Pourquoi vous ne devriez pas forcer votre enfant à faire des bisous

La notion de consentement entre en jeu dans le simple fait d'obliger ses enfants à faire des bisous à la famille.
La notion de consentement entre en jeu dans le simple fait d'obliger ses enfants à faire des bisous à la famille.
Avez-vous déjà forcé votre enfant à embrasser un oncle, une tante ou encore ses grands parents ? Si c'est le cas, vous devriez peut être reconsidérer cette (mauvaise) habitude.
A lire aussi
Pourquoi vous devriez absolument lire des histoires à vos enfants
News essentielles
Pourquoi vous devriez absolument lire des histoires à vos...

En tant qu'adulte, il ne nous viendrait pas à l'idée de forcer un autre adulte à embrasser quelqu'un. En revanche, pour un enfant, c'est tout à fait habituel qu'un parent ou même un professeur le force à embrasser un proche ou une connaissance. Certains parents forcent leurs enfants à simuler de l'affection, ce qui peut être totalement perturbant pour leurs futures relations affectives. En effet, de plus en plus d'études tendent à montrer que nous devrions remettre en question les valeurs affectives que nous inculquons à nos enfants, rappelle l'association Girl Scouts USA, qui a publié un article qui explique pourquoi nous ne devrions pas forcer les enfants à faire des bisous.

La notion de consentement est primordiale, afin que l'enfant sache dire "non", dans le cas où le contact physique lui déplaît. Si cette notion n'est pas intégrée dès le plus jeune âge, cela peut avoir des répercussions sur le rapport à autrui de l'enfant à l'âge adulte. "Lui apprendre la notion de consentement tôt l'aidera à connaître ses droits, savoir quand certaines limites sont franchies, et quand tirer la sonnette d'alarme", explique le Dr. Andrea Bastiani à Girl Scouts. L'enfant doit en effet comprendre dès le plus jeune âge que son corps lui appartient, et qu'embrasser quelqu'un n'est ni un devoir, ni une obligation.

Une accolade ou un signe de la main valent mieux qu'un "bisou forcé"

Pour l'enfant, le bisou doit traduire un acte spontané, et non pas une obligation résultant d'un système de récompense ou de punition. En effet, nous voyons trop souvent des parents se mettre en colère, allant même jusqu'à menacer l'enfant s'il n'obéit pas, ou bien à l'inverse, proposer une récompense s'il obtempère en faisant le "fameux bisou forcé". Or, comment voulez-vous qu'un enfant de 5 ans puisse faire la distinction entre un parfait inconnu qui lui propose une friandise et son parrain qu'il ne voit qu'une fois par an et qui lui offre un cadeau pour le même acte ?

Il semble donc impératif de réagir et de repenser les méthodes d'éducation sur "le bisou forcé". Bien sûr, il est naturel pour les parents de vouloir établir un lien entre leur enfant et les autres membres de la famille. Pour ce faire, des experts conseillent d'utiliser d'autres moyens pour saluer des proches ou les membres de la famille, avec une accolade ou avec un signe de la main, par exemple. D'après ces spécialistes, ces codes gestuels se révèlent très efficaces et permettent à l'enfant d'intégrer pleinement la culture du consentement dès le plus jeune âge.

À voir
Aussi