Facebook a interdit cette pub pour soutien-gorge (et ça ne plaît pas à tout le monde)

Facebook a interdit cette pub pour soutien-gorge (et ça ne plaît pas à tout le monde)
Facebook a interdit cette pub pour soutien-gorge (et ça ne plaît pas à tout le monde)
Une publicité australienne pour soutien-gorge a été bannie de Facebook. Aux yeux d'un grand nombre d'internautes, cette sanction s'avère totalement injuste.
A lire aussi
Le post Facebook de cette future maman a sauvé la vie de son bébé
News essentielles
Le post Facebook de cette future maman a sauvé la vie de...

"Interdit de circuler car non conforme à notre politique". Pour Facebook, la décision est irrévocable : ce clip publicitaire australien qui vante les mérites d'un soutien-gorge ne sera pas visible par les membres de sa communauté. Les raisons ? Trop de gros plans sur les poitrines des mannequins qui tournent dans la publicité. Proposée par la société australienne Berlei Australia, la pub en question met en scène des femmes mal à l'aise, car trop serrées dans leur soutien-gorge. La vidéo s'achève par une succession d'images où apparaissent des femmes qui portent un soutien-gorge de la marque. La mine souriante et détendue, elles semblent visiblement bien dans leur corps.

Facebook a interdit cette pub pour soutien-gorge (et ça ne plaît pas à tout le monde)

Questionné sur son refus de diffuser cette pub, le réseau social a indiqué au média news.com.au que la photo n'était pas conforme aux standards de leur communauté. "Nous limitons certaines images de poitrines féminines si elles montrent le mamelon", peut-on lire sur le site Facebook dans la section "standards en terme de nudité". La marque Berlei Australia s'est justifiée : "Cette publicité fait la lumière sur les réalités quotidiennes que les femmes rencontrent avec leurs seins, de manière honnête et authentique", a déclaré un porte-parole de l'entreprise au site australien Honey Nine.

Pour la marque, on peut imaginer sans peine l'ampleur de la sentence, étant donné le fort potentiel de visibilité généré par un canal comme Facebook. Celle-ci a bien tenté de faire appel, mais Facebook a campé sur ses positions. La publicité a également été bannie du réseau Instagram, qui appartient au groupe Facebook.

"Sérieusement Facebook ?"

Les internautes, eux, ont largement encensé le clip. Ces derniers, qui ont pu regarder le spot sur Youtube ou encore sur Twitter, sont en en effet nombreux à l'avoir apprécié :"Merci #Berlei pour l'annonce la plus honnête et la plus récente que j'ai jamais vue", a tweeté une internaute. "Cette annonce Berlei a été interdite sur Facebook. Que pensez-vous de cette publicité très honnête?", a commenté une autre sur le même réseau social.

Mais ce qui semble choquer le plus les internautes est qu'une telle pub heurte la "sensibilité" de Facebook, alors que d'autres images peuvent circuler en toute liberté sur le réseau social. "Parfois, je vois des photos et des vidéos horribles de meurtres ou de victimes de guerre défiler sur mon mur. Je les ai signalées à Facebook (...) Leur réponse a toujours été la même : ces images sont ok car elles n'enfreignent pas les règles d'utilisation du site. Aujourd'hui, j'ai vu qu'ils avaient interdit une pub pour soutiens-gorge, parce qu'ils la considèrent comme immorale. Sérieusement Facebook ? Vous n'êtes q'une bande d'hypocrites", écrit un utilisateur du réseau dans un post diffusé jeudi sur Facebook. Hypocrites, c'est bien le mot.

Dans l'actu