Comment la silhouette "parfaite" des femmes a évolué en 100 ans

Évolution de la silhouette féminine en un siècle
2 photos
Lancer le diaporama
La notion du "corps féminin parfait" véhiculée par les médias n'a jamais cessé d'évoluer au cours des années. Retour sur un siècle d'évolution.
A lire aussi
Les femmes travaillent 4 ans de plus que les hommes durant toute leur vie
News essentielles
Les femmes travaillent 4 ans de plus que les hommes...

Comme le rapporte le site américain Greatist, les diktats associés à l'idéal de beauté de la femme évoluent au cours de chaque décennie, de la même manière que la mode vestimentaire. Petit focus sur les grandes tendances et l'évolution de la silhouette féminine du début du 20e siècle à aujourd'hui.

a

1910 : les femmes sont corsetées et la taille est marquée à l'extrême. La poitrine se doit d'être pigeonnante, (c'est-à-dire maintenue très haute), et les épaules arrondies.

1920 : mieux vaut être être filiforme et élancée.

1930 : dix ans plus tard, les courbes font leur come-back : les hanches pulpeuses sont largement plébiscitées.

1940 : la mode est aux épaules de nageuse et à la silhouette anguleuse.

1950 : le symbole de la femme fatale incarnée par Marylin Monroe est considérée comme la beauté absolue. Elle se veut pulpeuse, tout en conservant la taille de guêpe des années 1930.

Le corps parfait en 1950.
Le corps parfait en 1950.

Adieu taille marquée

1960 : les hanches sont étroites et la taille n'est plus marquée. La silhouette en H fait sa grande entrée au palmarès et décrit une nouvelle beauté qui défie tous les critères précédemment établis.

1970 : la taille reste droite et les hanches étroites. La femme est très fine et son ventre doi rester le plus plat possible. La Dancing Queen longiligne façon Farrah Fawcett représente l'idéal féminin.

Farr

1980 : la femme parfaite a la longueur des jambes d'Adriana Karambeu et arbore un corps athlétique et fuselé. Davina et Véronique ouvrent la voie à l'ère fitness.

1990 : Kate Moss et son corps de brindille sont considérés comme un must qui s'érige en opposition aux idéaux corporels que représentent les Super Models : des amazones pulpeuses et sportives.

2000 : Gisele Bündchen, alias The Body, avec ses abdos apparents représente la beauty queen. En ce début de nouveau millénaire, les petits seins, les hanches fines, les longues jambes et une taille légèrement plus marquée que la décennie précédente sont perçus comme des synonymes de perfection physique.

2010 : cette décennie sonne le retour des formes généreuses. Les fesses, les seins et les hanches forment le trio symbole de féminité absolue.

À votre avis, quelle sera la tendance en 2020 ? Quoiqu'il en soit- et ce peu importe la morphologie de chacun.e- le secret pour arborer la plus belle silhouette reste de célébrer son corps et de l'aimer tel qu'il est.

À voir
Aussi