Le bottle flip, le nouveau défi des ados qui rend les parents fous

Le bottle flip, le nouveau challenge des ados
2 photos
Lancer le diaporama
Vous connaissez le dernier jeu à la mode chez les jeunes ? Il implique une simple bouteille d'eau et un soupçon de dextérité. Entraînements à prévoir donc. Alors, si vous avez un ado sous votre toit, rangez vite tout ce qui traîne de fragile et sortez les boules quies : ce nouveau challenge un peu bébête arrive en France !
A lire aussi

Le concept est facile à intégrer : il suffit de lancer une petite bouteille d'eau en plastique en l'air... et de la faire retomber sur ses fesses. Mais ce "défi" est loin d'être aussi simple à réaliser. C'est peut-être pour ça que la jeune génération est raide dingue du bottle flip (c'est son nom), n'hésitant pas à multiplier les vidéos de ses exploits sur les réseaux sociaux.

Tout un art

Mais si tous les ados (et parfois même leurs petits frères et soeurs) adorent ce nouveau challenge et s'entraînent durement pour parvenir à le relever, le bottle flip n'est pas forcément du goût des parents. Entre les dizaines de bouteilles à moitié remplies qui jonchent l'appartement, les bruits sourds (et en boucle) de la bouteille qui retombe par terre (avec ou sans succès) et les risques de casse que cela engendre, les parents ont de quoi avoir les nerfs à vif. L'autre point qui laisse circonspect, c'est l'intérêt de cette manoeuvre. Savoir lancer une bouteille et la faire retomber debout, c'est bien, mais ça sert à quoi au juste ? A rien. Et ça, les parents ont du mal à l'intégrer.

Et la passion pour le bottle flip peut commencer très tôt

Le site Parents relaye des commentaires et échangent de parents dépités par ce challenge qu'ils jugent stupide comme cette maman qui semble rassurée d'apprendre que d'autres jeunes font la même chose : "Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule mère qui lutte avec ça".

Et savoir bottle fliper c'est la grande classe

Si le bottle flip connaît un véritable succès sur Youtube, les écoles américaines où le challenge avait pris beaucoup d'ampleur ont tour à tour décidé de l'interdire comme l'explique The Boston Globe. Du coup, c'est à la maison que les enfants s'entraînent le plus clair de leur temps libre, au grand dam de leurs parents.

Certains mettent la barre très haut

Ceci dit, même si voir leur ado reproduire sempiternellement le même mouvement et subir le bruit qui l'accompagne n'est pas forcément des plus agréables, certains parents prennent la chose avec philosophie. Une occasion de plus d'être admiratif des nombreux talents de notre (grand) petit.

"Ça leur fait étudier les probabilités", déclare une maman. Pour une autre, "il y a des jeux bien pires auxquels pourraient se prêter nos enfants." Et en effet, à côté du Condom Challenge qui consistait à recouvrir la tête d'une personne d'un préservatif ou le Duct Tape Challenge où l'on ligote une personne sur une chaise avec du ruban adhésif et on la regarde tenter de se libérer, le bottle flip n'est peut-être pas le jeu le plus intelligent de la terre, mais au moins il est inoffensif.

Et parfois on réussit un bottle flip inédit à l'insu de son plein gré