Cette étrange habitude est-elle la cause de votre fatigue permanente ?

Le bruxisme, un vrai phénomène dont les dommages peuvent être irréversibles.
Le bruxisme, un vrai phénomène dont les dommages peuvent être irréversibles.
Le bruxisme, plus communément appelé "grincement de dents", touche 6% des Français et se produit dans 80% des cas, la nuit. A quoi est dû ce phénomène ? Comment s'en apercevoir lorsque l'on dort seul ? Quels sont les risques d'un bruxisme chronique et comment y remédier ? On vous dit tout.
A lire aussi
Cette habitude peu sexy renforcerait la complicité d'un couple
News essentielles
Cette habitude peu sexy renforcerait la complicité d'un...

Vous avez sans doute déjà entendu une personne de votre entourage grincer des dents pendant son sommeil. Ce phénomène appelé bruxisme toucherait 6 à 8 % de la population adulte. Ses conséquences s'il survient de façon occasionnelle sont moindres, mais peuvent être irréversibles si le syndrome est récurrent. S'il peut se produire durant la journée, le bruxisme survient dans 80% des cas durant la nuit.

Difficile donc pour les personnes concernées dormant seules d'en être conscientes. Des effets secondaires peuvent cependant vous alerter, tels qu'une grande fatigue, de l'irritabilité, le meulage et l'usure des dents, des maux de tête, des douleurs musculaires, une hypersensibilité dentaire au chaud et au froid, un risque de fracture ou de déchaussement ou encore, une crispation de la mâchoire au moment du réveil.

Pourquoi grince-t-on des dents ?

Le stress, l'anxiété et la colère sont des facteurs déclenchants du bruxisme. "Une personne atteinte de bruxisme peut frotter ses dents pendant 6 à 8 minutes d'affilée", explique à Doctissimo, le professeur François Unger de l'Association dentaire française (ADF). Un mauvais alignement des dents peut également provoquer le frottement des dents durant la nuit.

Mais le bruxisme peut aussi résulter de l'apnée du sommeil. Aussi appelée "apnée obstructive" du sommeil, elle se produit chez les personnes ayant les voies respiratoires rétrécies, soit depuis la naissance, soit à la suite d'une prise de poids autour du cou. Il est fréquent pour ces personnes de se réveiller à bout de souffle 20 à 60 fois par nuit. Les personnes hyperactives ou consommatrices de certaines drogues comme l'ecstasy et le THC sont également susceptibles de développer ce syndrome.

Comment y remédier ?

Si le bruxisme est lié à l'anxiété et au stress, il est important d'en prendre conscience. Vous pouvez alors faire de la relaxation, vous mettre au yoga du visage, à la sophrologie, à l'hypnose, à l'acupuncture ou pratiquer n'importe quelle activité zen afin de détendre vos muscles. Si vous sentez que cela n'est pas suffisant, envisagez une prise en charge psychologique afin de comprendre les causes de votre stress et de vous en débarrasser.
Si le bruxisme vient en revanche d'un mauvais positionnement de vos dents, vous pouvez consulter un orthodontiste. Ne négligez pas ces soins dentaires, car le bruxisme peut fragiliser, voire détruire vos molaires.

Environ 3% des Français ont opté pour la gouttière nocturne. Cette coquille transparente se pose sur les dents pour les protéger du grincement. Le site spécialisé orthodontiste en ligne recommande "un appareil de rétention (...), un 'plan guidé' sur lequel mordent les incisives inférieures et qui empêche les dents postérieures d'entrer en contact et de s'user pendant la bruxisme". A vous de choisir.