La méthode pour repérer un grain de beauté douteux

Repérer un grain de beauté à risque
Repérer un grain de beauté à risque
Contre le cancer de la peau, la méthode ABCDE pour repérer un grain de beauté à risque est un moyen mnémotechnique simple.
A lire aussi
5 astuces retouches beauté au bureau
Mag
5 astuces retouches beauté au bureau

Connaissez-vous la méthode ABCDE pour détecter un mélanome? Alors que trois cent dermatologues proposent un dépistage gratuit dans leur cabinet du 14 au 18 mai, à condition de prendre rendez-vous via le site dermatos.fr, il existe un petit moyen mnémotechnique pour repérer les grains de beauté à risque.

Comme l'explique la Haute Autorité de Santé (HAS), une tache est susceptible d'être une mélanome si elle répond à l'un de ces critères:

  • A comme Asymétrie: un tache est douteuse si elle présente une lésion asymétrique
  • B comme Bords: une tache est douteuse si elle présente une bordure irrégulière, encochée, délimitée par rapport à la peau environnante
  • C comme Couleur: une tache est douteuse si sa couleur n'est pas homogène. Cela peut aller du brun clair au noir foncé, ou être des zones blanches où le pigment a disparu, des zones rouges inflammatoires ou des zones cicatricielles bleutées
  • D comme Diamètre: une tache est douteuse si son diamètre est supérieur à 6 millimètres
  • E comme Évolution: une tache est douteuse si elle est évolutive dans sa taille (la lésion s'élargit) ou si sa couleur ou son épaisseur changent
Repérer un grain de beauté douteux
Repérer un grain de beauté douteux

Importance d'un suivi régulier

En attendant, un dépistage gratuit est possible toute la semaine. Une vingtaine de médecins volontaires participent à ce télé-dépistage afin de procéder au repérage des lésions suspectes et les transmettre pour avis à des dermatologues, via une "appli" développée par le Syndicat National des Dermatologues Vénéréologues (SNDV).

La prise de rendez-vous gratuit via la plate-forme est anonyme: elle permet d'obtenir un numéro que l'on remet à l'un des 300 dermatologues participants le jour dit, explique une porte-parole du syndicat.

Ces spécialistes feront "un examen de dépistage gratuit à la recherche des cancers de la peau et non à une consultation gratuite de dermatologie. Il n'y aura aucun acte, traitement ou ordonnance" précise le syndicat.

Ce dernier rappelle l'importance d'un suivi dermatologique régulier pour les personnes à risques (présentant de nombreux grains de beauté, une peau très claire, des antécédents familiaux, ayant eu de nombreux coups de soleil pendant l'enfance, ou une addiction aux UV artificiels...).

Cette semaine de dépistage et de sensibilisation à la prévention et à la détection précoce des lésions est soutenue par l'Institut national du cancer (INCa).

80.000 cancers de la peau diagnostiqués chaque année

Le nombre de nouveaux cas de cancers de la peau a plus que triplé entre 1980 et 2012, selon l'INCa. Les carcinomes cutanés représentent 90% des cancers cutanés diagnostiqués en France. Les mélanomes cutanés représentent 10 % des cancers de la peau.

Lire la suite sur le HuffPost