Cook Angels : les deux wonder women qui sauvent nos dîners en famille

Joy Solal et Charlotte Sieradzki, les deux créatrices de Cook Angels
Joy Solal et Charlotte Sieradzki, les deux créatrices de Cook Angels
Nous permettre de manger frais et sain le soir en rentrant du boulot tout en conservant intact notre plaisir de cuisiner maison : c'est le pari qu'ont fait Charlotte Sieradzki et Joy Solal. En 2013, elles ont créé Cook Angels, qui propose des kits repas prêts-à-cuisiner pour toute la famille. Rencontre avec deux entrepreneuses engagées et inspirantes.
A lire aussi
Cette recette de cookies est probablement la meilleure du monde
News essentielles
Cette recette de cookies est probablement la meilleure du...

Dans le monde des start-up, la bonne idée et la rencontre du bon associé tiennent parfois à un simple dîner entre amis. Cook Angels en est le parfait exemple. Créée en 2013 par Charlotte Sieradzki et Joy Solal, Cook Angels propose à ses clients des kits repas prêts à cuisiner. Pas de prise de tête concernant la découpe et le bon dosage des aliments : tous les ingrédients sont déjà dosés, épluchés et découpés pour réaliser des recettes élaborées par des chefs en un minimum de temps. Une manne pour les actifs pressés qui courent toujours contre la montre.

Depuis sa création, Cook Angels prospère sereinement, sans faire de vague, et a su se faire une place de choix sur le marché très concurrentiel des box food. "Nous avons sympathisé lors d'un dîner chez une amie commune en parlait d'une passion que l'on partage toutes les deux : la cuisine. On s'est raconté nos déboires respectifs aux fourneaux, comme c'était difficile de recevoir à dîner en semaine et même à cuisiner des repas frais et originaux au quotidien. On s'est quittées en se disant que c'était fou qu'il n'existe pas un service qui te permette de cuisiner en gardant cette notion de plaisir tout en prenant en compte qu'on n'a pas forcément d'idées de recettes et que l'on quitte tard le travail", nous raconte Charlotte.

Très vite, les deux trentenaires sentent qu'elles tiennent un concept. Mais leurs vies professionnelles d'alors les empêchent de le mener à bien. "À l'époque, je vivais à Londres, explique Joy, où elle travaillait alors pour Cartier. Avec Charlotte qui était alors chez Groupe Publicis, on a gardé contact par e-mail. On continuait de parler de ce projet. On s'est vite rendu compte qu'il y avait une brèche dans laquelle s'engouffrer."

.

Redécouvrir le plaisir de cuisiner

Un an après s'être rencontrées, les deux jeunes femmes finissent par se lancer. Toutes deux diplômées de l'Université Paris-Dauphine, elles étudient le marché et lancent officiellement le site de Cook Angels en mars 2013. S'appuyant sur leurs expériences respectives dans le marketing de luxe et dans les médias, Joy et Charlotte passent du temps à fignoler leur concept. "La plupart des kits à cuisiner que l'on voit aujourd'hui sur le marché ont une vocation simple : faciliter la vie des gens. Pour nous, le pratique c'est bien, mais pas suffisant. Ce que l'on offre avec Cook Angels, c'est une vraie expérience, un vrai plaisir du quotidien", analyse Charlotte. Cette dimension life changing se retrouve dans un service premium sur lesquelles les deux associées s'appuient pour faire grandir la notoriété de Cook Angels. "Nous offrons à nos clients une écoute attentive et de la disponibilité. Nous sommes aussi les seules sur le marché français à livrer des fruits et des légumes pré-découpés", poursuit Joy.


C'est notamment grâce aux retours clients que les deux entrepreneuses ont fait évoluer leur offre. D'abord adressée aux jeunes trentenaires voulant inviter leurs amis à dîner en semaine, Cook Angels s'est repositionnée après une première levée de fonds sur une cible moins volatile : les couples et les familles recherchant de l'aide dans l'organisation quotidienne des repas. "On s'est rendues compte que les 35-40 ans, qui ont généralement des enfants, avaient un réel besoin : celui de bien manger au quotidien et de replacer la cuisine au coeur de leur vie de couple ou de famille."

