Élections régionales : un jeune sur trois a voté pour le FN

Des jeunes militants FN
Des jeunes militants FN
Si le FN est le grand vainqueur du premier tour des élections régionales, le parti de Marine Le Pen réalise son score le plus impressionnant auprès des jeunes. Ceux-ci ont en effet largement plébiscité les listes du Front national dimanche 6 décembre.
A lire aussi
Pour ou contre le droit de vote dès 16 ans aux élections municipales ?
adolescent
Pour ou contre le droit de vote dès 16 ans aux élections...

La jeunesse n'emmerde plus le Front national. Treize ans après les manifestations pendant l'entre-deux tour en 2002, les jeunes ont plébiscité le Front national lors du premier tour des régionales, dimanche 6 décembre. D'après les chiffres, la formation politique portée par Marine Le Pen est même le premier parti auprès des 18-30 ans.

Selon une enquête exclusive de Harris Interactive pour 20 Minutes parue dimanche 6 décembre au soir, 34 % des 18-30 ans ont voté pour le Front national au premier tour des régionales. Derrière arrivent le Parti socialiste et ses alliés à 22 %, puis la droite et le centre (LR-UDI-MoDem) à 19 %, et enfin les listes Front de Gauche-EELV à 12 %.

Le plus frappant est sans doute que le vote FN chez les jeunes dépasse la moyenne nationale, qui se situe à 28,7%. Pour Jean-Daniel Lévy, directeur du département "Politique et Opinion" d'Harris Interactive, "ce vote frontiste n'est pas qu'un vote de protestation. Il répond à une forte demande de changement ainsi qu'à trois thématiques nationales que l'on remarque aussi chez l'ensemble des Français."

D'après les chiffres de Harris Interactive, les trois enjeux qui ont déterminé le vote des jeunes aux élections régionales sont en effet l'emploi, à 47 % (contre 41 % au niveau national), la sécurité à 34 % (contre 39 %) et l'immigration à 32 % (contre 34 %). Les attentats du 13 novembre ont ainsi eu, de l'aveu des sondés, une forte influence sur leur vote de dimanche.

Ces chiffres au sujet du vote des jeunes sont toutefois à nuancer puisque le taux d'abstention atteint un record chez les 18-30 : 64% ne sont en effet pas allés voter. A l'échelle nationale, l'abstention atteint 49,5%.

Le FN et les jeunes, un phénomène qu'on "redécouvre à chaque élection depuis qu'il existe une extrême droite en France", résumait le politologue Roland Cayrol en mars 2012. De fait le parti d'extrême-droite est en progression auprès des jeunes. Une tendance d'ailleurs observée depuis plusieurs années dans les enquêtes des différents instituts de sondage. Au point que Marine Le Pen est désignée comme la responsable politique qui enregistre la plus forte poussée auprès de cette catégorie de la population.