Comment notre relation avec notre mère influe sur notre vie sexuelle

L'influence de nos rapports avec notre mère sur notre vie sexuelle
L'influence de nos rapports avec notre mère sur notre vie sexuelle
Tardif ou précoce, l'âge auquel nous avons perdu notre virginité dépendrait de nos rapports avec notre mère, d'après une récente étude néerlandaise.
A lire aussi
Si les mères de famille étaient rémunérées, elles gagneraient (très) bien leur vie
News essentielles
Si les mères de famille étaient rémunérées, elles...

Et si l'on vous disait que l'âge auquel vous avez perdu votre virginité dépendait plus de l'influence que votre maman a sur votre vie que du moment où vous avez croisé celui avec lequel vous vous sentiez prête à faire le grand saut ? C'est ce qui émane d'une étude néerlandaise publiée dans la revue Pediatrics. Les filles ayant de très bonnes relations avec leur mère auraient leurs premiers rapports sexuels plus tard que les autres.

Pour les besoins de l'étude, 3 000 garçons et filles hétérosexuels ont été soumis à des questions concernant leur vie sexuelle et les relations qu'ils avaient avec leurs parents. Une première fois à l'âge de 12 ans, puis de nouveau à leurs 16 ans. En analysant les réponses, les chercheurs ont constaté qu'il existait chez les filles une corrélation entre le fait de bien s'entendre avec leur mère et la perte légèrement plus tardive de leur virginité. En effet, 44 % des ados, qui disaient avoir de bonnes relations avec leur maman, étaient moins susceptibles d'avoir leur premier rapport sexuel entre 12 et 16 ans que les filles déclarant avoir des difficultés relationnelles avec leur mère.

Peu d'influence paternelle

Quant aux papas, aussi inquiets soient-ils quant à l'idée que leur fifille chérie ait un jour une vie sexuelle, ils n'auraient pourtant aucune influence sur leur décision de passer plus ou moins tôt à l'acte. Et ce, qu'ils aient ou non, une bonne relation avec leur enfant.

Du côté des garçons, les chercheurs n'ont découvert aucun lien entre leur décision d'avoir leur premier rapport sexuel et leurs relations avec leurs parents.

Les mères souvent en charge de l'éducation sexuelle à la maison

Une influence maternelle qui n'est pas très étonnante puisque, comme le soulignent les chercheurs, ce sont les mères qui ont le plus souvent tendance à être les "fournisseurs primaires de l'éducation (sexuelle) au sein des familles". De même, expliquent-ils, la proximité mère-fille peut également faciliter les discussions ouvertes à ce propos et les risques que la sexualité implique (MST, Sida, grossesse, etc.), ce qui pourrait retarder le passage à l'acte.

Evidemment, ces résultats sont une moyenne obtenue par les chercheurs, certaines filles ayant eu des rapports sexuels précoces et d'excellentes relations avec leur mère.

En revanche, les parents qui lisent cet article vont peut-être avoir doublement envie d'améliorer leurs rapports avec leurs ados...