Les 10 jobs qui rendent heureux et motivés (et les 10 plus déprimants)

Les 10 jobs qui rendent heureux et motivés
Les 10 jobs qui rendent heureux et motivés
Comme chaque année, le réseau Happy at Work a publié le palmarès des métiers dans lesquels les travailleurs s'épanouissent. Voici leur top 10.
A lire aussi
Le top 10 des chansons qui rendent heureux (selon la science)
News essentielles
Le top 10 des chansons qui rendent heureux (selon la...

Quel métier faut-il exercer pour être vraiment heureux au boulot ? Comme chaque année, le réseau Happy at work s'est penché sur la question en s'intéressant aux professions qui rendent les travailleurs épanouis. Réalisée auprès de 120 000 salariés, cette vaste enquête met en lumière les conditions nécessaires pour être heureux au travail. Premier constat : pour arriver au travail le matin le coeur léger, mieux vaut travailler dans une petite boîte. 67% des employés de TPE et de PME se disent heureux, contre 56% des employés de structures plus importantes (de 200 à 999 employés). Quant aux salariés de grandes entreprises, comptant plus de 1 000 collaborateurs, ils ne sont que 50% à se déclarer heureux au travail.

Certains secteurs professionnels sont aussi plus enclins à motiver les travailleurs. C'est le cas du conseil (58% d'employés heureux), de la communication (57%), de la santé (57%), de la restauration (51%), du transport et du juridique.

Les 10 métiers qui rendent heureux
Les 10 métiers qui rendent heureux

Si les mathématicien.ne.s, les architectes ou les chargé.e.s de communication comptent parmi les travailleurs les plus heureux, c'est aussi parce qu'ils sont bien rémunérés. Selon le sondage Happy at Work, 42% des employés exerçant l'un des dix métiers rendant heureux et épanoui se disent satisfaits de leur salaire.

À l'inverse, il y a d'autres professions dans lesquelles les travailleurs peinent à se sentir épanouis et impliqués. Happy at Work a aussi dévoilé le top 10 des métiers les plus déprimants. Parmi ceux-ci, des professions comme agent de police ou infirmier, demandant un fort investissement et requérant une adaptation à des conditions de travail difficiles. Chef de publicité, opérateur qualité ou encore informaticien font aussi partie du classement des métiers rendant le moins heureux. Mais la palme du job le plus déprimant revient à celui de clerc de notaire : seul 10,3% des répondants exerçant ce métier se disent satisfaits de leur travail. N'oubliez pas de consulter ce deux classements avant d'envisager une reconversion professionnelle.

Les 10 métiers les plus déprimants
Les 10 métiers les plus déprimants