Devenues mères au cours de leur aventure entrepreneuriale, les deux jeunes femmes ont aussi repensé l'offre qu'elles proposaient par rapport à leur propre expérience de mumpreneuses. "Quand on a lancé Cook Angels, on ne s'est pas posé de questions sur les freins qu'on aurait pu avoir en tant que femmes. Au fil de notre expérience, on s'est rendu compte que l'entrepreneuriat féminin était un vrai sujet. Quand on était invitées à des événements business ou à des soirées networking, on était souvent en minorité, se souvient Joy. Mais on a pris le parti de penser qu'être une femme ne devait pas être un frein et de mener de front notre vie de famille et notre vie d'entrepreneuse. À chacune de nos levées de fonds, l'une de nous était enceinte. Mais ça n'a jamais été un débat parce que nos investisseurs ont bien vu que nous étions investies dans ce que nous faisions."

.

Une démarche sincère

Proposer des produits frais et bien sourcés : c'est l'autre crédo de Cook Angels. À leurs débuts, les deux entrepreneuses se sont attachées les services de Nicolas Beaumann, le chef de la maison Rostang. "C'est lui qui a conçu les premières recettes et nous a mis en relation avec ses fournisseurs, précise Joy. Aujourd'hui, on travaille avec plein d'autres chefs car nous sommes davantage sur une cuisine du quotidien."


Depuis ce repositionnement stratégique, l'offre de Cook Angels a encore évolué. Aujourd'hui, la start-up fonctionne sous forme d'abonnement et a trouvé son rythme de croisière : trois formules au choix (couple, trio ou famille et 2 à 3 repas par semaine) allant de 39,60 euros pour l'offre couple à 110,40 euros pour nourrir une tribu de 4 ou 5 personnes trois soirs par semaine. On est loin des prix pratiqués par des box low cost. Mais la qualité se paye : pour moins de 10 euros par personne et par repas, Cook Angels s'engage à fournir des produits frais et de qualité premium pré-découpés partout en France. "On est vraiment convaincues qu'on offre un service qui correspond réellement aux besoins des gens, quitte à mettre plus de temps pour grandir, pour nous installer dans les vies des gens et avoir de la notoriété. C'est une démarche sincère, qui prend du temps", affirme Charlotte.

Encore peu connue du grand public, la marque Cook Angels peut en tout cas compter sur la fidélité de ses abonnés : ils sont plus de 1 000 chaque semaine à faire appel à elle pour leurs dîners. Aujourd'hui, les deux entrepreneuses espèrent poursuivre leur croissance et consolider leur équipe, qui compte déjà une quinzaine de collaborateurs. "Aujourd'hui, notre plus gros déficit est celui de la notoriété car notre croissance est seulement organique." Avec, à moyen terme, l'ambition de s'implanter en dehors de nos frontières en exportant Cook Angels en Europe.

Les chiffres clés de Cook Angels

Mars 2013 : Lancement du site de Cook Angels
Septembre 2013 : Première levée de fonds
Octobre 2015 : Deuxième levée de fonds et lancement de l'offre abonnement
Mai 2016 : Livraison dans toute la France

Les conseils de Joy et Charlotte à celles qui voudraient se lancer

Oser se lancer. "Et ne pas avoir peur de l'échec car quand on entreprend, toute expérience est gagnante. On apprend tellement de choses, on rencontre tellement de gens intéressants que l'on en sort grandies quoi qu'il arrive."

Se faire confiance. "N'ayez pas peur de suivre votre instinct car après tout, c'est votre idée. Ne perdez pas confiance et soyez toujours d'une une énergie positive."

Trouver une associée. "On a trouvé en l'une et l'autre une super amie, celle qui nous comprend et nous aide à apprendre et grandir. C'est comme en amour : trouver la personne qui nous correspond, le bon compagnon de route prend du temps, mais ça vaut le coup."