À Tours, le cliché sexiste de cette cérémonie d'inauguration ne passe pas

La cérémonie d'inauguration sexiste d'une station d'épuration de Tours fait polémique sur la toile
La cérémonie d'inauguration sexiste d'une station d'épuration de Tours fait polémique sur la toile
L'inauguration d'une station d'épuration à proximité de Tours a provoqué un véritable tollé sur les réseaux sociaux. La région a été accusée de faire preuve de sexisme en présentant des hôtesses aux tenues vestimentaire "sexy" lors de la cérémonie d'ouverture.
A lire aussi
Cette BD sexiste fait frémir les internautes... à tort
News essentielles
Cette BD sexiste fait frémir les internautes... à tort

Tout avait pourtant bien commencé. Ce samedi 7 octobre, Philippe Briand, président de Tours Métropole Val de Loire, et Bertrand Ritour, vice-Président de Tours Métropole et maire de Luynes, célébraient fièrement l'ouverture d'une station d'épuration. Mais la cérémonie d'inauguration a vite tourné à la polémique. Car pour présenter "La Serre", nom de la station en question, les deux élus étaient entourés de deux jolies hôtesses.... des danseuses de samba aux tenues vestimentaires très "sexy".

Un spectacle qui, au milieu des élus et des représentants locaux en costume-cravates, n'est pas passé inaperçu aux yeux de l'assistance. Certains n'ont pas hésité à s'emparer de leur smartphone pour photographier la scène et publier les clichés sur les réseaux sociaux. Sur la toile, les commentaires n'ont pas tarder à fuser. "A-t-on besoin de 'belles plantes" pour inaugurer la Serre? Aucun rapport: du pur machisme! Merci la région pour cette vision de la femme objet", a réagi un internaute en découvrant le post sur la page Facebook de Tours Métropole Val de Loire.

Un élu écologiste réclame la suppression de la photo

Outre le choix complètement décalé des tenues vestimentaires, les internautes dénoncent un sexisme criant, amplifié par le fait que ces femmes soient exclusivement entourées d'hommes. "Une station d'épuration de vos pensées machistes et patriarcales, c'est pour quand ?", s'énerve un internaute. Sur Twitter, l'association "Osez le Féminisme !" a également exprimé son indignation : "La métropole de #Tours utilise le corps des femmes pour promouvoir une station d'épuration! Révoltant!"

Au total, plus de 500 commentaires postés sur la toile fustigent ce "coup de pub", qui s'est donc soldé par un véritable fiasco. En découvrant la photo sur Facebook, Emmanuel Denis, élu écologiste de Tours Métropole, a vivement réagi sur le réseau social : "Cette publication est une honte totale pour la métropole, estime Emmanuel Denis, élu écologiste de Tours Métropole. Merci de la supprimer et de dire qui est l'auteur de cette mise en scène ridicule." Contacté par plusieurs médias, le Président de Tours Métropole Philippe Briand a refusé de commenter la polémique.

Située dans la commune de Luynes, à une dizaine de kilomètres de Tours, la station propose d'épurer les eaux polluées grâce à 25 espèces de plantes différentes réparties sur une serre de 304 m². Dommage donc qu'une si belle initiative ait été entachée par un choix de communication de très mauvais goût.