Entretien d'embauche : 8 erreurs de débutante à ne plus commettre

Entretien d'embauche : 8 erreurs de débutant à ne plus commettre
Entretien d'embauche : 8 erreurs de débutant à ne plus commettre
À la recherche d'un premier poste, vous avez été recontactée par une entreprise auprès de laquelle vous avez postulé et êtes invitée à vous rendre à un entretien d'embauche. Félicitations ! Pour mettre toutes les chances de votre côté, passage en revue des 8 erreurs classiques à ne pas commettre.
A lire aussi
Deux erreurs à ne pas commettre pour trouver l'âme soeur
News essentielles
Deux erreurs à ne pas commettre pour trouver l'âme soeur

Que l'on soit rompue aux entretiens d'embauche ou débutant en la matière, un faux pas est vite arrivé. Entorse à la ponctualité, manque de préparation, mauvaises habitudes ou stress peuvent jouer en votre défaveur face au recruteur. Heureusement, il existe des moyens d'éviter les impairs pour s'assurer d'être dans la short list et, pourquoi pas, de décrocher le poste tant convoité. Gaëlle Marre, directrice du cabinet de recrutement Office Team , nous liste les principales erreurs commisses par les candidats et nous livre ses principales recommandations pour faire bonne impression lors d'un entretien d'embauche.

Être en retard (ou trop en avance)

Même si vous êtes fâchée avec la ponctualité ou, qu'au contraire, vous prévoyez toujours trop large et avez tendance à arriver 20 minutes en avance, attention ! Ne pas respecter l'heure prévue d'entretien n'est vraiment pas recommandé et risque de vous faire mal voir avant même que l'entrevue n'ait débutée. L'heure idéale à laquelle se présenter à l'accueil ? Dix minutes avant l'horaire fixé par le recruteur. Pendant l'attente à la réception, profitez-en pour mettre votre portable en silencieux, vérifier que votre CV (imprimé à l'avance) est à portée de main... et non pas pour fumer une cigarette ! Il serait embarrassant de sentir le tabac froid pendant l'entretien. "Il vaut mieux éviter car c'est très désagréable pour le recruteur", prévient Gaëlle Marre.

Choisir la mauvaise tenue

Que vous postuliez dans une start-up branchée ou dans un grand groupe, il est essentiel d'adopter la bonne tenue vestimentaire. "Il ne faut pas croire que parce qu'on postule dans une entreprise dynamique et jeune, on peut se permettre d'arriver en jean tandis que le recruteur est en costume", estime la spécialiste du recrutement. Pour être certaine de ne pas faire de fashion faux-pas, misez sur une tenue sobre et classique. "Même si les gens viennent travailler en jean dans l'entreprise, il faut éviter de paraître trop décontracté en entretien. Choisissez une tenue classique : costume pour les hommes, tailleur-pantalon pour les femmes, le tout dans des couleurs sobres. Quand on intègre une société, on a ensuite tout le temps de voir les habitudes vestimentaires et de s'y adapter."

Se rendre à l'entretien en dilettante

C'est l'une des erreurs les plus commises par les candidats. Pourtant, elle est hautement préjudiciable : sans vous renseigner sur l'entreprise qui vous reçoit, vous donnez l'impression de vous y présenter "par défaut", de n'être ni impliquée ni motivée. "La préparation à l'entretien d'embauche est essentielle, insiste Gaëlle Marre. Avant de vous rendre à l'entretien d'embauche, prenez des notes sur l'activité de la société, sur son chiffre d'affaires, sur ses clients et fournisseurs, sur son positionnement sur le marché. Il faut aussi se renseigner sur la personne qui va vous recevoir en allant par exemple voir son profil LinkedIn. Enfin, informez-vous sur le poste à pourvoir, sur les compétences requises. Cela vous permettra de mettre vos points forts en avant."

Ne pas adopter la bonne attitude

Se démarquer en entretien d'embauche, c'est aussi adopter la bonne attitude, et ce dès l'arrivée dans les locaux de la société. Montrez-vous courtois et respectueux avec tous les salariés, des agents de sécurité à la réceptionniste en passant par vos voisins d'ascenseur. "Tout est dans la première impression, juge Gaëlle Marre. Pour faire la différence et se démarquer des autres candidats, il faut arriver à l'heure et dispos, être cohérent."Travaillez aussi votre langage corporel. "Regardez votre interlocuteur dans les yeux, serrez-lui la main avec fermeté, soyez souriant et attendez que l'on vous y invite pour vous asseoir."

Se laisser envahir par le stress

La perspective de tout miser sur une seule entrevue pour décrocher le poste de ses rêves peut être particulièrement stressante pour les candidats. Or, être trop stressée peut s'avérer pénalisant. "Cela montre un aspect de soi qui ne nous correspond pas forcément, analyse Gaëlle Marre. Si l'on a par exemple les mains très moites, si l'on cherche ses mots, que l'on bégaye, on ne se met pas en valeur."Pour éviter de perdre vos moyens (et de perdre des points) devant le recruteur, préparez scrupuleusement l'entretien. "La veille, entraînez-vous devant un miroir, enregistrez-vous sur votre smartphone ou faites des jeux de rôle avec un ami. Cela vous aidera à surmonter votre trac et à être plus à l'aise le jour J."

Mentir sur son CV

Vous avez noté sur votre CV que vous parlez anglais couramment alors qu'en réalité, vous baragouinez trois mots avec un accent à couper au couteau ? Erreur ! Mentir sur son CV en trafiquant allègrement sa formation, son parcours professionnel ou ses compétences, c'est prendre le risque d'être démasqué pendant l'entretien et ainsi voir le poste vous passer sous le nez. D'autant, affirme Gaëlle Marre, que contrairement à d'autres erreurs facilement rattrapables, le mensonge est lui rédhibitoire.

Ne pas préparer de questions

À l'issue de l'entretien d'embauche, vous avez toutes les chances d'entendre la sempiternelle "Avez-vous des questions ?"Ce n'est pas fortuit ! "Poser des questions à la fin de l'entretien est plus qu'important. Cela montre un réel intérêt pour le poste et pour l'entreprise, ainsi qu'une préparation à l'entretien."Préparez-les à l'avance, conseille Gaëlle Marre.

Un autre bon réflexe à adopter pendant le processus de recrutement ? Apporter un carnet et un crayon pour des notes. "L'entretien est un échange, il ne faut pas rester passif et ne rien noter. Le recruteur prend beaucoup de notes pendant l'entretien, c'est important que le candidat en prenne aussi. Ça montre que l'on est là parce qu'on a un réel intérêt pour le poste et pas seulement parce qu'on a été recontacté après avoir envoyé une salve de CV."

Rester passive après l'entretien

Dernier conseil de Gaëlle Marre pour se démarquer : à l'issue de l'entretien, restez proactive en adressant à la personne qui vous a reçue en entretien un e-mail de remerciement dans lequel vous revenez rapidement sur les points abordés pendant votre entrevue. Rappelez-lui que le poste correspond en tous points à vos aspirations professionnelles et, si vous en avez, profitez-en pour poser des questions supplémentaires.

Même si vous avez commis de petits impairs pendant l'entretien, que vous avez bafouillez ou vous êtes emmêlée les pinceaux pendant la présentation de vos diplômes, pas de panique ! "Il n'y a rien de rédhibitoire dans un entretien. Le candidat peut tout à fait se rattraper et marquer des points en parlant de son expérience, de ses compétences, rappelle Gaëlle Marre. Plus on se montre naturelle, honnête et souriante, plus l'issue de l'entretien a des chances d'être heureuse."