Brigitte Macron : une pétition sexiste circule contre ses "tenues inappropriées"

Brigitte Macron : une pétition sexiste circule contre ses "tenues inappropriées"
Brigitte Macron : une pétition sexiste circule contre ses "tenues inappropriées"
Dans cette photo : Brigitte Macron
Après avoir déchaîné les passions cet été en se retrouvant au coeur du débat sur la création du statut de Première dame, Brigitte Macron est une nouvelle fois la cible d'une pétition qui dénonce la longueur de ses jupes lors des représentations officielles.
A lire aussi
Des surfeuses en talons aiguilles contre les compétitions sexistes – vidéo
sport
Des surfeuses en talons aiguilles contre les compétitions...

Mais va-t-on finir par la laisser tranquille ? Alors que le vaste débat qui a entouré cet été la création d'un statut juridique qui définirait son rôle pendant le quinquennat de son époux, Brigitte Macron se retrouve une nouvelle fois la cible d'une pétition qui vise cette fois-ci les tenues qu'elle arbore lors des événements officiels.

Créée le 22 septembre dernier et intitulée "Contre les tenues ''outil de communication'' non approprié de Brigitte Macron lors de représentations officielles", la pétition a déjà recueilli plus de 4 000 signatures en faveur de ce qui semble être un acharnement contre la Première dame.

On peut ainsi y lire : "Représenter la France, c'est incarner des valeurs. Nous nous efforçons d'inculquer à nos jeunes le respect dans la manière de se vêtir selon les circonstances. Dans les écoles, les professionnels [sic] de l'éducation nationale rencontrent énormément de difficultés à expliquer aux jeunes les codes vestimentaires.
[...]
La femme d'un Président ne peut pas se permettre d'arborer des robes "bling bling" à l'ONU, pendant une cérémonie d'obsèque nationale, pour rencontrer un prix Nobel. Il y a un dress-code à respecter d'un point de vue de l'éthique. La sobriété doit être de mise.

Les cérémonies présidentielles ne sont pas des "fashion weeks", ni la "montée des marches du festival de Cannes". La presse internationale commence d'ailleurs à être divisée à ce sujet. Cela nuit gravement à l'image de la France et de son rayonnement."

"La presse internationale divisée à ce sujet ?" Pourtant, hormis le site roumain OK ! qui a écrit qu'il trouvait le style de Brigitte Macron "non-conforme" parce qu'elle "ose montrer ses jambes", nulle trace dans la "presse internationale" de critiques sur les tenues de la Première dame. Au contraire même. Alors qu'elle accompagnait Emmanuel Macron à New York la semaine dernière, Brigitte Macron a plutôt été remarquée pour avoir incarné "l'élégance à la française". Buzzfeed l'a d'ailleurs démontré dans un article.

Une pétition sexiste et déplacée

Le problème, avec cette pétition, c'est qu'elle fait montre d'un sexisme éhonté envers Brigitte Macron. Son auteur, Thierry Paul-Valette (qui était déjà à l'origine de la pétition contre le statut de Première dame) a beau se défendre de tout sexisme ou misogynie, arguant que "les mêmes propos s'appliqueraient aussi à un homme si tel était le cas", il est évident que ce n'est pas vrai. Un homme, quel qu'il soit, ne voit pas ses tenues, ses cheveux, la longueur de ses ourlets ou de ses cravates scrutée à la loupe par une presse aux abois, à la recherche du moindre buzz pour booster les ventes ou faire du clic.

Arguant qu'il "s'agit d'alerter des dangers et conséquences de l'attitude étrange" que constitue de "la "provocation" volontaire sur le choix de ses robes", Thierry Paul-Valette oublie quelque chose : si lui-même ne réduisait pas Brigitte Macron à ce qu'elle porte lors des représentations officielles, il n'y sans doute pas matière à autant polémiquer. C'est d'autant plus malhonnête que sa précédente pétition militait pour qu'elle ne jouisse pas d'un statut officiel dans l'organigramme de l'Élysée. Si la Première dame ne joue aucun rôle politique, qu'est-ce qui l'empêche de porter exactement les tenues qu'elle souhaite ?

Quant à la question du sexisme... Il ne suffit pas de dire "ma pétition n'est pas sexiste" pour qu'elle ne le soit pas. Il n'y a qu'à voir le vocabulaire qu'utilise Thierry Paul-Valette pour argumenter : "robes 'bling-bling'", "Madame Macron n'est pas une rock star", "course effrénée de robes tape-à-l'oeil avec Melania Trump", "communication excessive jusqu'aux jupons de Brigitte Macron". Tout dans ces propos démontre le mépris de celui qui juge une femme qui porte des jupes "trop courtes".

Dédaigneuse envers Brigitte Macron parce qu'elle aime montrer ses jambes, la pétition se fait irrespectueuse quand elle critique la Première dame car elle n'oserait pas vieillir. "Sans parler des photos sans cesse retouchées véhiculant le message qu'une femme n'a pas le droit de vieillir ni d'avoir des rides. Là aussi très mauvais signal envoyé aux femmes !!!!!! Utiliser volontairement le jeu de l'image dans le but de détourner l'attention et ainsi passer sous silence les sujets importants semble être devenu la stratégie présidentielle."

Le mauvais signal, c'est plutôt celui que cette pétition envoie aux femmes qui se battent chaque jour pour s'habiller comme elles l'entendent, sans être moquées, harcelées ou insultées.

Monsieur Thierry Paul-Valette, laissez aux femmes le droit de s'exprimer elles-mêmes sur ce qu'elles jugent ou non être un mauvais signal pour leurs droits. Et surtout, laissez enfin Brigitte Macron tranquille.

Dans l'actu