5 conseils pour élever des enfants polis

5 conseils pour élever des enfants polis
5 conseils pour élever des enfants polis
Ils disent des gros mots, oublient de remercier, coupent la parole ou piquent des crises en public ? Les réactions malpolies sont parfois difficiles à gérer quand elles viennent des enfants, d'autant plus qu'on les impute directement aux parents. Alors comment apprendre à son enfant à devenir poli ? Voici quelques astuces.
A lire aussi
3 conseils pour inciter votre enfant à ne pas mentir
News essentielles
3 conseils pour inciter votre enfant à ne pas mentir

Chez les enfants, la politesse n'est pas innée. Elle s'apprend. Et c'est aux parents que revient la tâche délicate de faire comprendre à votre enfant qu'il doit bien se comporter en société, ce qui n'est pas toujours facile. Car c'est un peu plus compliqué que de lui apprendre à dire merci ou s'il-vous-plaît (même si c'est déjà un bon début). Si vous pensez montrer le bon exemple mais que votre enfant continue à faire quelques écarts, ces astuces pourront peut-être vous aider.

1- Soyez polie avec eux... même quand vous leur donnez des ordres

Quand on y réflechit, on se rend compte que l'on donne beaucoup d'ordres à notre enfant : "Range ta chambre", "Ne laisse pas traîner tes affaires partout" "Ne cours pas ici, tu risques de tomber" etc. Selon certains parents, le simple fait de rajouter un petit "s'il-te-plaît" ou un "merci" changerait complètement la donne. Des propos confirmés par le Dr Sears, pédiatre américain interrogé par Purewow : "Les enfants répètent ces termes et comprennent leur utilité avant même de comprendre leur sens".

Ainsi, votre enfant comprendra l'importance de ces mots et se montrera respectueux lors de ses interactions avec les autres. De surcroît, il sera plus enclin à vous obéir si vous lui demandez gentiment de ranger sa chambre. Mieux encore : il le fera avec plaisir. Vous serez donc gagnante sur les deux tableaux !

2- N'ignorez pas votre enfant

Quand vous recevez des amis chez vous, vous avez parfois envie de faire comme si votre enfant n'était pas là, histoire de passer un vrai moment entre adultes. Mais c'est une erreur. Car c'est en l'ignorant que vous risquez le plus de le voir piquer une crise, et donc de vous mettre mal à l'aise. Au lieu de cela, assurez-vous de toujours lui faire savoir que vous ne l'avez pas oublié, en lui souriant de temps en temps ou en lui demandant si ça va.

3- Apprenez-lui la patience

Vous devez également lui apprendre à être patient. Quand votre enfant réclame un moment d'attention que vous ne pouvez pas lui donner dans l'immédiat, posez vos mains sur son poignet afin de lui montrer que non, vous ne vous en fichez pas, mais que là tout de suite vous ne pouvez lui parler. Cela lui fera notamment comprendre qu'il ne doit pas couper la parole aux autres (sauf en cas d'urgence bien sûr).

4- Montrez-lui comment respecter les autres enfants, y compris quand il joue

Que votre enfant soit poli avec vous ou avec ses professeurs est une chose. Mais il doit également respecter les autres enfants de son âge. Et ça, c'est également à vous de lui apprendre. Vous pouvez essayer de lui faire comprendre qu'il doit jouer calmement. S'il fait mal à un autre enfant (volontairement ou involontairement), incitez-le à s'excuser. Mais surtout, il est important que vous ne culpabilisiez pas votre bambin. Essayez de comprendre pourquoi il a agi ainsi puis expliquez-lui calmement que frapper d'autres enfants, ce n'est pas bien. Mais avant toute chose, essayez de comprendre son geste. "Punir un enfant qui a frappé quelqu'un ne l'arrêtera pas de frapper. Cela augmente simplement la peur de l'enfant. Pour qu'il arrête une bonne fois pour toutes, vous devez essayer de comprendre pourquoi il tape", explique un expert au site Psychology Today.

5- Hiérachisez vos réactions

Il répète un gros mot qu'il a entendu à l'école ? Expliquez-lui d'une voix ferme que ce ne sont pas des termes à prononcer mais ne le punissez pas. En revanche, s'il a insulté une ou un camarade d'école ou s'il s'est battu, vous devez marquer le coup en le réprimandant pour qu'il comprenne que ce qu'il a fait est grave. Cette hiérarchie de "gravité" lui donnera une vision claire et précise des limites à ne pas franchir. En somme, il s'agit de trouver le bon équilibre. Et oui, vous pouvez y arriver.