Certaines peintures pour enfants seraient bourrées de produits toxiques

Certaines peintures pour enfants seraient bourrées de produits toxiques
Certaines peintures pour enfants seraient bourrées de produits toxiques
Plusieurs peintures pour enfants contiendraient des composants très nocifs pour la santé, ainsi que pour la planète. C'est le bilan plutôt inquiétant que dresse une récente étude dévoilée par l'association UFC-Que Choisir.
A lire aussi
Pourquoi certains enfants ont le nombril qui ressort
News essentielles
Pourquoi certains enfants ont le nombril qui ressort

Quand ils font de la peinture, vos bambins adorent plonger leurs mains dans les pots. Et une fois sur deux, leurs doigts multicolores finissent dans leur bouche, ce qui ne manque pas de vous faire pâlir. Mais d'après une étude de l'UFC-Que Choisir, vous n'auriez pas tort de réagir ainsi. Selon l'association, qui a récemment passé 17 peintures pour enfants au crible, 10 d'entre elles contiendraient des substances nocives pour la santé de vos enfants.

Les peintures à doigts enregistrent le plus haut score de toxicité, puisque 6 sur 7 sont fortement déconseillés par l'association. En ce qui concerne les peintures à l'eau, seuls 4 produits sur 10 ont été jugés "recommandables" par l'UFC-Que Choisir. Les principaux composants chimiques repérés dans les produits sont des agents allergènes. L'étude mentionne en effet qu'une peinture sur deux contient de la méthylisothiazolinone (MIT) ou de la méthylchloroisothiazolinone (MCIT), "très puissants allergènes par contact, responsables d'une véritable épidémie d'allergies".

Un conservateur chimique potentiellement cancérogène

Mais ces allergènes ne sont malheureusement pas les seules substances nocives contenues dans les peintures pour enfants. D'après Que Choisir, la majorité des produits étudiés contiendrait également du phénoxyéthanol, un conservateur chimique toxique pour le foie et le sang de l'enfant. Jugé sans danger pour les adultes quand sa teneur ne dépasse pas 1% dans un produit cosmétique, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) recommande cependant des limites beaucoup plus basses pour les enfants de moins de 3 ans. "La limite actuelle est malheureusement fixée à 1 % pour les peintures aux doigts", déplore l'auteure principale de l'étude Élisabeth Chesnais. Un autre produit, le formaldéhyde, a également été détecté dans les produits. Potentiellement cancérogène, cette substance s'avère par ailleurs très nocive pour l'environnement.

Pour limiter les dégâts et protéger ses enfants le mieux possible, la meilleure solution reste encore d'utiliser des peintures naturelles (disponibles en ligne ou dans certains magasins bio). Comme le note le site ConsoGlobe, "les peintures classiques sont un cocktail de produits dangereux qui peuvent nuire à notre santé mais aussi nuisibles pour l'environnement, tandis que les peintures naturelles s'attachent à offrir des composants apportant une faible nuisance environnementale".

Si vous avez le temps et que vous vous sentez d'humeur "do it yourself", vous pouvez même vous lancer dans la création de votre propre peinture, 100% naturelle et comestible, en vous inspirant de cette recette.