Ces lycéennes américaines ont inventé une paille anti-drogue du viol

Ces lycéennes américaines ont inventé une paille anti-drogue du viol
Ces lycéennes américaines ont inventé une paille anti-drogue du viol
Aux États-Unis, trois lycéennes ont mis au point une paille permettant de détecter dans n'importe quelle boisson les drogues du viol. Leur projet scolaire devrait prochainement être commercialisé.
A lire aussi
La Belle et la Meute : un film percutant et nécessaire sur le viol
News essentielles
La Belle et la Meute : un film percutant et nécessaire...

Alors que les affaires d'agressions sexuelles et de viols empoisonnent toujours la vie des campus américains, trois lycéennes ont peut-être trouvé la solution pour mettre un terme au fléau de la drogue du viol dans les soirées étudiantes.

Étudiantes à la Gulliver Preparatory High School de Miami, Carolina Baigorri, Susanna Cappello et Victoria Roca ont profité d'un cours d'entrepreneuriat dispensé par leur établissement pour créer une paille qui détecté la trace, même infime, des drogues les plus utilisées par les violeurs comme le GHB (acide gammahydroxybutyrique), la Kétamine (surnommée "Spécial K") et le Rohypnol.

Le reportage d'Inside Edition sur Smart Straw

À leur contact, cette paille intelligente baptisée Smart Straw passe du blanc au bleu, permettant ainsi de prévenir la consommatrice de la présence d'une drogue dans sa boisson. Utilisés comme sédatif hypnotique (Rohypnol) et comme anesthésiant euphorisant (GHB), les drogues du violeur sont utilisées dans 9% des cas d'agressions sexuelles. Selon une étude publiée cet automne dans la revue Psychology of Violence, 90% des victimes d'agressions sexuelles ayant ingéré à leur insu une drogue du viol n'ont pas porté plainte, freinées par l'incertitude due aux pertes de mémoire et par la honte. " Cela ne mettra pas fin aux viols, mais nous espérons réussir à diminuer le nombre de situations dangereuses dans lesquelles vous pouvez vous retrouver à cause de ces drogues ", explique, lucide, Carolina Baigorri.

Prochaine étape pour les trois créatrices de la Smart Straw : faire breveter leur invention et lancer une campagne de crowfunding pour financer sa production et sa distribution. Carolina Baigorri, Susanna Cappello et Victoria Roca ont aussi évoqué l'idée de modifier les composants de leur paille intelligente pour que celle-ci soit respectueuse de l'environnement.