La Suède accueillera le premier festival de musique interdit aux hommes

Festivalière au festival de Reading en Angleterre en 2017
Festivalière au festival de Reading en Angleterre en 2017
Scandalisée par la vague d'agressions sexuelles qui souille les festivals de musique, une humoriste suédoise s'est lancée dans une initiative radicale : créer un festival sans hommes à Göteborg.
A lire aussi
Pop In the City : Porto accueille le premier et mystérieux raid urbain féminin
femmes
Pop In the City : Porto accueille le premier et...

Cela aurait pu rester une idée en l'air, un coup de tête. Mais Emma Knyckare est déterminée et elle est allée jusqu'au bout. Ulcérée par la pandémie de viols et d'agressions sexuelles commis lors des festivals de musique, cette humoriste suédoise vient d'annoncer très officiellement la création du premier festival sans hommes qui se tiendra les 31 août et 1er septembre 2018 à Göteborg, en Suède. L'idée avait germé suite à l'annulation du plus grand festival de musique de Suède, Bråvalla, en juillet dernier. Déjà entachée par plusieurs cas de viols et agressions sexuelles en 2016, l'édition 2017 de ce grand raout musical avait été marquée par quatre nouvelles plaintes pour viols et 22 cas d'agressions sexuelles, poussant les organisateurs à supprimer le Bråvalla 2018. Un mois plus tard, la police suédoise avait également relevé quatre viols d'adolescentes au festival d'Emmaboda, ainsi que onze agressions sexuelles.

Il n'en fallait pas plus pour Emma Knyckare. Afin de mettre sur pied ce festival "men-free", elle a lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Kickstarter. Son mot d'ordre lâché sur Twitter en juillet ? "Que pensez-vous de créer un festival très cool où seulement les personnes non-masculines seraient les bienvenues, que nous ferions exister jusqu'à ce que tous les hommes apprennent à bien se comporter ?". Plus de 3000 personnes avaient répondu à ce cri de colère et l'objectif de 500 000 couronnes (50 200 euros) avait été atteint début octobre.

Annonce du Statement Festival, festival suédois sans hommes

Ce nouveau festival interdit aux hommes a été baptisé  "Statement" et aura pour ambition de "créer un espace sûr pour les femmes, les personnes non-binaires et transsexuelles qui veulent participer à un festival et être en sécurité", souligne le site internet de l'événement. "Nous ne prétendons pas que le Statement Festival soit la solution aux problème de violences sexuelles, mais il est né en réaction à cela". " Ce que l'on fait, c'est proposer une zone franche où on peut aller, faire la fête, boire des bières sans avoir besoin de regarder derrière son épaule", a expliqué Emma Knyckare à la radio publique suédoise. "C'est super important. La campagne #MeToo l'a montré", a-t-elle ajouté.

En effet, l'annonce de ce festival exclusivement féminin coïncide avec cette libération de la parole des femmes partout dans le monde suite à la déflagration de l'affaire Harvey Weinstein. Depuis plusieurs semaines, les témoignages de harcèlements, d'agressions et de viols s'entrechoquent et se déversent sur les réseaux sociaux, créant une onde de choc nécessaire à une prise de conscience collective.

Festivalière au festival de Reading en Angleterre, le 26 août 2017
Festivalière au festival de Reading en Angleterre, le 26 août 2017

La Suède n'est pas le seul pays à être touché par cette épidémie d'agressions dans les festivals de musique. L'Angleterre subit elle aussi une vague d'attaques de festivalières en plein coeur de ces grands rassemblements musicaux. Une campagne, le White Ribbon Music Project, visant à impliquer tous les grands festivals, les organisateurs, les groupes et les producteurs afin qu'ils se mobilisent contre la violence faite aux femmes, a même été lancée pour tenter d'endiguer ce fléau. Récemment encore, le chanteur canadien Drake avait arrêté l'un de ses concerts à Sydney pour interpeller un "tripoteur" qui sévissait dans la fosse. "Si tu n'arrêtes pas de mettre tes mains sur les filles, je vais descendre et te botter le cul", avait-il lancé.

Les billets du Statement Festival seront mis en vente dès le 1er décembre. Pour l'heure, le line-up n'a pas encore été dévoilé. L'événement a-t-il vocation à devenir annuel ? Les organisateurs semblent (malheureusement) désabusés : "Notre but sur le long terme est de fermer le Statement Festival. Notre souhait est qu'un festival comme celui-ci, zone libre de tout assaut sexuel, n'ait pas lieu d'être. Mais malheureusement, la société continue à nous apporter la preuve que celui-ci est nécessaire."