Une culotte vibrante "pour sauver son couple" pendant la Coupe du monde : vraiment ?

La publicité sexiste de la marque Vicky Form
La publicité sexiste de la marque Vicky Form
Une marque mexicaine de sous-vêtements a lancé une publicité pour faire la promotion d'une culotte vibrante qui n'existe pas encore. Une publicité qui joue sur le cliché des femmes et du foot. Bof et beauf.
A lire aussi
Coupe du Monde : une vidéo sexiste des supporters brésiliens fait scandale
News essentielles
Coupe du Monde : une vidéo sexiste des supporters...

Surfer sur le sexisme et les blagues de bas étage pour faire vendre est un sport. La preuve avec la marque mexicaine de lingerie pour hommes et pour femmes Vicky Form. Elle vient de faire lancer une publicité fiction pour faire parler d'elle pendant la Coupe du Monde de foot 2018. Derrière, un produit qu'elle n'a pas encore lancé, mais devant une publicité bien sexiste qui joue sur des clichés machos.

Au début du spot d'une minute, un couple se dispute. S'affiche cette phrase : "Tous les quatre ans, des couples se séparent à cause de la Coupe du Monde". La fille reproche à son compagnon, grand classique du cliché, de regarder trop le foot et de l'abandonner. Par la suite, les deux amants entrent dans un laboratoire, où les scientifiques sont des hommes tout à fait normaux et bien évidement les femmes sont habillées en blouses sexy et mini-jupe.

L'homme et la femme vont se prêter à une expérience, parce que par amour pour leurs prochains, les scientifiques ont créé un modèle de culotte qui va résoudre leur problème de couple. Devant un match de foot, la culotte révolutionnaire de madame vibre à chaque action sur le terrain, ce qui est censé lui procurer du plaisir et l'orgasme quand il y a but. Tout est résolu, le couple adore maintenant regarder ensemble le foot. Et bien évidemment pendant l'expérience, monsieur est en pantalon et t-shirt, mais madame est en slip brésilien et soutien-gorge pigeonnant.

On le rappelle, ce produit n'existe pas (encore), mais la marque lui a quand même donné un nom "Ressens le jeu" et en fait quand même la promotion. Sur son site, Vicky Form affirme que si elle recueille suffisamment de suffrages, elle lancera la commercialisation du produit. "Jusqu'à ce jour, les femmes n'ont pas partagé la passion de leur partenaire : la retransmission des matchs". La marque semble avoir oublié que les femmes aussi pouvaient aimer le foot. Mais c'est tellement plus simple de surfer sur les clichés quand on a pas d'idées pour faire sa promo.

Le site Malvestida rapporte une interview du PDG de Vicky Form qui semble plutôt fier de son "coup" : "Ce que nous trouvons alarmant et misogyne, c'est vraiment la façon dont ce conflit est abordé par d'autres marques. Je pense que [Vicky Form] présente une autre forme très drôle et très différente, beaucoup plus inclusive".

De leur côté, les clients de la marque et les personnes qui la suivent sur les réseaux sociaux sont déçus : "Quel dommage et comme c'est idiot de continuer à promouvoir ce type de publicités avec des stéréotypes et des idées machos. Et être aussi une marque pour les femmes". Une autre personne se plaint : "Il est clair que cela ne dépend pas du sexe pour comprendre ou avoir un goût pour le sport. En plus de la sexualisation de la femme. Publicité avec des idées rétrogrades." Ou encore : "S'il vous plaît, si vous êtes une marque mexicaine, ayez un impact positif et ne dénigrez pas l'intelligence de la femme (= vos clients)."

Soulignons que cette marque mexicaine qui vend principalement des sous-vêtements aux femmes opte pour un point de vue masculin dans sa publicité. La misogynie, le machisme et la virilité toxique continuer à régner dans un pays où sept femmes sont assassinées par jour.

À voir
Aussi