Elle apprend à son père à faire un selfie et le résultat est hilarant

Elle apprend à son père à faire un selfie et le résultat est hilarant
Elle apprend à son père à faire un selfie et le résultat est hilarant
Un Australien est devenu (malgré lui) la coqueluche des résaux sociaux après que sa fille lui a appris à faire des selfies. Publiée sur Facebook, les photos montrent l'homme qui pose avec ses chiens et un mouton. Tordant.
A lire aussi
Comment faire faire le ménage par son bébé : la démonstration hilarante d'un papa
News essentielles
Comment faire faire le ménage par son bébé : la...

De nos jours, la technologie évolue tellement rapidement qu'il devient difficile de tout suivre pour rester au faîte des dernières tendances. À fortiori pour nos aînés, dont certains peuvent parfois voir les réseaux sociaux comme un ovni, en particulier si leur profession et/ou leur cadre de vie ne les incite pas à les utiliser quotidiennement. C'est par exemple le cas de Lance Partridge, un éleveur de moutons australien à qui sa fille a appris à prendre des selfies.

Bon élève, le père s'est prêté au jeu avec enthousiasme, comme l'attestent les nombreux clichés publiés sur la page Facebook de sa fille et partagés en masse par les internautes. Les quatre photos mettent le berger en scène dans son environnement professionnel, un coup avec son chien, l'autre avec son troupeau de moutons. Le hic, c'est que Lance Partridge voulait en réalité immortaliser sa barbe qu'il avait laissé pousser à l'occasion d'un concert de country, mais dont il a dû se débarrasser ensuite, à la demande de sa femme.

Elle apprend à son père à faire un selfie et le résultat est hilarant
Elle apprend à son père à faire un selfie et le résultat est hilarant

En constatant l'ampleur du phénomène sur les réseaux sociaux, l'Australien s'est dit embarrassé par l'engouement des internautes, rapporte le site Indy100 : "Je ne sais même pas comment utiliser Facebook, encore moins comment "liker" une photo. Je suis un peu gêné parce qu'il y a beaucoup de gens qui en parlent. Je ne laisserai certainement pas ma fille reprendre mon téléphone."

Pour la confidentialité, c'est effectivement râpé.

À voir
Aussi