9 étapes pour quitter son job avec grâce

9 étapes pour quitter son job avec grâce
9 étapes pour quitter son job avec grâce
Vous prévoyez de quitter votre emploi ? Voici les 9 étapes à suivre pour le faire avec sérénité et laisser à son entreprise une excellente impression.
A lire aussi
Voici les 10 jobs les mieux payés garantis sans stress
News essentielles
Voici les 10 jobs les mieux payés garantis sans stress

Cette fois-ci, c'est décidé : vous allez annoncer à votre boss, puis à vos équipes que vous quittez l'entreprise. Que ce soit parce que vous avez trouvé un autre job ailleurs, que vous nourrissiez l'espoir de monter votre propre boîte ou que vous ambitionniez de changer radicalement de vie, quitter son travail ne s'improvise pas.

Pour vous épargnez coups de stress et insomnies des jours avant d'annoncer votre départ, voici les neuf étapes-clés à respecter pour quitter votre emploi avec grâce et sérénité.

1- Planifiez

Bien quitter son job, cela implique forcément un peu d'organisation. Impossible de faire comme dans les films en annonçant votre démission sur un coup de tête puis de rassembler vos affaires et de passer la porte sans jamais le regretter.

Pour partir dans les règles de l'art, organisez-vous en commençant par savoir ce qui vous attendra une fois votre démission ou votre rupture conventionnelle signée. Le tout est de ne pas vous retrouver prise au dépourvu, sans plan B et sans économie qui vous permettrait de vous retourner.

Quittez-vous votre job pour un autre emploi plus intéressant ? Si non, savez-vous comment vous allez vous débrouiller financièrement ? Disposez-vous d'un réseau suffisamment étoffé pour vous aider dans vos recherches ? Souhaitez-vous monter votre boîte ? Devenir freelance ? Vous reconvertir en suivant une formation ? Avez-vous envisagé de faire un bilan de compétences ?

Après vous être posée toutes ces questions, n'hésitez pas à dresser une liste de ce que vous pourriez faire afin d'être épanouie dans votre vie professionnelle. Prenez le temps de la réflexion pour être certaine de ce dont vous avez vraiment envie, de savoir quelles sont vos vraies passions. En sachant exactement quels sont vos ambitions, ce sera plus simple de quitter votre poste pour les réaliser.

2- Demandez l'avis de vos proches

Une fois votre plan de carrière élaboré, parlez-en avec votre conjoint.e, votre famille et vos amis. Bénéficier d'un regard extérieur et bienveillant aide à prendre du recul. Il se peut aussi qu'ils mettent en lumière des aspects que vous n'aviez jusque-là pas envisagés. Leurs conseils vous aideront à traverser cette période délicate. Votre soeur est une experte en diplomatie ? N'hésitez pas à solliciter son avis pour savoir comment partir sans vexer personne. Votre meilleur ami est un pro de la gestion de budget ? Demandez son aide pour bien vous organiser financièrement lorsque vous aurez quitté votre job.

3- Préparez-vous

Avant de solliciter un entretien avec votre boss, préparez en amont tout ce dont vous aurez besoin pour que tout se passe au mieux. Ressortez votre contrat et vérifiez par exemple combien de temps durera votre préavis. Vous souhaitez l'écourter en posant des congés ? Notez-le pour le préciser pendant l'entretien. Idem si vous souhaitez demander une lettre de recommandation à votre futur patron. Plutôt que de le prendre au dépourvu, préparez un brouillon qu'il aura simplement à compléter. Notez aussi tous les points que vous comptez aborder pendant l'entretien : cela vous aidera à avoir confiance en vous.

4- Laissez-vous deux semaines

Suivant votre contrat et votre convention collective, votre préavis peut être plus ou moins long. Qu'il dure un mois ou deux, laissez-vous minimum quinze jours pour mettre en ordre vos papiers, déléguer vos dossiers à qui de droit et informer vos clients et collaborateurs de votre départ. Ces deux semaines seront aussi profitables à votre patron qui pourra durant ce délai s'organiser et chercher quelqu'un pour vous remplacer.

5- Remettez votre démission un vendredi

Si possible, remettez votre lettre de démission ou signez votre rupture conventionnelle un vendredi. En annonçant vos quinze jours de préavis à la fin de la semaine, vous et votre patron pourrez profiter du week-end pour réfléchir et, éventuellement, revenir sur votre décision.

6- Restez positive

Même si vous quittez votre emploi actuel parce qu'il ne vous motive plus, parce que vous ne pouvez plus supporter votre patron de l'ambiance délétère qui règne dans les bureaux, gardez ces aspects négatifs pour vous. Au contraire, mettez l'accent sur les aspects positifs et constructifs de votre poste, détaillez tout ce que vous avez pu apprendre et les compétences que vous avez acquises et qui vous serviront pour vos futurs projets. Gardez en tête que votre futur employeur peut tout à fait réclamer des références auprès de votre boîte actuelle. Il serait alors mal avisé de les avoir dégommés au moment de poser votre dém'.

7- Valorisez vos collègues

Au moment de partir, c'est aussi le parfait timing pour dire à votre boss tout le bien que vous pensez de vos collaborateurs. N'hésitez pas à recommander le ou la plus compétente afin qu'il reprenne votre poste au cas où le recrutement se ferait en interne, ou bien pour que votre manager lui délègue certaines des responsabilités qui vous incombaient jusqu'ici. Non seulement vous mettez en avant son travail acharné et contribuez peut-être à sa future promotion, mais en plus vous livrez clé en main à votre patron la solution à votre départ.

8- Continuez à faire le job

Une fois votre départ annoncé, pas question de relâcher le rythme. Vous avez beau être déjà un peu partie, il vous faut maintenir le cap pour ne pas surcharger de travail vos collègues ou leur donner une piètre opinion de vous une fois que vous serez partie. Évidemment, vous pouvez vous accorder du rab de temps lors de votre pause déjeuner, mais continuez à rester concentrée tout le temps où vous êtes au bureau.

9- Célébrez !

Après avoir mûrement réfléchi à quitter votre job, vous avez finalement pris votre courage à deux mains pour prévenir votre boss et arrivez à la fin de votre période de préavis. Votre bureau est vide, votre boîte mail triée, vos contacts prévenus. Cette période de transition, particulièrement stressante, est maintenant révolue. Il faut donc fêter ça ! Le jour de votre départ, conviez les collègues que vous appréciez à aller boire un verre pour célébrer dignement le début de votre nouvelle aventure professionnelle. Happy hour ou déjeuner, ne zappez pas ce traditionnel pot de départ : vous le méritez !