Calme comme une grenouille : le grand boom de la méditation pour les enfants

C'est un best-seller. "Calme et attentif comme une grenouille", le livre d'Eline Snel a séduit plus de 150 000 parents et enseignants avec sa méthode de méditation... pour les enfants. Phénomène en plein boom, la tactique zen des néo bobos serait-elle la solution éducative aux angoisses et hyperactivités de nos petits ? Possible...
A lire aussi
"Le courage de grandir" : Marie Drucker à la rencontre des enfants précoces
News essentielles
"Le courage de grandir" : Marie Drucker à la rencontre...

Brigitte Gamby-Cerf est enseignante Mindfulness pour adultes et enfants au Tigre*, le nouveau club parisien où adultes et enfants s'adonnent joyeusement au yoga et à la méditation pour le bien-être de toute la famille. Dans ce lieu chic au décor raffiné, la psychologue et psychanalyste adepte de la méditation de pleine conscience voit débarquer chaque jour davantage de petits, voire de tout petits dont les parents sont désireux de leur faire découvrir les joies de cette zénitude acquise à coup de "simples" exercices de respiration. On pourrait croire le phénomène réservé à une caste de privilégiés et pourtant, le succès fulgurant du livre d'Eline Snel, Calme et attentif comme une grenouille**, prouve le contraire. Vendu à plus de 150 000 exemplaires, utilisée par nombre d'enseignants (demandez à vos enfants, ils connaissent peut-être déjà la grenouille), la méthode traduite du néerlandais n'en finit plus de faire des émules parmi les parents désoeuvrés devant le les angoisses palpables de leur progéniture.

La méditation de la grenouille peut-elle rendre le monde meilleur ?

Des enfants stressés par les jeux vidéos, SMS et autres voleurs d'attention

"Les enfants d'aujourd'hui sont bien plus stressés", explique en effet Brigitte Gamby-Cerf. "Ils sont en constant effort d'adaptation devant tout ce que les adultes leur demandent, et surtout soumis à un zapping incessant qui aggrave encore les symptômes." Jeux vidéos, SMS et autres voleurs d'attention, il est vrai que, à l'instar de leurs aînés, les enfants, de plus en plus jeunes, sont eux aussi soumis à cette boulimie d'images, d'informations et de capteurs d'attention générateurs d'angoisse. Difficultés à s'endormir, énervement excessif, déficit d'attention ou d'estime de soi, il semblerait, selon les spécialistes, que la méditation soit la solution naturelle idéale pour guérir bien des maux d'enfants.

Abordée dans une récente émission des Maternelles, la question de la méditation pour les enfants fait en effet l'unanimité chez les parents, pédiatres et enseignants qui l'ont testée. Appuyée par un CD sur lequel s'enchaînent 11 exercices adaptés à chaque âge ou situation, de l' "exercice du spaghetti" pour les 5 à 10 ans, à "dors bien" pour tous, en passant par "gérer les pensées qui tourbillonnent" pour les 7/10 ans, la méthode séduit évidemment les parents d'enfants identifiés comme hyperactifs, mais pas seulement. Car, ainsi que l'explique notre professeure, "la méditation, c'est du temps que l'on prend pour se recentrer sur soi-même, fait rarissime et plus encore chez les petits".

Ainsi les enfants éprouvent-ils, dès les premières séances, ce bien-être et cette sérénité proche de celui recherché lors des célèbres "temps calmes" pratiqués par les enseignants dès la moyenne section, et, à terme, une estime de soi décuplée. Passées les premières séances où le rire l'emporte souvent sur le plaisir, celui-ci développe ensuite sa capacité à faire le vide, à " débrancher " pendant quelques précieuses minutes son cerveau en surchauffe. "Je me sentais très calme dans mon corps", déclare ainsi cette petite fille filmée par l'équipe des Maternelles. Or, quand on est bien avec soi, on est bien avec les autres.

La respiration, nouvelle alternative au "coin" ?

Car oui, outre l'anxiété ou l'hyperactivité de certains enfants, il semblerait que la méditation soit également une alternative aux techniques plus anciennes d'éducation, tel que "le coin", par exemple, remplacé par certains parents par l'injonction à respirer. Technique d'illuminés, pensez-vous ? Ca n'est en tous cas pas l'avis du docteur Gilles-Marie Valet, pédopsychiatre, convaincu par cette solution idéale aux problèmes de discipline. "Il n'est pas question de dire 'j'y crois, j'y crois pas'", explique-t-il ainsi. "Ca n'est pas de la magie. La plasticité neuronale existe, et plus encore chez les enfants. Or, stimuler une partie de leur cerveau développera forcément des capacités qui resteraient endormies sans cette stimulation."

Aux Etats-Unis, la méditation pour les enfants existe depuis quinze ans. En France, elle se développe depuis quatre ans, grâce notamment aux enseignants pour beaucoup convaincus par la fameuse grenouille salvatrice. Au tour des parents, maintenant, de se laisser séduire par la magie de la respiration, puisque la méthode ne peut être vraiment efficace qu'avec l'adoubement et l'adhésion parentaux. "Nous allons prochainement ouvrir des ateliers parents-enfants au Tigre", explique ainsi Brigitte Gamby-Cerf, pour qui l'implication des adultes est effectivement primordiale. Le livre, lui, continue son irrésistible ascension pour un monde meilleur, selon le Dalaï-Lama, qui avait il y a longtemps déjà déclaré : "Si nous apprenions la méditation à chaque enfant, la violence du monde disparaîtrait en une seule génération."

* Le Tigre Yoga Club

17/19 rue de Chaillot, 75116 PARIS

** Calme et attentif comme une grenouille , par Eline Snel, aux éditions Les Arènes

À voir
Aussi