Cette femme va vous aider à faire du shopping tout autour du monde

Daria Rebenok, la créatrice de start-up à suivre
Daria Rebenok, la créatrice de start-up à suivre
Avez-vous déjà flashé sur un vêtement qui n'était pas vendu en France ? Cela peut être extrêmement frustrant, surtout quand il n'y a aucun moyen de se faire livrer l'objet de notre désir. C'est là qu'intervient Grabr, une plateforme créée par une entrepreneure russe qui permet de faire du shopping tout autour du monde sans bouger de son canapé.
A lire aussi
Des femmes du bout du monde partagent leur quotidien sur Instagram
News essentielles
Des femmes du bout du monde partagent leur quotidien sur...

Daria Rebenok est une jeune femme très inspirante. Née en Russie, elle est diplômée en économie, affaires internationales et science politique. Elle parle 5 langues et a visité 76 pays. Une véritable globetrotteuse donc. Mais une globetrotteuse extrêmement futée qui a eu l'idée de combiner sa passion des voyages à son désir d'entreprenariat. C'est ainsi qu'est née Grabr, un site internet – ainsi qu'une appli - sous forme de plateforme qui permet de faire du shopping partout dans le monde sans bouger le petit doigt. L'idée est simple : vous cherchez un produit qui n'est pas disponible/livrable dans votre pays mais vous savez exactement où se trouve le produit en question. Grabr vous met alors en contact avec des personnes qui se trouvent à cet endroit et qui ont prévu de faire un tour dans votre région bientôt. En d'autres termes, le site est une communauté de globetrotteurs qui se transforment en livreurs, et qui sont bien évidemment rémunérés contre leur service rendu.

Interrogée récemment par le site Brit+Co, Daria Rebenok explique avoir étudié et travaillé à Londres, Berlin, Barcelone et Rome. Son passage dans une grosse compagnie lui a laissé un goût amer, alors elle a décidé de tout plaquer pour s'installer à San Francisco avec son époux. Alors que ce dernier s'attelait à la création de sa start-up, myWebRoom, l'idée d'un tout autre projet a peu à peu germé dans la tête de la jeune femme.

Elle raconte : "C'est venu à nous naturellement parce que certains aliments et produits espagnols nous manquaient et étaient introuvables à San Francisco. L'idée est apparue rapidement et très clairement et nous avons su tout de suite ce que nous voulions bâtir et comment. Peu après, nous avons créé un prototype qui a intéressé des utilisateurs potentiels, des investisseurs, et surtout la communauté tech. L'étape d'après était de nous implanter véritablement à San Francisco et pour moi, de devenir la directrice générale de la société".

Sur Grabr on trouve de tout, même des bagels

Aujourd'hui, Grabr emploie plus de 20 employés et compte des utilisateurs partout dans le monde. Daria Rebenok estime que les régions qui sont le plus en demande sont l'Asie du Sud-Est, l'Amérique du Sud et la Russie. Les produits qui sont le plus demandés se trouvent quant à eux principalement aux États-Unis (San Francisco, Los Angeles, New York, Houston et Miami) et en Europe (Berlin, Londres, Paris et Francfort). Parmi les livraisons les plus folles passées sur Grabr ? "Un équipement de hockey envoyé en Thaïlande, des pièces de voiture rares envoyées de Bora Bora, un pot contenant de l'air envoyé de Madrid, et des Rainbow bagels envoyé de Brooklyn".