6 conseils pour réussir une fellation

6 conseils pour réussir une fellation
6 conseils pour réussir une fellation
La fellation se pratique à toutes les sauces et selon les envies de chacun, mais attention, il n'est pas question de faire des allers-retours buccaux sans grande conviction.
A lire aussi
7 conseils pour une photo de profil professionnelle réussie
Mag
7 conseils pour une photo de profil professionnelle réussie

80% des Français ont déjà pratiqué la fellation (enquête Inserm). Elle reste très prisée des couples, notamment lors des préliminaires, mais encore faut-il aborder l'affaire avec les bons gestes. Voici quelques astuces pour faire monter monsieur au septième ciel.

La lubrification

Il va falloir en baver ! Au sens littéral bien sûr, la salive est l'atout majeur d'une bonne fellation, d'autant plus que le gland est particulièrement sensible à la sécheresse. Si vous ne salivez pas, les mouvements de votre bouche risquent d'irriter le pénis. Si vous avez du mal au début, avalez un grand verre d'eau, la bouche se mettra plus facilement à sécréter de la salive.

Jeu de mains

Mesdames, si vous n'imaginez pas un cunnilingus sans caresses, c'est un peu la même chose pour la fellation. Vos mains sont mêmes votre atout. Elles accompagnent la bouche dans ses va-et-vients, et en plus vous permettent de faire une pause en cas de mâchoires douloureuses. Elles peuvent aussi se promener un peu partout sur le corps de votre partenaire, et stimulent les testicules pendant l'acte.

Attention aux dents

On ne vous apprend rien, mais les morsures sont particulièrement déconseillées pendant une pipe. On évite particulièrement de mordiller le gland, c'est totalement désagréable pour la plupart des hommes.

La stimulation du frein

Direction l'extrême nord ! Le frein se situe sur le gland, il est protégé par le prépuce. Cette partie du pénis est particulièrement érogène, n'hésitez à le caresser doucement avec des petits coups de langue.

Jouez avec ses réactions

Comme tout acte sexuel, la fellation est aussi une question d'adaptation à son partenaire. Observez ses réactions en fonction de vos mouvements pour connaître ses zones érogènes. La fellation aussi est un échange.

La deep-throat

La deep-throat ou gorge profonde reste un grand fantasme pour ces messieurs. Mais il n'est pas forcément aisé d'insérer un pénis entier dans sa gorge. Le meilleur moyen d'y arriver, c'est de s'entraîner pour contrôler le réflexe de vomissement. Tentez l'expérience en alignant le pénis avec la gorge, sortez la langue un maximum pour le laisser passer et déglutissez.