Grossesse au travail : comment limiter le stress quand on est enceinte ?

Grossesse au travail : comment limiter le stress quand on est enceinte ?
Grossesse au travail : comment limiter le stress quand on est enceinte ?
Moment de joie et d'excitation, la grossesse peut parfois être aussi difficile à gérer pour certaines femmes en raison du stress quotidien qu'elles subissent au travail. Voici quelques conseils pour vivre le plus sereinement possible sa grossesse au bureau et limiter les effets du stress sur votre santé et celle de votre bébé.
A lire aussi
Grossesse : comment échapper aux discriminations au travail ?
discrimination
Grossesse : comment échapper aux discriminations au...

Censé être un moment de plénitude et de bonheur, la grossesse est parfois ternie par de multiples tracas liés au travail et à l'environnement professionnel. Nombreuses sont les femmes qui redoutent le moment où elles devront apprendre à leur manager qu'elles sont enceintes et devront donc s'absenter quelques mois pour pouponner.

D'après une enquête de la Fondation PremUp d'avril 2015 consacrée à la maternité et à l'environnement professionnel, 45% des femmes de moins de 40 ans redoutent de "travailler tout en étant enceintes". 43% des mères actives de moins de 40 ans et 70% des 25-34 interrogées considèrent par ailleurs que leur grossesse a été un moment difficile.

C'est notamment l'annonce de leur grossesse à leur employeur qui stresse les femmes enceintes : 21% des 25-34 ans ont déjà caché une grossesse une grossesse le plus longtemps possible parce qu'elles craignaient la réaction de leur employeur. Horaires à rallonge, pression managériale, activités dangereuses sont également de grandes sources de stress lorsque l'on est une future mère active.

Pourtant, on sait aujourd'hui que le stress prénatal peut avoir des effets néfastes sur le bon déroulement de la grossesse et la santé du bébé. Accouchement prématuré, retard de croissance, petit poids à la naissance, voire pathologies plus graves peuvent être les causes d'un stress trop important durant la grossesse. D'où l'importance de limiter au maximum son stress au travail pour préserver sa grossesse. Voici quelques conseils pour y parvenir.


Quelques conseils pour limiter le stress

Levez-vous plus tôt le matin
Bien organiser sa journée de travail pour être plus zen commence dès le réveil. Pour éviter de courir et de sentir la pression monter à mesure que les minutes défilent, programmez votre réveil 15 à 30 minutes plus tôt que votre horaire habituel.

Adaptez vos horaires de travail
Si c'est possible, tâchez d'adapter vos horaires de travail durant votre grossesse : non seulement cela vous permettra d'éviter les horaires de pointe dans les transports en commun. Dans Le guide de grossesse de maman travaille (Éd. Quotidien Malin), Marlène Schiappa recommande si vous ne pouvez pas choisir vos horaires de travail "d'envisager des trajets alternatifs moins stressants : parfois, il vaut mieux passer15 minutes de plus mais dans un environnement plus calme. Munissez-vous de petits sticks 'anti attaque de panique' ou 'anti mal des transports' (en vente en parfumeries) qui sont aussi souvent efficaces contre les nausées, et ont un effet apaisant immédiat."

Accordez-vous des pauses
Prenez le temps de souffler au travail en vous accordant, matin et soir, un vrai moment de détente. Si possible, dégourdissez-vous les pieds en faisant quelques pas et surtout pas question de zapper la pause-déjeuner ! Si votre employeur est compréhensif et ouvert d'esprit, n'hésitez pas à lui soumettre les bienfaits de la micro-sieste au bureau.

N'attendez pas trop avant d'annoncer votre grossesse
Les femmes craignant d'annoncer leur grossesse à leur employeur ont tendance à retarder l'échéance : selon l'étude PremUp, 17% des femmes ayant déjà été enceintes au travail ou actuellement enceintes et travaillant ont attendu 4 à 6 mois ou plus pour annoncer leur grossesse à leur manager. Pourtant, retarder l'annonce tant redoutée ne rendra pas la "pilule" plus facile à avaler. Au contraire, en prévenant votre employeur suffisamment à l'avance, vous lui laissez le temps de s'organiser pour vous remplacer. De plus, pour jouir des avantages légaux liés à la grossesse, celle-ci doit avoir été officiellement annoncée. L'idéal est d'en informer votre employeur une fois le premier trimestre passé.

Évitez de porter des charges lourdes
Mais aussi de rester trop longtemps debout et d'être exposée à des charges chimiques.

Les femmes enceintes trop peu informées sur les risques liés au travail

Il se peut donc en fonction de votre activité professionnelle, que votre grossesse nécessite un aménagement de votre poste de travail. Il faudra quoi qu'il en soit ralentir le rythme et prendre soin de vous pour vivre le plus sereinement possible votre grossesse. Selon PremUp, 7 femmes sur 10 affirment n'avoir rien changé à leurs habitudes sur leur lieu de travail et n'ont pas pris de précautions particulières.

Le soutien des entreprises à ce sujet est également indispensable : 95% des femmes actives ayant répondu à l'enquête PremUp ont déclaré n'avoir reçu aucune information sur leur lieu de travail au sujet des risques liés à leur environnement professionnel et leurs conséquences sur la grossesse. De manière générale, note la Fondation, les aménagements du poste du travail sont trop peu proposés et beaucoup de salariées ignorent leur existence. Ainsi, seules 27% des actives se voient proposer la limitation des déplacements professionnels par leur entreprise et 9% le télétravail. L'aménagement des horaires de travail semble être la seule pratique connue pour 42% des répondantes. De manière générale, les femmes interrogées considèrent que les entreprises ne prennent pas assez de précautions avec les femmes enceintes.

C'est pour cette raison que la Fondation PremUp organise jusqu'au dimanche 27 septembre sa 3ème semaine nationale de prévention de la santé de la femme enceinte en partenariat avec le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. L'objectif ? Sensibiliser à la périnatalité et au "bien-naître" parents, professionnels de santé et collaborateurs d'entreprise.

"Le sujet précis de la maternité au travail n'a pas encore fait l'objet d'une prise de conscience, diluée dans un champ de réflexion plus vaste sur le bien-être et la qualité de vie au travail, souligne Albane Tresse, Directrice Valorisation et Affaires extérieures. L'entreprise est pourtant aujourd'hui très attendue sur ses terrains d'engagement, de responsabilité et de sens."

Plus d'actu sur : Grossesse au travail : tous les conseils pour la vivre sereinement

Congé maternité et travail indépendant : comment ça marche ?
Comment continuer à allaiter à la reprise du travail ?
Canicule, chaleur : comment survivre au travail quand on est enceinte ?
À voir
Aussi