Les machos auraient plus de problèmes d'érection que les autres

Les machos auraient plus de problèmes d'érection que les autres hommes
Les machos auraient plus de problèmes d'érection que les autres hommes
Selon une récente étude portugaise, les hommes faisant montre d'une virilité exacerbée connaîtraient plus de pannes sous la couette que les autres.
A lire aussi
Des problèmes de couple ? Dormez plus !
News essentielles
Des problèmes de couple ? Dormez plus !

Les machos cacheraient-ils leurs pannes sexuelles derrière leurs poils au torse et leurs sorties sexistes sur la place des femmes à la maison ? C'est ce qu'affirme une récente étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Minho à Braga, au Portugal, et publiée dans le Journal of Sexual Medicine. Ces derniers se sont intéressés à la fréquence des pannes érectiles et des troubles de la libido chez les hommes, notamment chez ceux qui avaient des croyances machistes.

Pour mener à bien leur expérience, les professeurs Pedro Nobre et Maria Manuela Peixoto ont recueilli les réponses de près de 300 hommes hétérosexuels et de 300 hommes homosexuels afin de voir si les croyances machistes avaient un impact sur la santé sexuelle.

Le stress de la performance

Et la réponse est oui, tant chez les hétéros que chez les homos, affirment les chercheurs. Selon eux, les hommes accordant une grande importance à leur virilité seraient obsédés par la performance et la vitalité de leur érection, ce qui nuirait grandement à la qualité de leurs rapports sexuels. Obnubilés par l'idée de tenir en érection le plus longtemps possible afin de satisfaire au mieux leur partenaire, ils en oublient le plus important : l'excitation et le plaisir qu'ils ressentent et procurent à l'autre. Cette obsession de la performance augmente leur niveau de stress, ce qui stimule leur système nerveux sympathique et donc compromet leur érection.

Résultat : les hommes considérant qu'un homme doit se montrer prêt pour le sexe en toutes circonstances sont les premiers à souffrir de troubles érectiles et d'un manque de libido.