8 bonnes résolutions qui feront du bien à la planète à adopter dès 2018

Nos bonnes résolutions pour devenir plus écolo en 2018
Nos bonnes résolutions pour devenir plus écolo en 2018
Comme le veut la tradition, chaque début d'année correspond à de bonnes résolutions. Et si vous consacriez toute votre énergie au profit de notre planète ? Voici 8 habitudes pour être plus écolo à adopter dès 2018.
A lire aussi
25 bonnes résolutions de maman qu'on ne tiendra pas après la rentrée
News essentielles
25 bonnes résolutions de maman qu'on ne tiendra pas après...

Vous triez vos déchets, vous utilisez un minimum votre voiture et limitez vos douches le plus possible. Bref, vous avez adopté tous les gestes écolos les plus élémentaires depuis longtemps. Mais vous pouvez aller plus loin. Et le temps presse. En effet, les effets néfastes du réchauffement climatique sur notre planète sont déjà bien visibles : la banquise fond, les séismes se multiplient, les zones tropicales s'assèchent et un grand nombre d'espèces animales et végétales sont menacées de disparaître. Et si votre bonne résolution pour la nouvelle année qui approche était de sauver la planète ? Si vous êtes un écolo dans l'âme, il y a fort à parier que vous la tiendrez.

1- Je réduis mes déchets

Avez-vous déjà compté le nombre de sacs poubelle que vous jetez chaque semaine ? Entre les déchets organiques (épluchures, peau de bananes, trognon de pomme etc), les résidus plastiques des emballages et vos produits hygiéniques, votre poubelle se remplit effectivement à une vitesse folle. Pourtant, il existe des solutions toutes simples pour réduire considérablement ses déchets au quotidien. Vous pouvez par exemple investir dans un tote bag (sac en tissu) que vous prendrez avec vous chaque fois que irez faire vos courses, opter pour du shampoing et du dentifrice solides (vendus dans les magasins bio) ou encore acheter des lingettes lavables pour remplacer les cotons quand vous vous démaquillez.

2- Je me lance dans la création de mes propres produits

Une autre manière très efficace de réduire ses déchets consiste à fabriquer soi-même ses produits d'entretien ou cosmétiques. Le net regorge de recettes DIY : lessive maison, déodorant, liquide vaisselle. Simple et amusante, cette option vous permettra non seulement de faire des économies d'argent (1 savon de marseille et un peu d'huile essentielle suffisent par exemple pour fabriquer 5 litres de lessive) mais se révélera également bénéfique pour votre santé puisque vos créations 100% naturelles seront dépourvues des substances chimiques potentiellement toxiques que l'on trouve dans certains produits comme la lessive, le shampoing ou le dentifrice (paraben, tensioactifs, fluor etc).

3- Je mange moins de viande

Alors que le régime vegan réunit de plus en plus d'adeptes, vous n'êtes sans doute pas sans savoir que la consommation de viande est tout sauf écolo. En effet, l'élevage du bétail destiné à la consommation de viande impacte la planète de manière considérable. Selon le rapport 2013 de la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) l'élevage de bétail dans le monde est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre d'origine anthropique, c'est-à-dire liée aux activités humaines. Greenpeace avance même que la production de viande bovine serait responsable à 80% de la déforestation amazonienne à cause de l'élevage et de la production de céréales et de soja qui servent à engraisser les bêtes. Donc plus vous réduisez votre consommation de viande, mieux c'est. Attention, on ne vous dit pas qu'il faut devenir végétarien. Mais essayez d'espacer un maximum votre consommation de viande au profit d'autres aliments tout aussi nourrissants (riz complet, quinoa, légumes etc).

4- J'incite mes collègues à devenir plus écolo

Pour vous, pas de doute. L'écocitoyenneté est devenue votre seconde nature. Le problème, c'est que ce n'est certainement pas le cas de tous vos collègues. Savent-ils par exemple que le simple fait d'envoyer un email pollue ? En effet, d'après l'Ademe, envoyer un courriel à plus de 10 destinataires multiplie par quatre l'impact sur le changement climatique. Cela vous horripile quand vos collègues vous envoient trois fois le même mail et qu'ils le blindent de pièces jointes alors que vos bureaux sont tous proches les uns des autres ? Arrêtez de fulminer intérieurement contre eux et essayez de leur faire comprendre (gentiment) qu'il existe d'autres moyens tout aussi efficaces pour communiquer, sans abîmer notre planète.

Bonne résolution n°4 : incitez vos collègues à devenir plus écolo
Bonne résolution n°4 : incitez vos collègues à devenir plus écolo

5- Je pratique l'écotourisme

Quand on voyage, nous avons tendance à laisser de côté nos bonnes habitudes pour se relaxer et profiter à fond. À juste titre, naturellement. Mais dites-vous que ce n'est pas parce que vous n'êtes pas chez vous que vous polluez moins. Et oui, l'écocitoyenneté se pratique partout et tout le temps. Pour devenir un éco-touriste irréprochable, privilégiez les hôtels aux équipements écologiques, ramassez vos déchets quand vous vous promenez sur un site naturel (et ceux des autres tant que vous y êtes), et évitez les attractions animalières, qui menacent la survie et le bien-être des animaux sauvages mis en scène à des fins touristiques.

6- Je cherche d'autres moyens de me réchauffer

L'hiver est désormais bien installé que ce soit au sein de l'Hexagone ou en Amérique du Nord, partie du monde qui connaît une baisse de température record ces derniers jours. Et qui dit période de froid dit bien sûr radiateurs allumés. Mais avez-vous déjà songé à investir dans les énergies renouvelables ? De nombreux sites internet -notamment ceux de certains fournisseurs d'électricité- pourront vous renseigner sur la possibilité d'installation de nouveaux systèmes de chauffage plus écologiques et vous expliquer comment réduire votre facture d'électricité. En attendant, voici quelques astuces pour vous réchauffer sans mettre le radiateur à fond.

7- J'adhère à une asso écolo

L'union fait la force, dit-on. C'est exactement le principe à mettre en oeuvre pour lutter contre le réchauffement climatique. Car si l'écologie pratiquée à titre individuel est importante, il faut que tout le monde s'y mette ensemble pour qu'un réel changement opère. Et quoi de mieux pour se sentir pleinement impliqué dans une cause que d'adhérer à une association ? Agir pour l'environnement, France Nature Environnement, Les Amis de la Terre ... vous n'avez que l'embarras du choix. À vous de trouver celle qui correspondra le mieux à vos valeurs et à vos convictions.

8- Je consomme "made in France"

Encourager le circuit court, c'est-à-dire acheter des produits alimentaires cosmétiques ou textiles directement produits en France, contribue fortement à développer l'économie de notre pays et à faire vivre nos producteurs. C'est donc un acte entièrement citoyen. Mais c'est également écologique. En effet, consommer des produits directement fabriqués dans son pays ou dans sa région d'origine réduit considérablement l'empreinte carbone générée par le transport des marchandises. Et même si -comme l'a très bien montré le documentaire du journaliste Benjamin Carle "Mon année made in France"- de nombreux produits de notre quotidien ne sont plus fabriqués en France (c'est par exemple le cas des réfrigérateurs), prendre le réflexe d'acheter des produits locaux dès que vous en aurez l'occasion sera déjà un très bon début.

Plus d'actu sur : Bonnes résolutions

Nouvel An : pourquoi prendre des bonnes résolutions ?
10 bonnes résolutions à prendre pour booster sa vie professionnelle
6 bonnes résolutions qui vont changer votre vie en un mois