Les 8 questions les plus posées à une sexologue (et ses réponses)

Les 8 questions les plus posées à un sexologue (et leurs réponses)
Les 8 questions les plus posées à un sexologue (et leurs réponses)
Quelles sont les questions les plus fréquemment posées par les couples en matière de sexe ? Une sexologue britannique a dévoilé les 8 problèmes les plus couramment rencontrés par ses patients... ainsi que ses solutions pour y remédier.
A lire aussi
Licenciement pour insuffisance professionnelle : toutes les réponses à vos questions (procédure, indemnités, chômage)
Mag
Licenciement pour insuffisance professionnelle : toutes...

Même si cela fait un certain temps que vous êtes en couple et que vous avez quelques années d'expériences derrière vous, le sexe demeure un sujet complexe et mystérieux dont il n'est pas toujours facile de percer les secrets. Les sexologues le savent bien, puisqu'ils ont choisi d'en faire leur spécialité. Mais parmi les nombreuses questions sur les difficultés sexuelles rencontrées au sein d'un couple, certaines reviennent plus souvent que d'autres. La sexologue britannique Ava Cadell a dévoilé au site Byrdie les 8 questions les plus couramment posées par ses patients. Voici ses réponses.

1- À quelle fréquence devrais-je avoir des relations sexuelles ? Qu'est-ce qui est normal ?

"Et toi, tu fais l'amour combien de fois par semaine ?". S'il y a une question qui taraude les couples et qu'on se pose même entre copines, c'est bien celle de la fréquence de nos ébats dans la chambre à coucher. Trop, pas assez... Ce sujet passionne également les scientifiques. De nombreuses études ont été réalisées pour tenter de répondre à cette interrogation, à l'instar de l'ouvrage "The Normal Bar", publié par trois experts américains respectés (dont le sexologue Pepper Schwartz), et qui s'appuie sur des milliers d'enquêtes pour découvrir ce qui rend les couples heureux". Selon les auteurs, avoir des rapports sexuels trois à quatre fois par semaine constitue la fréquence privilégiée par les couples les plus heureux. En outre, faire l'amour plusieurs fois par semaine déclencherait un sentiment de bien-être et de jeunesse, d'après une enquête écossaise.

Pour sa part, le Dr Cadell estime que la qualité du sexe est beaucoup plus importante que la quantité. "Tant que les couples s'embrassent, se serrent dans leurs bras et sont gentils l'un envers l'autre, le sexe suivra. Je recommande cependant une longue session de sexe ainsi qu'une autre un peu plus courte au moins une fois par semaine pour garder une vie sexuelle satisfaisante."

2- Je n'ai pas d'orgasme pendant le sexe. Est-ce que quelque chose ne va pas chez moi ?

Selon un sondage Ifop 2014, huit Françaises sur 10 éprouvent des difficultés à atteindre l'orgasme lors des relations sexuelles. S'il est généralement plus facile pour un homme d'atteindre l'orgasme que pour une femme, cette question peut parfois se révéler une source d'angoisse pour les deux partenaires. "Tu n'as pas d'orgasme, donc il y a un problème chez toi. Ou peut-être que tu es tout simplement frigide". Avec des stéréotypes de ce genre, pas étonnant que l'on arrive pas à totalement se laisser aller et qu'on éprouve des blocages à atteindre l'orgasme. D'autant plus qu'il peut exister plusieurs raisons à ce blocage : pression, manque de confiance en soi, mauvaise connaissance de notre corps et de ses zones érogènes, esprit préoccupé etc. Le plus important dans ce genre de situation consiste à identifier la raison, et surtout à s'enlever l'idée de la tête que quelque chose ne va pas chez nous.

"Les femmes qui n'ont jamais eu d'orgasme se sentent souvent brisées, alors je leur apprends à s'aimer mentalement, physiquement et sexuellement, puis je partage des techniques d'anatomie sexuelle et d'excitation, comme la stimulation du clitoris, pour faire circuler le sang. Souvent, elles éprouvent des orgasmes pour la première fois après s'être masturbées, puis elles enseignent à leur amant comment s'y prendre", explique Ava Cadell.

Les 8 questions les plus posées à un sexologue (et leurs réponses)
Les 8 questions les plus posées à un sexologue (et leurs réponses)

3- Quels sont les meilleurs moyens pour stimuler la libido naturellement ?

À quoi bon se bousiller le foie avec des pilules quand on sait qu'il existe des solutions naturelles pour rebooster notre libido ? Car oui, il arrive toujours un moment où l'on ne sent pas au top de notre forme question désir sexuel. Heureusement, la nature nous est d'un grand secours dans ce genre de situation. Elle recèle en effet de ressources dites "aphrodisiaques". Le Dr Cadell en cite 5, particulièrement efficaces, selon elle.

Les tartes à la citrouille (ou graines de citrouille) : davantage réputée pour Halloween que pour ses propriétés aphrodisiaques, la citrouille se révèle très efficace pour augmenter (d'environ 40%) le flux sanguin du pénis.

Le chocolat : vous en aviez sans doute déjà entendu parler, et en effet, le chocolat noir est doté de vertus aphrodisiaques. La consommation de carré(s) de chocolat noir améliorerait notre circulation sanguine et de fait notre expérience sensuelle.

Le huîtres : aphrodisiaques bien connus, les huîtres contiennent du zinc, un minéral qui se révèle précieux pour la production de sperme et qui favorise la testostérone chez les femmes.

