Le mariage en CDD, la solution miracle pour éviter les divorces ?

Couple de mariés signant leur contrat
Couple de mariés signant leur contrat
Les statistiques sont claires, un couple sur deux divorce. Et si pour lutter contre cette fatalité, on prônait plutôt un mariage à durée déterminée ?
A lire aussi
Mariage gay, divorce, union libre : le Vatican lance une consultation mondiale sur la famille
divorce
Mariage gay, divorce, union libre : le Vatican lance une...

Le mariage en CDD serait-il le secret d'un mariage durable ? C'est en tout cas l'avis de certains conseillers en relations amoureuses comme le révèle un article du DailyMail. Certes pas très romantique comme concept, mais le contrat de mariage ne l'est pas non plus en soi et pourtant, il est de plus en plus utilisé. "Désamorcer l'idée que l'on doit être marié pour toujours permettrait à beaucoup de couples de jouir d'une union plus heureuse", explique Susan Pease Gadou, conseillère conjugale et auteur du livre "The New I Do" ("Le nouveau je le veux"). Ce contrat de mariage à durée déterminée serait d'ailleurs évidemment renouvelable si les époux en éprouvent le désir mutuel.


Le mariage traditionnel, voué à l'échec ?

Dans son bouquin, elle explique que "dans notre société moderne, le mariage traditionnel nous met trop facilement en situation d'échec". Le fait de passer outre la promesse "jusqu'à ce que la mort nous sépare" mettrait ainsi moins la pression aux couples. Au final, ces derniers seraient moins tentés de jeter l'éponge de peur de ne pas y arriver. Ce mariage à durée déterminée apparaît alors comme un "test", un engagement limité sur deux, trois, quatre ans ou même plus, permettant aux époux de voir si l'institution du mariage leur correspond. Au terme du contrat, les époux choisissent de renouveler ou non leurs voeux, sous quelle condition et pour combien de temps. Ce qui ne les empêchent pas de s'engager pour toujours si tel devient alors leur souhait.

Après tout, comme le précise l'auteur, "nous avons bien le droit à permis de conduire jeune conducteur, des stages et périodes d'essais lorsque l'on débute en entreprise et tout un tas de contrats que l'on signe au cours de notre vie mais qui sont résiliables". Aussi, pourquoi diantre n'aurions-nous pas le droit à un stage en tant que "mari et femme" avant de s'engager dans ce rôle jusqu'à la fin de nos jours ?

Les enfants, une option dans le contrat ?

Tester la solidité de son couple, c'est important aussi de le faire avant de se lancer dans d'autres projets à long termes tels que faire des enfants. Dans le cas où l'expérience s'avère concluante, le contrat pourra alors être réajusté en cochant la case "mariage parental" par exemple. Oui, car dans la version classique de ce mariage test, l'enfant n'est pas prévu au menu. Pour la spontanéité, faudra repasser.

Une séparation à l'amiable

Ce mariage en CDD pourrait ainsi améliorer le modèle matrimonial traditionnel dans le sens où "chaque conjoint devra faire plus attention à ses actes et à son comportement de peur que l'autre ne décide de ne pas rempiler ensuite", analyse la spécialiste. Et si le couple décide malgré tout de se séparer, selon l'auteur du livre, la rupture "se fera plus facilement à l'amiable tout en réduisant ce sentiment d'échec ".

Enfin, connaissant les attentes et les défauts de l'autre, on sera mieux à même de voir si l'on est prêt à se réengager ou non. En cas de renouvellement, on pourra aussi préciser avec plus de soin nos propres attentes et les enregistrer dans le contrat. Cela peut inclure des clauses concernant la vie intime, la répartition budgétaire, l'organisation du temps libre, etc. Une fois les clauses validées, c'est sur que la vie de couple risque de s'épargner quelques sujets de disputes au quotidien.

Un engagement moins spontané ?

Mais cela ne risque t-il pas de nous faire perdre également nos repères et notre spontanéité respective ? Comment savoir si l'autre agit de telle manière seulement pour remplir sa part du contrat ou par pur amour ?

Une conception anti-romantique par excellence comme le déclare Harry Benson, directeur de recherche de la Fondation Mariage : "Un mariage à l'essai nuit à l'engagement en le réduisant à une sorte de contrat d'entreprise". Et de nous repréciser, au cas où ce mariage en CDD nous l'aurait fait oublier, que "le principe de base de l'engagement est de faire un plan pour un avenir indéfini ensemble". Dans le cas d'un vrai mariage, "libre à nous de décider de pardonner, de faire de l'autre notre priorité (...) instaurer un délai fausse l'engagement."

Alors, oui, selon les statistiques, il y a une chance sur deux que votre histoire d'amour finisse un jour à l'eau. Mais au moins, cela ne tiendra pas à quelques notes inscrites sur un bout de papier. Le destin et votre libre-arbitre ne peuvent-ils pas se charger tout seuls de l'avenir de votre couple ?