspect quant à la consommation de caféine au bureau. Au-delà de trois ou quatre tasses de café par jour, notre corps ne serait tout simplement plus capable de supporter cette surdose de caféine. Résultat : on est stressée, tendue, et on risque d'avoir des difficultés à nous endormir le soir venu. Si vous ne pouvez pas vous passer d'un breuvage chaud pour vous rebooster, préférez-lui le thé vert, bien meilleur pour la santé.

Déjeunez léger

Si vous êtes régulièrement assaillie par l'envie de piquer un somme une fois la pause-déjeuner passée, c'est certainement parce que vous n'avez pas mangé suffisamment équilibré. Une étude menée en 2013 par l'American Academy of Sleep Medicine a établi un lien entre somnolence en journée et habitudes alimentaires. Une consommation d'aliments trop gras, trop sucrés, trop salés serait grandement responsable de vos coups de mou en début d'après-midi. Pour y remédier, privilégiez les fruits et les légumes, riches en fibres et en vitamines. N'oubliez pas les féculents (pour les sucres lents) : ils vont apporteront l'énergie nécessaire pour bien travailler l'après-midi. Ne faites pas non plus l'impasse sur les protéines animales.