L'interview mum@work de Noémie Sockeel, fondatrice d'Hippie Ya

Noémie Sockeel, la créatrice de la marque pour enfants Hippie Ya
Noémie Sockeel, la créatrice de la marque pour enfants Hippie Ya
Depuis mai 2014, Noémie Sockeel dirige Hippie Ya, fabrique de chaussons pour enfant, et compte bien twister le dressing de votre tout-petit. L'entrepreneuse s'est laissé tenter par notre questionnaire mum@work et partage ses astuces pour concilier vie pro et vie perso.
A lire aussi
L'interview mum@work de Valérie Touze, co-fondatrice d'Edoki Academy
News essentielles
L'interview mum@work de Valérie Touze, co-fondatrice...

Avec Hippie Ya, Noemie Sockeel s'est donné pour objectif d'être à vos côtés pour accompagner les premiers pas de votre enfant. Elle-même maman et déçue du peu de choix offert dans le commerce en matière de motifs, couleurs et surtout de qualité de chaussons, Noémie a décidé en mai 2014 de se lancer dans l'entrepreneuriat. Débute alors l'aventure Hippie Ya, e-shop qui propose des mocassins faits main touchant l'excellence pour les pieds de bébé âgé 0 à 4 ans. Au-delà du style, c'est également le confort et la liberté de mouvement qui sont au coeur de la fabrication.
En véritable "mumpreneuse", comme elle se qualifie soi-même, Noémie Sockeel partage avec nous ses conseils pour mieux concilier vie pro et vie familiale.

L'appli kids qui vous sauve la vie ?

Pour tout vous avouer, je n'en ai pas vraiment... Je n'ai jamais vraiment réussi à m'habituer à ce type d'application.

L'appli work qui vous rend accro ?

Instagram ! C'est l'application qui m'a servi de tremplin pour le lancement d'Hippie Ya. Et, depuis que j'ai commencé à l'utiliser, je ne m'en sépare plus ! Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, Instagram est plus qu'une simple application, c'est un véritable réseau basé sur l'image qui permet de booster son image et entretenir ses relations.

Vos tips pour concilier vie pro/vie perso ?

Cela va sans doute vous surprendre mais je n'ai pas vraiment d'astuces et j'ai toujours travaillé avec mes enfants sur mes genoux. Avant qu'ils aient l'âge d'aller à l'école, mes trois bambins ne sont jamais allés en garderie. Mais c'était un véritable choix ! Toute mon activité tourne autour des enfants, alors je ne voulais pas avoir à les exclure durant la création de ce projet.
Du coup, je fais des compromis, je profite de petits moments avec mes enfants lorsqu'ils le demandent et que je peux me le permettre. Et je pense que c'est ça le véritable conseil : savoir faire des compromis, sans culpabiliser.

Comment organisez-vous vos journées ?

Mes journées sont généralement très différentes l'une de l'autre, alors je ne les organise jamais de la même manière. Mon planning de la journée se fait un peu au jour le jour. En fait, je vais surtout travailler en fonction de mes urgences. Mais pour l'instant, mes journées de travail se déroulent plutôt le soir et quand les enfants font à la sieste ou sont à l'école.

La clé d'une vie de working mum épanouie ?

Prendre du temps pour soi et apprendre à se déconnecter. C'est vraiment primordial ! À certains moments de ma vie, je me suis retrouvée dans des situations de débordement total car surchargée de travail avec, en plus, les enfants à gérer. Même si c'était un choix de tout vouloir contrôler, aujourd'hui, je me dis que j'aurais dû m'accorder de petites pauses de temps à autre.

Votre moment de déconnexion totale ?

Il faut savoir déjà que, pendant près de trois ans, j'étais vraiment connectée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Hippie Ya était et est toujours une réelle passion. Alors je n'avais vraiment pas envie de lâcher prise et il m'arrivait même de gérer certaines fois certains projets au beau milieu de la vie. Maintenant, je m'oblige à m'accorder des temps off plusieurs fois dans la semaine. Déjà le week-end quand je me retrouve avec ma famille mais aussi certaines fois dans la semaine quand je sens que je vais craquer.

La personne qui vous aide à tour gérer au quotidien ?

Mon mari ! Qui est également mon associé. Comme moi, il porte ces deux casquettes d'entrepreneur et de parent, alors tout devient plus simple. C'est mon bras droit au quotidien.

Le moment où vous avez failli craquer ?

C'était il y a un an. J'ai eu une véritable remise en question. Je me suis retrouvée devant ma machine, à ne plus savoir quoi faire, où donner de la tête. Durant cette période, mes journées étaient vraiment sans fin et terminaient généralement vers 5 heures du matin. Alors je me suis dit que c'était soit je continue comme ça, sous peine de tout lâcher un beau jour ou bien je choisi la sous-traitance. Mon choix fut vite fait : se fut la sous-traitance.

Le modèle qui vous inspire ?

Morgane Sézalory, la créatrice de la boutique en ligne Sézane. C'est une personne que je respecte énormément. Elle a commencé de rien et s'est auto-financée, comme moi au début. Et, malgré les embûches, elle a su toujours transformer ses faiblesses en une force.

Le truc que vous aimeriez dire à une jeune working mum ?

De vivre avec passion mais surtout de ne jamais baisser les bras ! Et surtout, de savoir profiter de ses enfants car ils sont une véritable source de motivation.

L'e-shop HippieYa.com