7 conseils pour motiver un ado démotivé

Comment motiver son ado ?
Comment motiver son ado ?
Si en entrant dans l'adolescence, votre enfant plonge dans un état de paresse avancé, passant tout son temps libre les yeux tantôt clos, tantôt scotchés sur ses écrans, ces quelques conseils devraient vous aider à le motiver un peu.
A lire aussi
Lettre de motivation pour un BTS : modèle et conseils
Mag
Lettre de motivation pour un BTS : modèle et conseils

Votre "jeune" passe ses journées sous la couette à regarder Netflix, à jouer à des jeux vidéos ou à faire des "snaps" ? Rassurez-vous, cette situation n'est pas irréversible (et, a priori, passagère). Cela dit, lorsque l'on veut réagir, on utilise bien souvent un raccourci, à savoir ouvrir les volets de sa chambre et débrancher ses écrans afin de contraindre notre "petit ange" à rejoindre la civilisation. Or, selon Dott Kelly, directeur clinique et fondateur de Jumping Mouse (un lieu qui aide les jeunes à se sentir mieux par le biais d'une thérapie expressive), cette déconnexion peut davantage accentuer le mal-être des adolescents comme le rapporte sheknows. "Un sentiment de ne pas avoir le contrôle accentue une grande partie du comportement négatif propre à ce groupe d'âge. Une réponse vitale doit alors être apportée par les parents et les enseignants et celle-ci consiste à répondre à l'anxiété et à la solitude éventuelle, plutôt que seulement les constater." Mais alors, comment tenter de remettre notre ado sur les rails sans le frustrer davantage qu'il ne l'est déjà ?

De l'avis de cet expert, le facteur le plus important consiste à s'efforcer d'entretenir une relation solide avec son enfant sans chercher à contrôler ses choix de vie. Il délivre au passage quelques conseils pour maximiser les chances d'y parvenir.

S'intéresser à lui

Plutôt que de pester contre lui, intéressons-nous à sa vie : qui sont ses amis ? Mange-t-il correctement ? Est-il heureux ? Y a-t-il quelque chose qui le pèse ces temps-ci ? Evidemment, on se retient de poser toutes ces questions d'une traite, il pourrait croire que l'on lui fait passer un interrogatoire alors que notre but est au contraire qu'il se rende compte que l'on se soucie de lui, de son bien-être, que l'on a besoin d'interagir avec lui et qu'il nous manque.

(R)ouvrir le dialogue

La période de l'adolescence est parfois si difficile pour les parents qu'elle en vient à briser la communication avec l'enfant. Or, c'est un passage obligé alors autant tenter de l'appréhender au mieux en essayant de comprendre pourquoi il agit ainsi. "Acceptez les émotions qu'il exprime en tant qu'indicateurs de besoins, et non pas en tant que rébellion", suggère Dott Kelly. "Pensez à la relation, pas au règlement. Une conversation chaleureuse, franche et sans jugement avec un parent peut être précieuse pour un ado qui se sent isolé. (...) Faites-lui savoir qu'il n'est pas seul".

Continuer à agir comme avant

Même s'il n'en laisse rien paraître, votre ado compte sur vous. Il a besoin de savoir que vous êtes là, que vous tenez à lui et qu'il évolue dans une certaine stabilité. Alors, même si lui n'a plus vraiment de rythme, il est important de conserver le vôtre "en préparant les repas et en rentrant du travail aux mêmes heures", conseille l'expert. Cette régularité contribuerait grandement à maintenir la confiance mutuelle.

Partager des moments ensemble
Partager des moments ensemble

Lui montrer l'exemple

Pour remotiver un ado, montrer l'exemple peut s'avérer très efficace. Et c'est l'occasion pour vous de vous mettre un coup de pied aux fesses en relevant des défis qui vous tiennent à coeur comme vous inscrire à ce fameux semi-marathon dont vous parlez chaque année - ça lui donnera peut-être envie de se remettre au sport - ou achever ce manuscrit abandonné au fond d'un tiroir à la page 9. vous voyant aller au fond des choses, il aura peut-être envie d'en faire autant. En effet, le spécialiste souligne que les ados ne sont pas dupes. Ils remarquent lorsque l'on leur indique de faire quelque chose alors que nous ne le faisons pas nous-mêmes.

Se focaliser sur ce qu'il aime

Plutôt que de mettre l'accent là où il n'excelle pas - ses devoirs, le rangement de sa chambre, le sport - focalisez-vous sur les choses qu'il réussit ou/et qui l'intéressent. Musique, bouquins, émission de télévision, voyage... Vous serez sans doute surprise au passage de découvrir qu'il apprécie encore pas mal de choses. L'idée, ensuite, est de l'inciter à approfondir ses centres d'intérêts en l'envoyant en voyage, l'inscrivant à un cours de musique, lui offrant une place de concert, en le motivant à trouver un job étudiant dans une librairie... Bref, en validant ce qu'il aime et en l'invitant à l'explorer davantage.

Le féliciter pour ce qu'il fait de bien

Même si la phase "ingrate" n'est pas forcément celle où votre ado vous permet de vous épanouir le plus dans votre rôle de parent, efforcez-vous de voir tout ce qu'il fait de bien. Sans doute est-il très drôle ou bien un dessinateur incroyable ou encore un pro de l'informatique ? En réfléchissant à tout ce qu'il accomplit brillamment, vous vous sentirez soudainement beaucoup plus fière de lui et moins découragée par son comportement léthargique. Et même s'il fait mine de s'en fiche, vos petits et gros compliments lui iront droit au coeur.

Se rappeler qu'il nous aime

... et que l'adolescence ne dure pas éternellement. D'ailleurs, derrière cette carapace et ce mutisme, vous n'êtes pas à l'abri d'un câlin tombé de nulle part entre deux crises, parce qu'il vous aime et a besoin de vous quoi qu'il en dise.