Babylone 2.0 : ce groupe secret où les femmes sont traitées comme de la viande

Un groupe Facebook "secret" permet à ses 52 000 membres masculins d'afficher leurs conquêtes féminines à leur insu. Scandalisée par la découverte de cet écoeurant "Babylone 2.0", la blogueuse Chrys de 2girls1mag livre son coup de gueule.
A lire aussi
Fatimata M'Baye, l'avocate mauritanienne qui se bat pour faire entendre les femmes d'Afrique
News essentielles
Fatimata M'Baye, l'avocate mauritanienne qui se bat pour...

Depuis ce matin, je ne pense qu'à ce chiffre : 52.000.

Depuis ce matin, j'ai envie de pleurer.

J'ai appris l'affreuse existence d'un groupe secret sur Facebook, Babylone 2.0, où des hommes partagent avec d'autres des photos prises à l'insu de leurs conquêtes ou envoyées en privé par leurs conquêtes "certifiées pêches perso".

Babylone 2.0
Babylone 2.0

C'EST L'HISTOIRE DE 52.000 CONNARDS

Le groupe est secret. Difficile d'y entrer ou de le trouver bien entendu mais il contient bien un joli réservoir de 52.000 participants. J'ai évidemment vérifié mes dires avant de vous en parler.

Groupe secret Babylone 2.0
Groupe secret Babylone 2.0

J'ai aussi demandé à voir des publications. Et là, c'est pire que tout. Parce que non seulement il ne s'agit pas de se rincer l'oeil aux dépens et à l'insu de pauvres filles qui n'ont rien demandé. Non, ce serait trop facile. Non, on en parle comme de la viande, comme d'objets dont on se sert sans le moindre respect.

Je cite (je vous épargne la photo, le lien et autres mais j'ai les captures sous la main) :

"PREMIÈRE CONTRIBUTION : C'EST TRÈS LOIN DE L'AVION DE CHASSE QU'ON TRAQUE TOUS, CERTES, MAIS DU HAUT DE MES 27 ANS, JE NE POUVAIS REFUSER CE TAUDIS DE 44 ANS, JUSTE POUR RAJOUTER UNE LIGNE SUR LE CV. VIEILLE PEAU √. ON NE RECULE PAS DEVANT LE DÉFI."

Cette superbe citation est accompagnée d'une photo de la victime (oui, il s'agit d'une victime pour le coup) prise de dos, nue, de toute évidence sans qu'elle s'en aperçoive.

Et la page n'est qu'une collection de ce type de posts.

Qu'une jeune fille envoie une photo dénudée à un garçon qui fait partie du groupe et hop, c'est partagé. Le tout avec des "pêches de ce soir" et compagnie en commentaire.

FEMME = VIANDE

Ainsi donc, on en est revenus là.

En 2017, on peut afficher des femmes sur des places publiques (qu'on ne me parle pas de groupe secret quand il contient 52.000 membres, merci), contre leur gré et les humilier en trouvant ça hilarant hein?

En 2017, on peut chercher la fille un peu libérée et s'empresser ensuite de se mesurer la bite comme un pauvre raté en la roulant elle dans la boue ?

D'où vient ce besoin de rabaisser ainsi quelqu'un avec qui on a partagé un petit instant ? Il faut sans doute se sentir soi-même drôlement minable pour ressentir la nécessité de se vanter d'une chose que n'importe quel animal est capable de faire sans le crier sur tous les toits.

C'est donc ça le futur de la Femme? De vos mères, de vos soeurs et de vos filles ? Etre punies publiquement d'oser avoir une sexualité semblable à la vôtre? Après des années de lutte pour l'égalité des femmes, vous nous prouvez que nous n'avons rien gagné et que vous nous reprenez tout en un claquement de doigt " pour rire ".

Vous vous insurgez sans doute contre le racisme ou contre les animaux torturés, mais vous postez sans honte des photos volées à des femmes et des filles qui vous ont accordé un peu de confiance.

ET CEUX QUI NE POSTENT PAS ?