La réglisse : adieu le viagra, bonjour la réglisse. Bourrée d'oestrogènes végétaux elle stimule les glandes sexuelles, apportant ainsi 40% plus d'oxygène aux organes génitaux féminins.

Crevettes: riches en iode, les crevettes représentent un aliment précieux pour rebooster l'énergie sexuelle.

4- Comment faire comprendre à mon partenaire ce que j'aime quand on est au lit ?

Dans un couple, la communication est la base de tout. Et cela vaut également pour le sexe. Alors si vous n'arrivez pas à dire clairement à votre partenaire ce que vous aimez pendant l'acte sexuel, il se peut que vous passiez à côté de l'occasion de décupler votre plaisir. Mais comment aborder le sujet sereinement (et subtilement) avec son ou sa partenaire ? La sexologue Ava Cadell propose quelques pistes.

"Proposez dans un premier temps, puis demandez dans un second temps. Commencez par lui dire que vous aimez la manière dont il vous embrasse, que vous appréciez lorsqu'il touche une partie précise de votre corps etc. Une fois que vous avez prononcé le premier mot, le reste viendra plus facilement. Essayez d'éviter les critiques, souvent inefficaces. Dirigez doucement votre partenaire vers vos désirs mais toujours de manière bienveillante, en prenant bien soin de ne pas le vexer, sinon il risque de se braquer. "

5- Nous sommes coincés dans une routine. Quels sont les meilleurs moyens de se ré-exciter ?

Au bout de plusieurs années de relation, il devient facile de s'enliser dans la routine. Si cet aspect vous effraie, pas de panique. Il existe bien sûr des solutions pour casser le train-train quotidien, même de temps en temps. Consacrer votre temps libre à de nouvelles activités intimes à deux pourra par exemple éveiller votre créativité en matière de sexe et vous pousser à tenter des expériences inédites (nouvelles positions, faire l'amour dans un endroit insolite etc.) Pour le Dr Cadell, cette recherche de la nouveauté représente en effet le meilleur rempart contre la routine. Elle conseille même aux couples de se mitonner une sorte de "repas du sexe".

Au menu : s'embrasser ou se déshabiller en guise d'amuse-gueule, puis un peu de sexe oral et/ou anal en plat de résistance, ou encore une pénétration dans votre position favorite. Et pour le dessert, se relaxer ensemble dans un bon bain ou sur le canapé blottis l'un contre l'autre. "L'idée de cet exercice est de s'amuser et de prendre plaisir à se concocter ensemble un 'repas du sexe' mémorable", souligne Ava Cadell.

6- Mon partenaire a tendance à angoisser vis-à-vis de sa "performance" au lit. Existe-t-il une solution simple pour l'aider ?

Avec toute la pression que l'on nous met sur les épaules, en nous vantant les bienfaits de l'endurance sexuelle et de la performance à tout bout de champ ("Quoi, tu ne l'as jamais fait trois fois de suite ???"), rien d'étonnant à ce que certains d'entre nous perdent confiance en leurs propres capacités sexuelles. Pour y remédier, Ava Cadell passe beaucoup de temps à discuter avec ses patients et ses patientes.

"L'anxiété liée à la performance est un gros problème pour mes patients, et il n'y a pas de solution unique pour résoudre ce problème. Ensemble, nous abordons tous les aspects qui peuvent les faire se sentir stressés ou diminués lors des relations sexuelles. La sexualité est complexe, alors j'aime explorer tous aspects de la vie de mon patient afin de savoir ce qui se passe dans sa tête". En clair, la plus simple des solutions consiste à discuter et à explorer ses sentiments et son quotidien pour comprendre pourquoi on se sent diminué vis-à-vis de notre performance au lit. Pas si simple que cela, en somme.

7- Que faire quand l'érection n'est pas au rendez-vous ?

"Je ne comprends pas, c'est la première fois que ça m'arrive." "Rassure-toi, ce n'est pas grave". Combien de scènes de série ou de films nous ont montré ce scénario classique, ou juste après les prémices d'une scène de sexe, l'homme, mort de honte parce qu'il n'a pas "assuré" (c'est-à-dire qu'il n'a pas eu d'érection) tente de se justifier en s'excusant platement auprès de la femme, qui généralement lui répond avec bienveillance. N'en déplaisent à certains, ce type de scénario se produit très fréquemment dans la vie courante.

Pas de panique, rassure le Dr Cadell : "Presque tous les hommes ont déjà été confrontés à ce genre de problème, que l'on appelle dysfonctionnement érectile. Le dysfonctionnement érectile est souvent temporaire, et la plupart des femmes comprennent les échecs occasionnels qu'un homme peut éprouver. Ce phénomène est souvent lié à vos émotions, donc la première chose à faire consiste à se détendre. Si ce trouble persiste, n'ayez pas peur de demander l'aide d'un professionnel", recommande la médecin.

8- Les sex toys peuvent-ils nuire aux relations sexuelles ?

Dernière question mais non des moindres : les sex toys sont-ils vraiment une bonne idée pour pimenter notre vie sexuelle ou peuvent-ils au contraire jouer les éléments perturbateurs ? Sur cette question, le Dr Cadell se montre catégorique : "Les jouets sexuels sont parfaitement sains et peuvent améliorer l'intimité parce qu'ils peuvent ajouter de la variété à une relation. Diminuer la pression liée à la nécessité de performance et ajouter un élément de fantaisie et de plaisir aux rapports sexuels se traduit généralement par de très bons orgasmes". De quoi nous donner envie d'essayer illico presto.