Bientôt une pénurie de croissants en France ?

Le prix du croissant risque de s'enflammer
Le prix du croissant risque de s'enflammer
Une chute de la production de beurre en France pourrait bien mettre l'un des symboles de la gastronomie nationale en danger : le croissant.
A lire aussi
En Angleterre, bientôt une mosquée créée pour et par les femmes
News essentielles
En Angleterre, bientôt une mosquée créée pour et par les...

Les croissants vont-t-ils prochainement disparaître de nos boulangeries ? Produit phare de la gastronomie française, vendu actuellement entre 80 centimes et 2 euros, le fameux croissant au beurre pourrait bien en tout cas devenir une viennoiserie de luxe car son prix est susceptible de flamber prochainement. En effet, la France connaît actuellement une véritable pénurie de beurre. Et si les croissants sont si bons, c'est aussi parce qu'ils contiennent 25% de matière grasse.

Le prix du beurre a doublé en deux ans

En cause, "la demande mondiale de beurre supérieure à l'offre. Une pénurie qui entraîne mécaniquement une flambée des prix" comme le rapporte France Info. Et de préciser qu'en deux ans, son prix a doublé "passant de 1 800 euros la tonne en 2015 à 5 400 euros la tonne en 2017.

Une pénurie qui serait notamment due à "la forte demande des pays asiatiques pour le lait" et au fait que "le lait est en priorité utilisé pour le fromage ou la crème" comme le déclare Armelle Favre, chargée de la communication de la Fédération des Entrepreneurs de la Boulangerie (FEB) à BFM Business.

Le prix des croissants risque d'augmenter
Le prix des croissants risque d'augmenter

Toutes les viennoiseries seraient concernées

De fait, ce ne sont pas seulement les croissants, mais aussi les autres viennoiseries et toutes les pâtisseries qui risquent d'être vendues à prix d'or. C'est en tout cas le conseil délivré par la FEB, afin de compenser ces prix accrus. Mais, en premier lieu, la FEB demande à l'industrie laitière de fabriquer davantage de beurre en vue de freiner la hausse des prix et de limiter les risques de pénurie de croissants et autres viennoiseries si chères aux Français.

En attendant cette possible hausse des prix, on file dévorer quelques viennoiseries pour mieux encaisser cette nouvelle.