Apple Watch : j'ai passé une semaine avec la montre connectée

Une semaine avec l'Apple Watch
Une semaine avec l'Apple Watch
Depuis sa sortie (et même bien avant), l'Apple Watch fait beaucoup parler d'elle. Totalement inutile pour certains, elle est devenue indispensable à d'autres. Mais à quoi sert vraiment cette montre connectée ?
A lire aussi
Apple Watch : Microsoft se lance dans la course aux montres connectées ?
high tech
Apple Watch : Microsoft se lance dans la course aux...

Peu convaincue au départ par les montres connectées, j'ai rapidement revu ma copie et eu envie d'en tester une histoire de voir ce que cela pouvait m'apporter. Après avoir passé 24 heures avec la Moto 360 au poignet (moyennement convaincante couplée avec mon iPhone), j'ai décidé de passer une semaine complète en compagnie du dernier joujou d'Apple : l'Apple Watch. Et tant que j'y étais, j'ai opté pour le modèle rose, couleur de 2015 chez Apple.

JOUR 1 : installation express et apprentissage

Alors que je pensais me retrouver avec une toute petite boîte blanche dans laquelle serait glissée la fameuse montre, la boîte que j'ai entre les mains est en longueur. Original. Comme d'habitude chez Apple, tout est parfaitement emballé (à la limite parfois de se demander comment ouvrir), mais les explications sont peu nombreuses en ce qui concerne l'installation et le démarrage. Confiante, je me lance directement et constate qu'il faudra d'abord charger la montre via son tout petit chargeur aimanté pour en faire quelque chose. Il faut ensuite coupler la montre à mon iPhone (inutile d'investir, sans iPhone cette montre est inutile) ce qui me prend plus de temps que prévu. Habituée aux produits Apple, j'ai été pas mal déconcertée au premier abord, mais rapidement les choses deviennent intuitives. Ouf.

JOUR 2 : l'heure du test est arrivée

6 heures. L'heure de partir au boulot et d'enfiler ma montre pour la tester en situation et surtout découvrir si sa batterie tiendra la distance durant la journée. Après quelques minutes de marche, les premières vibrations se font sentir sur mon poignet : j'ai reçu un mail ! Malgré un écran petit (forcément ce n'est pas un iPad), la lecture en diagonale est satisfaisante. Idem pour les SMS dont même les photos s'affichent en tout petit. Une fois au bureau, première question de la journée : "Et sinon, elle donne l'heure". En plus de me donner l'heure, l'Apple Watch m'indique le temps qu'il fait, la date, mes rendez-vous de la journée ainsi que quelques infos "santé" à savoir le nombre de pas effectués, le nombre de calories brûlées et le nombre de fois où je me suis levée. Sympa. Visuellement, l'écran de la montre est parfait, la navigation est réussie aussi malgré des icônes vraiment petites.

JOUR 3 : et sinon, elle va dans l'eau ?

Ma grande interrogation du jour est de savoir si ma nouvelle montre peut ou non avoir la tête sous l'eau pendant que je me lave les mains. Dans le doute, je préfère éviter le contact avec l'eau même si le site officiel d'Apple précise que l'Apple Watch peut être éclaboussée, même si elle n'est pas étanche. Pour la piscine, on oublie. En parlant d'eau, j'ai installé l'application WaterMinder qui me fait vibrer le poignet pour me rappeler de boire suffisamment.

JOUR 4 : une batterie qui dure

Après plusieurs journées d'utilisation "normale", ma montre tient largement toute la journée. Une recharge le soir est donc amplement suffisante, ce qui semble plus qu'honnête. Notons aussi la fonction très utile de "réveil" quand la montre est posée sur la table de chevet et qu'elle affiche l'heure, comme le ferait n'importe quel réveil.

JOUR 5 : dans l'enfer des notifications

S'il est très pratique que ma montre me signale chaque mail, SMS ou autres notifications de mes réseaux sociaux, cela peut rapidement devenir stressant. Il faut donc bien songer à tout paramétrer histoire d'avoir la paix quand on en a envie. Pour cela, il faut passer par l'application iPhone dédiée à la montre. Une application qui vous permet aussi de découvrir toutes les apps disponibles pour votre montre, une liste de plus en plus longue et qui contient même des jeux. Bon, par contre ce n'est pas forcément très simple de jouer sur une montre en plein milieu du métro.

JOUR 6 : le IT accessoire des sportives

Rien de mieux qu'une montre connectée pour se motiver à bouger et à se lancer dans un sport. Classiquement, on opte soit pour le vélo, soit pour le running. Ma montre au poignet, je me décide donc à courir un peu autour de chez moi pour tester l'application "Exercice". Bonne nouvelle, après un ou deux calibrages on peut heureusement courir sans son iPhone dans la poche. Bien pensée, l'application propose des objectifs et calcule pour vous le nombre de calories dépensées ainsi que le nombre de kilomètres parcourus. Cerise sur le gâteau, des récompenses sont à débloquer au fur et à mesure, ce qui fait vraiment plaisir et donne un peu de fun aux séances de sport. De nombreux sports sont listés dans l'application, mais bien d'autres apps destinées au sport sont proposées dans la boutique d'Apple.

JOUR 7 : mon bilan

Après une semaine sans quitter ma montre, je dois reconnaître que je suis séduite. En symbiose totale avec l'iPhone, la montre offre des possibilités intéressantes au quotidien tout en étant agréable à porter et vraiment belle. Même si l'on peut évidemment se passer facilement d'un tel gadget, cela reste un accessoire loin d'être inutile au quotidien. Maintenant, dans les transports j'ai plus à sortir mon iPhone pour lire un SMS, je peux simplement jeter un oeil à mon poignet. Mieux encore, je peux y répondre via des messages déjà enregistrés. Un objet que les geekettes adopteront tout de suite.