La nouvelle égérie de Maybelline est un homme (et on l'adore déjà)

Manny Gutierrez : Maybelline choisit un garçon comme nouvelle égérie
Manny Gutierrez : Maybelline choisit un garçon comme nouvelle égérie
Pour vendre son nouveau mascara, la marque américaine Maybelline a fait appel à une égérie hors du commun. Manny Gutierrez a 25 ans, des millions d'abonnés sur les réseaux sociaux, et c'est un homme. Ou quand masculinité et féminité cohabitent joyeusement.
A lire aussi

Ça pour une nouvelle, c'est une bonne nouvelle. Après l'arrivée du vlogger beauté James Charles dans l'écurie CoverGirl en octobre dernier, c'est à présent au tour de Maybelline d'accueillir sa première égérie masculine. Manny Gutierrez maîtrise le trait d'eye-liner comme personne, il a tout compris au contouring, et il possède une collection de rouges à lèvres à faire pâlir d'envie Kylie Jenner. Véritable star de YouTube – ses tutos sont regardés par plus de 2 millions de personnes – il est également très suivi sur Instagram, avec 3 millions d'abonnés. A 25 ans, Manny Gutierrez est une véritable célébrité du net. Les femmes l'adorent, les jeunes hommes l'admirent, et ça, forcément, ça a tapé dans l'oeil de Maybelline, qui vient donc d'en faire le visage de son nouveau mascara Colossal Big Shot, en compagnie d'une autre vloggeuse beauté célèbre, Shayla Mitchell.

Dans un communiqué de presse, Anne-Marie Nelson-Bogle, vice-présidente senior du département marketing chez Maybelline, a fait part de son excitation :

"Nous sommes vraiment très excités par cette collaboration avec Manny et Shayla. Tous les deux sont de véritables influenceurs dans le monde du social media. Et dans notre première campagne de pub, nous avons voulu montré qu'ils sont des stars. Le duo de boss qu'ils incarnent, leurs looks make-up toujours dingues et la façon dont ils gèrent leur vie professionnelle font qu'ils étaient parfaits pour ce rôle d'égéries".

Du maquillage pour redéfinir la masculinité

En accueillant Manny Gutierrez dans son équipe, Maybelline suit un courant déjà amorcé par d'autres marques, un courant moderne, qui met à l'honneur l'acceptation de l'autre, qui fait tomber les barrières du genre à coup de paillettes et d'highlighter. Oui, les garçons peuvent se maquiller, et non, cela ne les place pas forcément dans la catégorie transgenre ou drag-queen, comme l'expliquait le vlogger beauté Alan Macias à Marie Claire US en mai dernier. Pour eux, le maquillage est un art, mais aussi un moyen de redéfinir la masculinité. Car si de nombreuses femmes se battent pour se libérer des carcans qui leur sont imposés par la société, les hommes aussi sont soumis à des injonctions sociales liées à leur genre.

La chanson, on la connaît : tu seras un homme mon fils, si tu es viril, fort en toutes circonstances, et surtout, si tu enfermes tes sentiments à double tour au fond de toi. Le succès de Manny Gutierrez et de ses confrères est une excellente nouvelle car ils redéfinissent "le mâle". Ils ne s'amusent pas seulement à brouiller les pistes entre masculinité et féminité, tout en étant très à l'aise avec leur culture queer, ils offrent une nouvelle perspective à leur genre, rendent le masculin moins rigide.

Gageons que l'arrivée des égéries masculines dans l'industrie des cosmétiques ne sera pas qu'une passade mais bel et bien la nouvelle normalité. Après tout, qui a dit que le maquillage avait un genre ?