La petite fille brûlée au napalm de la photo se fait traiter au laser

La une du "Daily News" avec la photo de Nick Ut
2 photos
Lancer le diaporama
Kim Phuc, la petite Vietnamienne immortalisée en pleine attaque au napalm par l'armée américaine sur la célèbre photo de Nick Ut, va subir un traitement au laser pour soigner ses brûlures, plus de quarante ans après son cauchemar.
A lire aussi

Vous connaissez tous cette photo en noir et blanc montrant une petite fille dont les vêtements ont été brûlés par le napalm qui court sur une route en pleurant. Et pour cause, c'est l'un des clichés les plus célèbres du monde et elle appartient à la liste de ces rares photographies qui deviennent des symboles et entrent dans l'Histoire. Pour certains spécialistes, elle a même contribué à mettre fin à la guerre du Vietnam en sensibilisant la population américaine aux horreurs subies par la population civile pendant ce conflit meurtrier.

Derrière cette image devenue iconique, il y a une femme, Kim Phuc, qui, maintenant âgée de 52 ans, souffre encore des brûlures provoquées par cette attaque au napalm dont elle fut victime en 1972. Aujourd'hui, elle soigne ses plaies dans un institut spécialisé en Floride auprès d'un dermatologue réputé, qui la considère comme une miraculée.

Ce traitement au laser a pour but de la soulager des douleurs dont elle souffre depuis plus de quarante ans et de traiter les cicatrices qui lui recouvrent une bonne partie du corps en les lissant pour les rendre plus douces. Ce processus pourrait prendre huit ou neuf mois et nécessitera au total sept interventions.

Ce traitement, en atténuant ses douleurs, pourrait révolutionner la vie de Kim. "Enfant, j'aimais grimper aux arbres comme un singe. Après avoir été brûlée, je n'ai jamais plus pu monter aux arbres ni jouer comme avant avec mes amis. C'était très pénible. J'étais vraiment handicapée." raconte Kim Phuc. Et d'ajouter : "Pendant des années j'ai pensé que ce n'est qu'au paradis que je pourrais enfin ne plus avoir de cicatrices et de douleurs, mais ça y est je vais connaître le paradis sur Terre !"

Chaque séance coûte entre 1500 et 2000 dollars, mais l'institut a proposé de la soigner gracieusement. Nick Ut, le photographe qui a pris la photo qui a rendu Kim célèbre et l'a emmenée à l'hôpital le jour du bombardement de son village, sera à ses côtés pendant le traitement. "Il est le début et la fin. Il a pris cette photo de moi et maintenant il va être là pour ce nouveau voyage, ce nouveau chapitre", résume Kim Phuc.

Une vidéo du Guardian retraçant la vie de Kim Phuc
comments powered by Disqus