Faut-il instaurer le congé de grand-parentalité en France ?

Un congé pour les grands-parents anglais
Un congé pour les grands-parents anglais
Le ministre des finances anglais a annoncé la mise en place d'un congé pour les grand-parents. Ceux-ci pourront en effet partager leurs congés payés avec leurs enfants afin de s'occuper de leurs petits-enfants. Une mesure économique avant tout.
A lire aussi
Jacqueline Sauvage : faut-il instaurer la présomption de légitime défense pour les femmes battues ?
News essentielles
Jacqueline Sauvage : faut-il instaurer la présomption de...

Les grands-parents britanniques pourront bientôt prendre des "congés grands-parentaux" afin de s'occuper de leurs petits-enfants. Le gouvernement anglais va en effet mettre en place une mesure pour permettre aux seniors de continuer à travailler tout en s'occupant de leur descendance. C'est le Ministre des finances George Osborne qui a fait cette annonce lors d'une conférence du parti conservateur anglais.

Le congé parental partagé va ainsi être étendu aux grands-parents afin que ceux-ci puissent relayer leurs enfants auprès de leurs petits-enfants. Les familles pourront ainsi se répartir ces congés spéciaux et les indemnités qui vont avec. Les parents pourront ainsi partager jusqu'à 50 semaines de congés et 37 semaines de congés parentaux indemnisés - à hauteur de 139,58 livres (soit 188 euros) la semaine ou 90% des revenus hebdomadaires - avec un grand-parent désigné.

Qu'on ne s'y trompe pas, il s'agit avant tout d'une décision économique. A l'origine de cette mesure, le constat selon lequel de nombreux grands-parents d'aujourd'hui sont forcés de renoncer à travailler afin de pouvoir consacrer du temps à leurs petits-enfants pour soulager leurs propres enfants. En leur permettant de prendre des jours de congé plutôt que de partir à la retraite, cette mesure a pour but non seulement d'encourager les seniors à travailler plus longtemps, mais également de pousser les jeunes parents à retourner travailler plus tôt.

Comme l'a expliqué George Osborne, les études montrent que de nombreux grand-parents sont contraints d'arrêter de travailler afin de s'occuper de leurs petits-enfants. "Dans de nombreuses familles, les grands-parents jouent un rôle essentiel et s'occupent de leurs petits-enfants afin de réduire le coût que représentent les modes de garde divers pour les parents. Mais de plus en plus de grands-parents veulent pouvoir continuer à travailler. Les études montrent que deux millions de grans-parents ont soit renoncé à leur travail, soit réduit leur temps de travail soit pris des jours pour s'occuper de leurs petits-enfants. Leur permettre à la place de partager des cours de congé avec leurs enfants va avoir pour effet de les encourager à continuer à travailler, ce qui est une bonne chose pour l'économie.", a-t-il déclaré.

En France aussi, les grands-parents sont de plus ne plus nombreux à mettre la main à la pâte pour garder les jeunes enfants. Ainsi, d'après une étude du Centre d'analyse stratégique en 2011, cette aide représente 23 millions d'heures hebdomadaires soit l'équivalent de 657 000 emplois à temps plein, autant que le temps de garde effectué par l'ensemble des assistantes maternelles. Si quelques entreprises ont déjà commencé à mettre en place des mesures permettant aux grands-parents d'aménager leut temps de travail, tout reste encore à faire.