Cynthia Nixon : l'ex-Miranda de "Sex & The City", future Hillary Clinton ?

Cynthia Nixon est candidate au poste de gouverneure de New York.
Cynthia Nixon est candidate au poste de gouverneure de New York.
De la télévision à la politique, il n'y a qu'un pas. Et Cynthia Nixon, qui incarnait Miranda dans la série-culte "Sex & The City", a décidé de le franchir pour briguer le poste de procureure de New York. Si elle venait à gagner, elle serait la première femme à occuper cette position. Une candidature qui pourrait peut-être donner naissance à une nouvelle Hillary Clinton...
A lire aussi
Elles lancent Pussypedia, la première encyclopédie consacrée au sexe féminin
News essentielles
Elles lancent Pussypedia, la première encyclopédie...

Pour beaucoup, Cynthia Nixon restera à jamais Miranda Hobbes, la brillante avocate de "Sex & The City". Mais celle qui a captivé des millions de téléspectateurs durant six ans aux côtés de Sarah Jessica Parker, Kristin Davis et Kim Cattrall a bel et bien décidé de prendre un tournant radical dans sa vie professionnelle. Le 19 mars, elle a annoncé qu'elle se lançait dans la course aux primaires démocrates du 13 septembre prochain pour briguer le poste de gouverneur de New York. Elle défie ainsi le candidat démocrate sortant Andrew Cuomo qui espère démarrer un troisième mandat dès le 6 novembre 2018. A 51 ans, l'actrice se lance le défi d'incarner le renouvellement politique en défendant l'égalité des richesses, les droits des femmes et LGBT et l'amélioration de l'école publique. Si elle venait à remporter l'élection, elle deviendrait la première femme à occuper ce poste. Des lignes et un symbole qui rappellent cruellement la candidature à la présidentielle de Hillary Clinton.

Une vie d'engagements

Née à New York, Cynthia Nixon a grandi dans l'Upper West Side. Elle a fréquenté le Hunter College, une école publique, avant d'intégrer une école d'art, le Barnard College. Elle a commencé le théâtre à l'âge de douze ans. Cette passion l'a amenée sur les planches de Broadway et au cinéma, mais c'est véritablement la série "Sex & The City" qui l'a révélée au grand public et lui vaudra quelques récompenses.

Cynthia Nixon reçoit un Emmy Award.

Si elle a réussi une brillante carrière de comédienne, Cynthia Nixon n'a cessé de s'investir dans des causes qui lui semblaient importantes et qui l'ont touchée personnellement. Ainsi, après s'être battue contre un cancer du sein diagnostiqué au début des années 2000, elle a révélé sa maladie pour aider toutes les femmes affectées par la maladie. Puis, elle est devenue ambassadrice de la fondation Susan G. Komen, la plus grande organisation des Etats-Unis luttant contre cette maladie. Mais ce n'est pas sa seule prise de position en matière de santé de cette activiste acharnée. Elle a notamment écrit une tribune pour le Time sur l'avortement de sa mère pour militer en faveur des droits des femmes à disposer de leur corps. Elle a aussi travaillé avec le Planning Familial et sera même au Texas dans les prochains jours en tant qu'intervenante star lors d'une cérémonie de récompense de l'organisation.

C'est en 2010 qu'elle a véritablement commencé à s'investir officiellement en politique lors de la campagne pour la légalisation du mariage homosexuel à New York. Dans le cadre de ce combat, la maman de trois enfants a aussi milité au sein de Fight Back PAC, organisme qui a pour but de pousser à la démission tous les élus s'opposant au mariage pour tous. Cet engagement lui a valu les récompenses de la part de la GLAAD (Gay & Lesbian Alliance Against Defamation) et de la Human Rights Campaign, plus gros lobby de défense des droits LGBT. Elle a finalement remporté le combat et a pu épouser Christine Marinoni, elle aussi militante.

Cynthia Nixon s'engage pour Fight Back PAC.

Comme le rappelle HelloGiggles, les deux femmes se sont d'ailleurs rencontrées lors d'une action pour une autre cause qui est devenue l'une des priorités de Cynthia Nixon aujourd'hui : l'école publique. L'actrice y a d'ailleurs envoyé ses propres enfants. Elle est aujourd'hui une porte-parole pour la New York's Alliance for Quality Education qui se bat pour offrir une éducation de qualité et égalitaire. C'est d'ailleurs un sujet central de sa campagne sur lequel elle a déjà bousculé Andrew Cuomo qu'elle accuse d'avoir aggravé les écarts entre les districts les plus riches et les plus pauvres.

La route va être longue

On l'aura compris, Cynthia Nixon n'a pas peur de partir au combat. Malgré tout, le succès semble encore bien loin. Tout d'abord, elle n'a aucune expérience de mandat politique. Bien que cela n'empêche pas d'être élu, comme en témoigne les parcours d'Arnold Schwarzenegger (ex-gouvernement de Californie) ou encore Donald Trump, cette tendance des célébrités reconverties dans la politique semble de moins en moins plaire aux Américains. Plusieurs billets dans la presse ont critiqué la décision de Cynthia Nixon affirmant que sa candidature ne ferait que consolider l'écart entre la population et les élus.

De plus, un sondage de l'université Siena College a montré que seulement 19% des électeurs démocrates interrogés étaient prêts à voter pour elle quand 60% d'entre eux n'avait tout simplement pas d'opinion sur sa candidature. Elle devra donc réussir à convaincre l'électorat en un temps absolument record. S'ajoute à cela la portée symbolique de l'événement. Si Cynthia Nixon réussit, elle deviendra la première femme gouverneure de New York.

Dans la lignée d'Hillary Clinton

Comme la candidate démocrate à l'élection présidentielle de 2016, Hillary Clinton, Cynthia Nixon ne bénéficie pas d'une popularité maximale. Mais comme elle, la comédienne n'a pas peur de se battre pour les droits des femmes, les droits LGBT et le droit à l'éducation, les thèmes qu'Hillary Clinton a énormément mis en avant pendant sa campagne. Si leurs engagements se rejoignent, le symbole de leur candidature est également fort. Elles se sont lancées dans un monde longtemps aux mains des hommes et qui s'ouvre petit à petit à l'autre sexe. Si les Etats-Unis ont décidé de ne pas élire leur première femme présidente en 2016, Hillary Clinton a quand même ouvert une voie importante. Comme l'a affirmé Cynthia Nixon lors de son premier discours de campagne le 21 mars à la paroisse de Brownsville : "Des milliers de femmes dans toute l'Amérique briguent des mandats électoraux, nous nous rendons compte que, si nous voulons que les choses changent, c'est à nous d'agir !"

À voir
Aussi