À 8 ans, cette fillette postule pour devenir astronaute

Cette petite fille candidate pour devenir astronaute
Cette petite fille candidate pour devenir astronaute
À tout juste 8 ans, Sahana Khatri sait déjà ce qu'elle veut faire dans la vie : astronaute. Passionnée par l'espace, la fillette a postulé auprès de l'agence spatiale du Canada, qui lui a répondu.
A lire aussi
A 56 ans, cette astronaute est la femme la plus âgée à s'envoler pour l'espace
News essentielles
A 56 ans, cette astronaute est la femme la plus âgée à...

Certains enfants rêvent de devenir pompier, vétérinaire, instit' ou éboueur. Sahana Khatri elle, a aussi trouvé sa vocation : plus tard, elle veut devenir astronaute. Passionnée par l'espace et les étoiles, cette petite Canadienne de 8 ans a décidé de mettre toutes les chances de son côté en postulant dès maintenant.

Lorsqu'elle a appris que l'agence spatiale du Canada était à la recherche de nouvelles recrues pour ses futures missions, Sahana a fait ce que n'importe quel autre candidat déterminé aurait fait : elle a rédigé une super lettre de motivation adressée à Navdeep Bains, le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement et qu'elle a ensuite apportée en personne au bureau du député de sa circonscription.

"J'ai toujours été intéressée par l'espace, explique la fillette sur la vidéo postée par le député Peter Schiefke sur sa page Facebook. Avec mes parents, j'ai visité le planétarium de Montréal où j'ai appris plein de constellations. Je pense que l'agence spatiale doit me choisir pour me préparer pour que je sois prête quand je serai assez grande pour aller dans l'espace."

Vue des milliers de fois sur le réseau social, la vidéo de Sahana détaillant très sérieusement ses motivations a interpellé Navdeep Bains, qui a décidé de lui répondre dans une vidéo qu'il a aussi posté sur Facebook et Twitter.

"Salut Sahana. J'ai appris que tu voulais devenir astronaute et que tu t'étais rendue au bureau de mon ami Peter pour candidater au poste. C'est plutôt cool qu'une jeune fille de ton âge veuille devenir astronaute", estime le ministre canadien, qui a malheureusement dû refuser sa candidature. "Comme tu le sais, tu es, pour le moment, un peu trop jeune mais le futur semble propice. Nous avons besoin de jeunes personnes comme toi qui sont curieuses, passionnées et intéressées par la science."


Bien que déçue de ne pas voir sa candidature retenue, Sahana ne s'est pas découragée pour autant. Interrogée par l'agence Canadian Press, sa maman a affirmé qu'avoir reçu une réponse de la part du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement constituait "une véritable motivation pour elle".

On espère que Sahana ne renoncera pas à son rêve et, mieux, incitera d'autres petites filles à se lancer dans une carrière scientifique, un milieu où elles restent encore trop minoritaires. Aujourd'hui en France, elles ne sont en moyenne que 21% à s'orienter dans les sciences dures, comme les mathématiques, la physique et l'ingénierie, rappelle la seule spationaute françaises Claudie Haigneré. À ce stade, il faudra attendre 2075 pour que le monde des sciences parvienne à l'égalité entre les sexes.