Les montagnes russes de la libido pendant la grossesse

Faire l'amour enceinte
Faire l'amour enceinte
La grossesse a un impact sur notre vie sexuelle. Bouleversemements hormonaux, changements du corps... Tout cela influe sur notre désir. Voici l'impact de la grossesse sur notre libido étape par étape.
A lire aussi
Discrimination au travail : 1 salariée sur 4 lésée pendant la grossesse
discrimination
Discrimination au travail : 1 salariée sur 4 lésée...

Chaque phase de la vie est liée à une libido particulière (examen, déménagement, séparation, etc.), chaque source de stress aura une influence sur le désir sexuel et la grossesse n'échappe pas à cette règle. Par ailleurs, chaque grossesse est unique et l'état de la libido pourra varier d'une grossesse à l'autre. Selon les phases de la grossesse, la libido subira également des changements et des bouleversements. Romy Sousa, sophrologue du réseau Medoucine nous explique ainsi quels sont les impacts de la grossesse sur la libido.

La conception

Un projet de bébé aura une influence sur la libido dès le moment de la conception. On rencontrera souvent des baisses de désir lorsque l'on n'arrive pas à procréer. L'acte est souvent relayé à un simple mécanisme de procréation : calcul de température, période d'ovulation, parcours FIV... Autant d'étapes parfois difficiles qui auront un impact direct sur la libido du couple.

Le premier trimestre

Une fois enceinte, la femme ressentira certainement une baisse de libido due au bouleversement hormonal. À cela s'ajoutent les maux de la grossesse (fatigue, nausées, etc.). Durant cette période-là, la libido est un petit peu en berne, car le stress de la future maman et les chamboulements physiques et psychologiques sont très présents, quel que soit le contexte dans lequel le bébé va arriver.

Faire l'amour enceinte
Faire l'amour enceinte

Le second trimestre

Durant cette période, la libido sera variable. On rencontrera soit une augmentation, soit une stagnation, soit une baisse de libido. L'augmentation de libido arrive souvent, car les femmes ont un autre rapport à leur corps, il change, la poitrine est plus grosse, elle rencontre de nouvelles sensations au niveau du ventre et du sexe. On pourra alors se sentir comme une nouvelle personne. Les hormones jouent aussi un rôle essentiel, les sensations sont décuplées. Par ailleurs, l'augmentation de la libido entraîne aussi une augmentation du plaisir. Selon une étude, une femme sur cinq aurait son premier orgasme pendant la grossesse. Les rêves érotiques seront aussi très présents pendant la grossesse et sont souvent dus à l'érotisation du corps qui change.

A contrario, d'autres femmes n'auront plus du tout de désir ou en tout cas une grosse baisse de libido. Elles seront généralement gênées par leur corps et auront du mal avec les transformations physiques comme la prise de poids par exemple. Les changements se passent aussi au niveau psychologique. Le fait de devenir maman va entraîner un surinvestissement dans la posture de mère pour complètement délaisser le rôle de femme amante. Les croyances morales qu'elles soient conscientes ou inconscientes auront aussi un impact sur la libido durant la grossesse. L'idée qu'il n'est pas bien de faire l'amour pendant la grossesse est souvent très ancrée et aura un impact sur le désir.

Faire l'amour pendant la grossesse

Il est important de rappeler que faire l'amour pendant la grossesse sauf contre-indications d'un professionnel ne présente aucun risque. Par ailleurs, lorsque la future maman ressentira du plaisir quel qu'il soit, elle sécrétera des endorphines qui seront transmises dans le sang et par le cordon ombilical au bébé qui sera plus détendu et serein.

On prendra soin d'adopter des positions qui seront confortables pour tout le monde et ne pas être gêné par le ventre (par exemple la position de la cuillère) . Qui plus est, la sexualité n'est pas réduite à un acte de pénétration, d'autres alternatives comme le sexe oral ou la masturbation. Le fait d'avoir un gros ventre nécessite aussi d'avoir un peu d'imagination pour trouver la bonne position et c'est aussi pour ça que certaines femmes ont plus de plaisir durant la grossesse, le couple est obligé de se réinventer durant les rapports. Enfin, si l'on souhaite ajouter un peu de piquant, il existe des gammes de sous-vêtements sexy et glamour pour les femmes enceintes ainsi que des sex-toys dédiés (donc sans vibrations). Même s'il n'y a pas de rapports, il sera primordial de garder un lien avec son compagnon ou sa compagne par des gestes tendres, des caresses, des massages...

 

Grossesse et sexe
Grossesse et sexe

Le déclenchement à l'italienne

Si les sceptiques persistent sur le sujet, quand la mère arrive en fin de grossesse et que le bébé n'est pas pressé d'arriver, il n'est pas rare que l'on déclenche l'accouchement avec des rapports. Le fait de faire l'amour juste avant l'accouchement, et surtout lorsqu'il y a un orgasme, déclenche des micro-contractions de l'utérus qui le prépare à l'accouchement. Par ailleurs, le sperme contient de la prostaglandine, une hormone présente en petite quantité qui est la même utilisé dans la substance que l'on met dans le vagin de la mère pour provoquer l'accouchement. En somme, si le mystère reste entier sur le déclenchement à l'italienne, c'est une méthode parfois conseillée par certains professionnels de santé qui a le mérite d'être naturelle et de détendre la mère et l'enfant avant ce grand moment.

L'après-accouchement

Tant qu'il n'y a pas eu de retour de couche (le retour des règles), il n'est pas conseillé d'avoir des rapports sexuels et on rencontrera souvent une baisse de libido à ce moment-là. Il faudra prendre le temps de rééduquer le périnée, que l'épisiotomie cicatrise et plus simplement que le corps se remette de cet effort. Côté psychologique, après l'accouchement, il faudra s'adapter à une nouvelle vie ou la fatigue et parfois le baby blues prennent place. Le conjoint prendra aussi toute la mesure de son rôle de parent et pourra aussi connaître une baisse de libido. Enfin, la maman devra se réapproprier son nouveau corps de mère. Ici, il faudra prendre le temps de retrouver son rythme.

La sophrologie pour accompagner l'impact de la grossesse sur la libido

La sophrologie est un bon moyen pour chasser les peurs ainsi que les croyances négatives (et souvent fausses) relatives à la grossesse et à la libido. Le travail pourra être fait sur les femmes comme les hommes avec des exercices adaptés à chacun. Par exemple, les hommes ont souvent peur de faire mal au bébé ou de le toucher lors d'un rapport, et même en sachant que c'est impossible il y a un blocage, c'est sur ce blocage que la sophrologie pourra intervenir. La sacralisation de la mère qui n'est plus vue comme une femme avec des désirs fait aussi partie des croyances récurrentes chez les hommes, mais aussi les femmes, et a un impact sur la libido. La sophrologie permettra également de travailler sur le rapport au corps pour les femmes qui ne se sentent plus désirables avec les changements physiques.

En somme, la sophrologie permet d'accompagner la grossesse, mais aussi le couple ayant envie de retrouver une libido durant cette période. Car même si l'on a souvent tendance à penser qu'il faut prendre son mal en patience, l'attente d'un enfant est une période émotionnellement chargée et le couple aura besoin de moments pour se retrouver. Les exercices pratiqués en séance pourront ensuite se faire à la maison afin de retrouver confiance et désir durant la grossesse.

 

Par Romy Sousa, thérapeute certifiée et validée du réseau Medoucine.

À voir
Aussi