Journée de la Femme Digitale : "Les femmes sont les pionnières du monde de demain"

Delphine Remy-Boutang : "Les femmes sont les pionnières du monde de demain"
Delphine Remy-Boutang : "Les femmes sont les pionnières du monde de demain"
En cinq ans, la Journée de la Femme Digitale est devenue un événement incontournable pour les femmes qui ont envie d'entreprendre dans le secteur du numérique. À deux semaines de sa cinquième édition, qui se déroulera le 9 mars prochain à la Cité de la Mode et du Design, à Paris, nous avons rencontré sa co-fondatrice Delphine Remy-Boutang.
A lire aussi
Journée de la femme : 5 initiatives originales à travers le monde
femmes
Journée de la femme : 5 initiatives originales à travers...

L'an dernier, elles étaient 4000 à avoir franchi les portes des Folies Bergères, à Paris, pour participer à la Journée de la Femme Digitale. Pour son édition 2017, qui est aussi celle de son cinquième anniversaire, l'événement créé par Delphine Remy-Boutang vise encore plus loin : réunir, le temps d'une journée, quelques 5 000 femmes (et hommes) en quête d'inspiration les femmes (et les hommes aussi) en quête d'inspiration pour créer un monde plus ouvert, plus créatif et plus juste.

Il faut dire qu'en une poignée d'années, la JFD est devenu un événement incontournable pour qui veut réussir dans le secteur du numérique et du digital. D'abord aménagée sur une demi-journée en 2013, la Journée de la Femme Digitale prévoit cette année de relever un défi encore plus grand : réunir du matin jusqu'au soir start-upeuses, intrapreneures ou simples curieuses pour qu'elles puissent échanger, s'inspirer et se projeter dans un monde qu'elles contribuent à créer.

"J'espère qu'un jour, la Journée de la Femme Digitale n'aura plus besoin d'exister, nous explique Delphine Remy-Boutang. Mais aujourd'hui, on a encore besoin d'un tel événement, il y a un vrai besoin des femmes et des hommes de réfléchir à la transformation de notre monde. Il faut accepter le constat que nous sommes dans un nouveau monde. Et pour que ce monde soit meilleur, il faut que les femmes en soient aussi les architectes, qu'elles puissent s'inscrire dans cette économie du futur."

La Journée de la Femme Digitale 2016
La Journée de la Femme Digitale 2016

"Sans la vision féminine, on court à un monde déséquilibré"

Celle qui a créé la JFD il y a cinq ans est une éternelle optimiste. Certes, les femmes représentent aujourd'hui un peu moins de 28% des effectifs dans le secteur du numérique. Pourtant, Delphine Remy-Boutang veut croire qu'un jour, les femmes reprendront la place qui est la leur : celles de pionnières dans le secteur du numérique et des nouvelles technologies. "Il faut arrêter de dire que le digital est un levier d'émancipation pour les femmes ! C'est Margaret Hamilton, c'est Grace Hopper, c'est Ada Lovelace qui ont contribué à l'émergence du digital. C'est pour cela que j'ai créé le Prix Margaret qui récompense l'intrapreneure et l'entrepreneure de l'année, pour ne pas oublier son héritage. Il faut rendre à Margaret ce qui revient à Margaret."

Cette année encore, les participantes à la JFD trouveront parmi les speakers des rôles modèles, inspirantes et accessibles qui pour leur prouver qu'avec de la volonté, rien n'est inaccessible. D'autant que le thème de cette JFD 2017, "For A Better World" (pour un monde meilleur en VF), se veut résolument tourné vers l'avenir. "Ce thème est apparu comme une évidence dans cette période de doute qui traverse aujourd'hui les frontières. Je pense qu'on a besoin d'un discours juste, positif, engagé autour du digital et des nouvelles technologies. Il faut que les femmes prennent la place qui leur revient en devenant des producers, des makers de cette transformation du monde. Si l'on réfléchit au monde de demain, sans la vision féminine, on court à un monde qui sera à nouveau en déséquilibre", estime Delphine Remy-Boutang.

La plénière de la JFD 2016
La plénière de la JFD 2016

Des intervenantes inspirantes

À quoi doivent s'attendre les inscrites à la JFD 2017 ? Outre un espace – essentiel – dédié au networking où elles pourront étoffer leur réseau professionnel, les participantes pourront aussi se promener parmi l'espace "Experiment", où les attendent de nombreux stands partenaires et surtout assister à la grande plénière de l'espace "Get Inspired" qui innove cette année en proposant une scène en forme de catwalk. "Après le format TED de l'an dernier, j'ai voulu créer les 'JFDW' pour 'walk', détaille Delphine Remy-Boutang. Toutes les prises de parole seront dans le mouvement, en marchant."


Côté speakers, l'accent est véritablement mis sur l'humain, insiste Delphine Remy-Boutang. Toutes celles et ceux qui prendront la parole ont misé sur le digital pour créer un monde meilleur. C'est le cas de Joséphine Goube. En 2015, cette jeune entrepreneure a lancé Techfugees, une plate-forme qui apporte des solutions d'aides technologiques aux réfugiés. Fatma Chouaeib viendra présenter Hello Charly, une appli "coach" destinée aux jeunes tandis que la championne olympique Sarah Ourahmoune parlera de sa start-up Boxer Inside qui développe des gants connectés. Il sera aussi question de l'intelligence artificielle au service de l'humain avec l'appli Julie Desk créée par Julien Hobeika. L'auteure d'Heureux comme un Danois Malene Rydahl viendra parler du bonheur au travail et Marie Schneegans évoquera Never Eat Alone, une appli pour que les collaborateurs de grands groupes ne déjeunes jamais seuls. "L'idée est de montrer autant de rôles modèles que possible. Aujourd'hui, on a besoin de rôles modèles. Il faut engager la mise en oeuvre de politiques actives pour recruter, promouvoir et retenir les femmes dans le secteur du numérique, qui est économiquement le plus porteur pour l'emploi."

Surtout, la JFD 2017 accueillera Yann Arthus Bertrand pour parler de Women, un beau film documentaire qui sortira dans trois ans. "Il nous fera l'honneur d'interviewer les deux lauréates du prix Margaret. Ce sont les pionnières du monde de demain. C'est formidable, nous continuons ainsi à écrire l'histoire, celle qu'ont commencé à écrire Ada et Margaret au siècle dernier."


"Journée de la Femme Digitale"
Le 9 mars 2017 de 8h à 18h, after de 18h à 21h
Les Docks - Cité de la Mode et du Design
34, quai d'Austerlitz, Paris XIII
Inscription gratuite et obligatoire via le site journéedelafemmedigitale.fr
Attention, nombre de places limité !