Bien entendu 52.000 hommes n'ont pas posté dans ce groupe. Et alors ? Faire partie de ce groupe sans le dénoncer équivaut à une validation. Vous le ratifiez dès l'instant où, apprenant son existence, vous ne le dénoncez pas.

Rien n'excuse le silence : vous assistez sans réagir à un acte illégal de non-respect de droit à l'image des personnes physiques, de harcèlement sexuel et moral. En France, le tout est passible de 75.000€ d'amende selon l'avocat que j'ai consulté. J'ignore ce qu'il en est en Belgique mais nos codes sont souvent raisonnablement sur la même longueur d'ondes dans le domaine.

QUELLE RESPONSABILITÉ POUR FACEBOOK ?

Pour Facebook, lorsqu'il s'agit d'un groupe secret, la légalité est floue. De là à soupçonner qu'il existe sur le réseau des groupes secrets de pédophiles, il n'y a qu'un pas que je franchis immédiatement : et pourquoi pas?

En attendant, les victimes n'ont aucun moyen d'attaquer le groupe sur la toile : depuis l'arrivée de quelques filles, les admins ont cessé de valider les demandes des nouveaux membres. Il devient donc impossible, sans l'aide de l'un ou l'autre repenti (sur 52.000 membres, laissez-moi espérer...), de monter un dossier.

Cependant, je pense que les administrateurs justement peuvent être attaqués et poursuivis en justice puisqu'ils incitent ouvertement à agir illégalement.

QUE PEUT-ON FAIRE ?

Si quelques administrateurs miteux ont réussi à rallier 52.000 hommes, peut-être votre chéri, peut-être celui de votre fille, peut-être votre fils, je suis convaincue que nous pouvons partager le signal d'alarme que je lance ici avec plus de 52.000 nanas.

Il FAUT que les femmes soient informées que ces personnages existent et sont malheureusement très nombreux.

GROUPE SECRET / PAGE PUBLIQUE

Après une rapide recherche, je découvre que le groupe possède aussi une page publique où l'on plaisante et où l'on demande à être ajouté. Et force m'est de constater que personne, PAS UNE PERSONNE, ne s'insurge nulle part.

Groupe secret Babylone 2.0
Groupe secret Babylone 2.0

'est le moment où jamais d'aller leur dire ce qu'on pense de leur choix...

BRAVO, MESSIEURS...

A défaut d'être des héros, vous pourrez vous vanter d'avoir contribué à détruire bien des années de combat féministe.

Ce que vous avez fait là n'est ni plus ni moins que du lynchage public sans les coups mais je peux vous dire que celles que vous avez humiliées ressentent peu ou prou la même chose que les femmes lynchées publiquement à coups de cailloux. Mais si l'on se remet de coups, une image sur internet ne disparaît jamais réellement. Votre acte est violent et indélébile.

Sans compter que le moins que l'on puisse dire, c'est que vous travaillez contre vous-mêmes : quelle femme fera encore confiance à un homme pour un moment de plaisir si votre histoire fait le tour de la toile?

Mais surtout bravo :

Mes amies et moi, et toutes les femmes qui me liront, nous en venons à douter de chacun, à ne pas oser tourner le dos à notre amoureux au cas où il nous volerait une photo pour nous traiter de thon ou même d'avion de chasse. Nous en venons à avoir peur de vous, peur pour nos petites soeurs ou nos filles qui devraient avoir un jour à affronter un trauma de ce type. Nous en venons à avoir peur de perdre notre travail pour un échange coquin qui tourne à l'humiliation.

Nous avons peur de vous. Vous qui serez peut-être pères un jour de petites filles que vous aimerez du plus profond de votre coeur, vous construisez un monde où vous devrez leur apprendre à avoir peur de vos égaux.

Parce que vous vous comportez en ennemis de celles qui pourtant vous ont donné la vie.

A faire tourner, merci.

Chrys

Cet article a été initialement publié sur le blog 2Girls1Mag. Merci à elles pour ce témoignage.