Cette fillette passionnée par les insectes signe dans une revue scientifique

Cette fillette passionnée par les insectes signe dans une revue scientifique
Cette fillette passionnée par les insectes signe dans une revue scientifique
Depuis qu'elle est toute petite, Sophia Spencer se passionne pour les insectes. Régulièrement embêtée par ses camarades à l'école, elle a pu trouver du réconfort auprès d'un entomologiste qui lui a même permis de co-signer un article dans une revue scientifique.
A lire aussi
Cette fillette et son caniche géant sont ce que vous verrez de plus mignon aujourd'hui
News essentielles
Cette fillette et son caniche géant sont ce que vous...

Sophia Spencer est une fillette canadienne âgée de 8 ans. Sa passion ? Les insectes. Non seulement Sophia aime lire des ouvrages qui parlent d'eux, elle adore aussi les prendre dans ses mains ou les déposer sur ses bras. Un enthousiasme qui n'a jamais posé problème à la maison mais qui a valu à la petite fille de devenir la tête de turc de son école. Considérée comme une bizarrerie par ses camarades, la mini scientifique en herbe a commencé à se renfermer sur elle-même et à se demander si elle n'était pas réellement bizarre. Heureusement, la maman de Sophia, Nicole, a pris les choses en main. Ainsi, comme le rapporte le site MNN, cette dernière a envoyé un mail à la société d'entomologie canadienne (les entomologistes sont des scientifiques ou des amateurs qui étudient les insectes, ndlr) demandant s'il était possible qu'un professionnel parle à sa fille au téléphone pour la rassurer, ou pourquoi pas, devienne son correspondant.

Le message de Nicole Spencer a atterri dans la boîte mail de Morgan Jackson, un doctorant à l'université de Guelph et responsable des réseaux sociaux de la société d'entomologie canadienne. Le scientifique a publié le mail sur Twitter et a rapidement reçu plus de 1 000 retweets et 130 messages personnels. Des amateurs d'insectes de tout le Canada ont envoyé des messages d'encouragement à Sophia et ont même proposé de lui faire parvenir des équipements et des ouvrages pour l'aider dans sa découverte des coléoptère et autres lépidoptères.

Un article dans une revue scientifique

L'histoire de la petite Sophia a fait un tel buzz sur les réseaux sociaux que des entomologistes reconnus ont demandé à Morgan Jackson d'écrire un article à son sujet dans un journal scientifique nommé Les annales de la société d'entomologie d'Amérique. Le doctorant a alors eu une idée géniale : proposer à Sophia de raconter son histoire à la première personne. C'est ainsi que l'article scientifique a été co-signé par une petite fille de 8 ans.

Dans l'article, Sophia explique notamment avoir été touchée par tous les soutiens reçus : "Quand ma maman m'a montré toutes les réponses, j'étais heureuse. J'ai eu l'impression de devenir célèbre ! Parce que je l'étais ! Ça m'a fait du bien de voir que plein de gens me soutenaient, et c'était cool de voir des filles et des adultes étudier les insultes. Ça m'a donné le sentiment que je pouvais le faire aussi. Et je suis bien décidée à étudier les insectes en grandissant, surtout les sauterelles".